*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zradst

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zradst   Dim 27 Jan - 1:00

24178F,

Je vous prie d'excuser mon emploi aussi cavalier de ce qui semble être un matricule comme l'on en affuble les prisonniers de Sakhaline. Tiens, surprenant que je parle de notre île, alors qu'il me semble être moi-même en détention. Que pourriez-vous m'en dire ? Comment dois-je comprendre ceci ?

Il ne me revient pas à l'esprit d'avoir enfreint quelque loi que notre grande Union... Je vous félicite, dans tous les cas, de votre geôle : pas de porte, ni de fenêtre, cela a dû être délicat de finir le colmatage avant mon réveil.

Cordialement,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Dim 27 Jan - 4:27

Alexandre,

Est-ce un nom que vous portez la? Qui vous l'a donné? Quel est votre numéro de naissance? J'ai un peu de mal a m'habituer a ca mais tous les contacts de ma liste semblent etre affublés de nom, comme les heros de series televisées.

Je ne comprend pas bien vos questions mais je ne suis pas une détenue. Avant ce jour, bien sur car je me trouve dans la meme situation que vous. Pas de portes ni fenetres et je me sens bien seule.

Savez-vous comment sortir? Faut-il passer des épreuves? Comment Dieu le Createur a t'il pu nous faire une chose pareille?

Au revoir

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Dim 27 Jan - 7:57

Chère 24178F (j'emploie votre matricule, ne connaissant pas votre nom...)


Vos questions sont déroutantes, mais j'ai tout lieu de croire que cela fait partie de cette détention... Car détention il y a ! Comment appeleriez-vous le fait d'être enfermé de manière abusive en un lieu clos ?

Passons, je commence à m'irriter...

J'ignore comment sortir, j'ai interrogé mes autres contacts pour cela, et j'attends une réponse.

Vous me dites vous trouver dans une pièce nue, comme la mienne. J'ignore si je dois vous croire... Cela étant, je susi tellement las, ce soir, de cette journée, que je suis presque prêt à vous croire.

J'ignore ce qu'il faut faire pour sortir, tout ce que je sais est que je suis une "proie" (comme d'autres personnes, à en juger par le message de ce "Dieu"). Tout cela est le fait d'hommes, c'est évident. Je ne crois en aucun "Dieu créateur".

Bonne soirée

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Dim 27 Jan - 8:22

Alexandre,

Je ne comprend pas bien ce que vous voulez dire. Pourquoi aurais-je un nom? Si vous voulez parler de mon numero de naissance complet, c'est 2605824178F mais je ne vois pas pourquoi vous voudriez l'utiliser. C'est un peu long et pas tres utile.

Oui, je pense que nous sommes definitivement enfermés et ce n'est pas une sensation plaisante. Mais le pire, c'est d'etre seule. On ne peut pas faire apparaitre d'humains par l'intermediaire de l'ordi. J'ai essayé.

Je crois en un Dieu mais Adam, un autre de mes contacts, m'a convaincu qu'il ne pouvait pas s'agir de lui. C'est plutot rassurant meme si en effet, nous sommes toujours des "proies". Ce mot est déconcertant, non? Que va t'il nous arriver?

Au revoir

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Dim 27 Jan - 10:20

Ma chère 24178F,


Je m'en tiendrais à ce matricule pour le moins martial, car je ne connais votre nom que vous ne pouvez ou ne voulez me confier. Je ne comprends pa votre question : "Pourquoi aurais-je un nom ?" Tout le monde a un nom, pour pouvoir se reconnaître, il n'y a aucune causalité là-dedans, me semble-t'il. De la même façon qu'un matricule, c'est un fait, mais un nom est une preuve d'amour de nos parents, qui nous confient ainsi un hérédité idéelle assez riche. Je hais les matricules. Comprenez-moi, ce n'est pas contre vous, mais la découverte il y a 14 ans des ces horreurs m'ont littéralement terrifié. Je cherche à me battre pour la liberté, et celle-ci ne fait pas exception.

Je n'aime pas être enfermé. Être seul peut être supportable lorsque l'on sait qu'une personne nous attend dehors. Mais être enfermé nous force à la solitude, et nous sépare d'autant plus de nos proches...

Ainsi donc, il y aurait plusieurs dieux selon Adam ? Du moins, si j'interprète votre phrase de manière simple et directe. Oui, ils semblerait que nous fussions des proies, mais je pense que cela sert juste à nous pousser à bout, à nous faire angoisser au plus profond de notre être. Cet homme se joue de nous, ce qu'il cherche vraisemblablement, c'est nous pousser à bout.

Résistons !

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Dim 27 Jan - 11:55

Cher Alexandre,

Vous etes la deuxième personne qui me parle d'un nom donné par ses parents. Je commence a me poser des questions! Est-ce que vous connaissez tous vos parents, ici! Est-ce que ce Dieu vous a choisi sur cette caracteristique speciale? Dans ce cas, pourquoi m'aurait-il choisie, moi qui ai un numero de naissance tout ce qu'il y a de plus normal!

Mais quand vous dites, "je hais les matricules", voulez-vous parler des numeros de naissance? Et de quelles horreurs parlez-vous? Quelles horreurs y a t'il a donner a un bébé un numero qui le différencie des autres. Oh, bien sur, c'aurait été excitant de connaitre mes parents. Je ne vous le cache pas, c'etait mon reve de petite fille! Je croisais des gens dans la rue en pensant "Il pourrait etre mon père!" ou "Et si c'etait ma mère." Mais c'est assez risqué de kidnapper son propre bébé rien que pour lui donner un nom, non? Est-ce que c'est ce que vos parents ont fait?

Plus je relis votre mail, plus j'ai l'impression que vous ne connaissez pas le système des numeros de naissance, ou alors que vous le haissez plus que tout. Faites-vous opposition aux Forces de Regulation? Je ne suis pas sure de comprendre.

Au fait, que veut dire Zradst?

Ce qu'Adam voulait me dire, c'est que ce "Dieu" qui nous retient prisonners, n'est pas son Dieu Createur a lui, il en est sur. Ce serait donc soit un imposteur, soit un autre Dieu.

Je voudrais resister mais a chaque fois que je pense a ce type, j'ai des sueurs froides. Comment resister si nous sommes enfermés? Avez-vous des idées?

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Dim 27 Jan - 21:36

24178F,

Je ne comprends pas vos paroles. Tout le monde a un nom.
Qu'entendez-vous par "forces de régulation" ? La police d'état ne fait effectivement pas partie de mes amies, mais là n'est pas son rôle. Le nouveau Comité pour la Sécurité de l'État, ne m'a pas encore généré de problèmes, l'ancienne Tcheka, plus...

Je hais les matricules, oui. Ayant été conscrit lors de la dernière guerre, j'ai participé à la libération du camp de Maidanek, et je puis vous assurer que rien n'est plus haissable que ce qui s'y passait. J'étais alors reporter de guerre, et nous avons activement cherché, avec le journal auquel je travaillais, le революциаà mettre à jour ces horreurs.

Zdrast vient de Здравствуйте, qui signifie bonjour. J'ai l'habitude de ne dire que le début de ce mot, peut-être par paresse... Et comme il me semlbe que mes courriers sont traduits, peut-être ce mot n'a-t'il pas été compris par le traducteur...

De quel pays êtes-vous ? Je suppose que vous n'êtes pas une de mes concitoyennes, j'aurais eu vent d'un tel traitement...

Je vous souhaite une agréable journée, du moins la moins pénible possible,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Lun 28 Jan - 9:48

Alexandre,

Je commence a me poser de serieuses questions. D'après mes cours d'histoire au college et au lycée, Les Forces de Regulation controlaient tout l'hemisphere Nord et deux bon tiers de l'hemisphere Sud. Comment pouvez-vous ne pas les connaitre. De plus, cela fait deux bons siècles que les Forces controllent les naissances et que plus personne n'a de nom. Enfin, a part les heros de livres ou de series.

Mais si votre experience des matricules etait un camp de prisonnier, je peux comprendre que les numeros vous paraissent haissables! Je viens du deuxième canton d'Europe de l'Ouest, aussi connu sous le nom de Nouvelle Gaule. Mais je ne comprend pas de quel traitement vous parlez. A part le fait d'etre enfermée ici aujourd'hui, je n'ai jamais recu de mauavais traitement pendant mon enfance.

Mais je vous remercie tout de meme de vous en precoccuper.

Bonne journée a vous aussi!

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Lun 28 Jan - 9:56

Je vous en conjure, ne me dites pas que vous aussi venez d'une époque bizarre ? Je commence à avoir mon lot de personnes affirmant allègrement qu'elles viennent du passé, d'un hypothétique futur...

Cessez le jeu, s'il vous plaît ! Notre monde est libre, mon pays a l'avantage de voir tous ses citoyens égaux. Je pense remplir suffisamment bien mon métier pour connaître le monde tel qu'il est actuellement !

A moins qu'il ne s'agisse de cette propagande capitaliste... Auraient-ils osé enfermer des individus pour les étudier, en leur faisant croire que le monde était tel que vous me le décrivez ? Je n'apprécie pas particulièrement nos adversaires politiques, mais je ne peux leur imputer cela, vraiment pas...

Dites-moi tout, tout, tout sur vous, votre monde, je vous en conjure !

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Lun 28 Jan - 10:24

Alexandre,

J'aimerais vous detromper mais je viens d'arriver a la meme conclusion en parlant avec les autres. Nous ne venons pas de la meme époque. Si la votre est aussi belle que vous le decrivez, j'espère que vous faites partie de mon futur. Je ne suis pas sure de vouloir le savoir mais...je suis née a la fin du trosième quartier de l'année 11236. Et vous? S'il vous plait, dites-moi que toute votre vie s'est passée apres la mienne...

En tout cas, je n'essaie pas de convaincre de quoi que ce soit et je me sens aussi désemparée que vous, peut-etre plus.

Que voulez-vous savoir sur le systeme des Forces de Regulations?

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Lun 28 Jan - 10:30

24178F,

Je commence à être fatigué, fatigué de voir toutes ces personnes venant d'un hypothétique futur.

Je vais vous décevoir, nous sommes pour moi le 4 avril 1958. Nous, peuple de la Grande Russie, dominons le monde, car nous avons envoyé le premier être vivant dans l'espace. J'ai suivi l'événement de près.

Je m'embrase, je vous prie de m'en excuser, mais j'ai fait une commande de journaux de mon pays par le biais de cet ordinateur, et cela me remplis d'exhaltation. Par contre, je ne puis imaginer que le monde soit aussi noir et sordide que vous le prétendez. Comment donc l'idéologie sociale prônée par Marx pourrait-elle mener à un état totalitaire ? Ne me dites pas que la lutte des classes est encore d'actualité !

Cordialement,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Lun 28 Jan - 10:40

Alexandre,

Votre époque semble tellement loin. Je suis décue, bien sur, car vous semblez tres heureux dans votre pays mais a vrai dire je n'etais pas malheureuse dans le mien non plus.

Je n'ai que 18 ans et je ne m'interresse pas vraiment a la politique pour l'instant. Il y a Les Forces de Regulations qui prennent les décisions et une cour d'élus pour trier les lois. Moi, ca me suffit. Si je n'ai pas entendu parler de la lutte, des classes, c'est qu'elle ne doit pas avoir lieu.

Je ne sais pas trop que vous dire sur notre systeme. Les femmes sont appelées deux fois, a 25 et 30 ans, pour donner naissance. Parfois trois fois, pour compenser les enfants qui meurent en bas age, mais ca rrive de moins en moins. Ainsi, les Forces peuvent garder la population au meme niveau, evitant les famines ou les manque de logement. Bien sur, les enfants sont pris en charge des leur naissance par les Centre d'Educations. C'est la qu'on recoit notre numero de naissance. C'est le numero de la dernière personne qui vient de mourir. N'est pas un système ingenieux?

J'ai beau rechercher dans mes souvenirs, je ne sais pas qui est Marx. Il ne me semble pas que je l'ai etudié en cours d'histoire. Mais s'il venait de Russie (au milieu de l'Asie, c'est bien ca?), c'est comprehensible.

J'ai du mal a comprendre ce qui se passe aussi. On dirait de la science-fiction, non?

Bonne chance

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Mar 29 Jan - 23:31

24178F,

J'ai cru que vous aviez été éliminée sauvagement, ou que vous aviez découvert le sortie de ce traquenard. Je constate que ce n'est heureusement (pour la première hypothèse) ou malheureusement (pour la seconde) pas le cas.

Marx était un philosophe allemand mais... je sens que cela n'a plus d'intérêt ici.

Cela me fait plaisir de vous savoir encore disponible ("dieu" me l'a dit, après une petite interrogation de ma part...)

Votre système est honteux, cette régulation est tout sauf humaine ! Comment peut-on réguler les gens de cette facon ? N'y a-t'il pas de révolution ?
Comment se dirige votre monde alors ? Ne me dites pas que seule une poignée dirige tout ?

Je vais devoir vous laisser, il me reste deux trois choses à effectuer...

Bien à vous,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Mer 30 Jan - 8:01

Alexandre,

Pourquoi avez-vous cru que j'avais disparu? Je ne comprend pas. Et qu'est ce que Dieu vous a dit? Quelle interrogation? J'avoue que je suis perdue. Pourquoi ne serais-je plus disponible? je n'ai pourtant rien d'autre a faire dans cette piece que repondre aux mails....

Pourquoi ce systeme vous parait-il injuste? C'est une facon de s'assurer que tout le monde recoit la meme education. Et puis tout le monde a le droit de vote, il y a peu de chomage, je ne crois pas que la population soit malheureuse. En effet, un petit groupe est en charge du gouvernement, Les Forces de Regulations. C'est vrai qu'ils dirigent l'hemisphere Nord d'une poigne de fer mais il y a pire, non?

Au revoir!

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Mer 30 Jan - 9:56

Ma chère,

En vérité, je ne vous voyais plus dans mes contacts, j'ai donc contacté "Dieu" qui m'a affirmé que vous étiez toujours présente, ce qui me rassure !

Je trouve ce sytème injuste car il ne laisse pas la liberté aux hommes de s'épanouir. Dans mon pays, certes critiquable (j'ai d'ailleurs déjà été enfermé pour propos diffamatoires envers le gouvernement, mais c'était avant), nous ne sommes pas considérés comme du bétail, nous avons droit à notre propre vie de famille. Au final, je pense que nos états se ressemblent sur certains points : éducation pour tous, travail pour tous, accès à la culture pour tous (eh oui, c'est important). Mais notre Union s'est formée par une révolution populaire, c'est cela que nous sommes libres : nous - le peuple - avons choisi notre pouvoir ! Et puis, le rêve d'égalité enfin appliqué fait rêver, non ?

Sinon, que faites-vous de vos journées ? Personnellement, j'ai passé les deux derniers jours à lire. C'est toujours cela de gagné !

Je vous souhaite une excellente soirée, je pense aller me coucher, j'ai trop peu de sang dans mon alcool pour bien continuer à écrire (et pourtant, j'ai de l'entraînement !)

Cordialement,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Mer 30 Jan - 12:11

Cher Alexandre,

Je peux comprendre votre avis sur le systeme des Forces de Regulations et je ne pense pas non-plus qu'il soit parfait. Mais comment eviter la supopulation sans eviter les naissances? Nous avons appris a l'ecole que certains peuples il a longtemps ne permettaient qu'un seul enfant par famille et faisaient PAYER les parents qui en avaient deux, ou plus. N'est-ce pas infame? Le gouvernement a voulu a tout prix eviter ca.

Mais sans une interdiction de ce genre, les familles commencaient a avoir 3 enfants, 4 parfois, ou meme plus. La famine a commencé a etre inquiétante. Les familles commencaient a considérer les enfants comme des fardeaux, des bouches a nourrir. Les Forces ont donc tout pris en charge.

Votre systeme a vous n'est-il pas un peu dangereux? N'y a t'il pas un risque d'anarchie?

J'ai passé mes journées a attendre anxieusement les reponses de mes contacts. Ayant vecu dans un camp avec toutes les autres filles, je n'ai jamais été seule aussi longtemps....

Bonne nuit

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Mer 30 Jan - 23:34

24178F,

Je serais d'accord avec vous : faire payer une famille qui a "trop" d'enfants est infâme, mais est moins inhumain que de programmer des fécondations à des périodes données. Cela est assimiler les humains au bétail !

Non, l'anarchie ne peut être présente dans notre société, car justement, le peuple la gouverne, et l'anarchie ne peut procéder à l'accomplissement d'un bien commun. C'est la raison pour laquelle nous avons des représentants du peuple. Cela étant, il sont faillibles, comme notre secrétaire général actuel l'a montré de son prédécesseur.

Vous viviez en camp ? Cela n'est-il pas, une fois de plus, la preuve que l'on vous traitait comme du bétail ? Refusez, battez-vous !

A plus tard,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Jeu 31 Jan - 12:31

Cher Alexandre,

J'ai du mal a comprendre pourquoi vous regaissez si violemment. Programmer les naissances n'est peut-etre pas la meilleurs methode mais elle a fait ses preuves. L'important n'est-il pas d'avoir une population en bonne santé avec un bon standard de vie?

Quant aux camps ou nous sommes eduqués, je ne vois pas pourquoi vous les assimilez au betail. C'est un endroit ou nous ne sommes jamais seuls, toujours avec des amis. C'est la qu'on prend des cours, qu'on recoit notre education. Un peu comme un pensionnat des anciens temps. Nous appelons ses endroits "camps d'education". Tous les enfants y ont passé leur enfance, garantissant l'egalité dans l'acces a la culture.

Donner le pouvoir au peuple, n'est pas aussi donner du pouvoir aux voleurs, meurtriers et tous cette mauvais herbe qui infecte le pays? J'avoue me sentir plus en securité en sachant qu'une minorité qui sait ce qu'elle fait controle le pays.

Qu'en pensez-vous?

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Jeu 31 Jan - 20:56

Ma chère 24178F,

ma réaction est violente, oui. Je l'assume. Je vais vous raconter une petite histoire, issue de mon expérience personnelle.
Il y a un peu moins de 20 ans de cela, une terrible guerre a éclaté en Europe, entraînant le monde dans une spirale de violence et d'abnégation de l'être humain telles qu'on n'en avait jamais vues. Cette guerre a succédé à l'arrivée au pouvoir d'une idéologie ségrégationniste, haineuse, qui mettait au ban de la société tout un pan de la population en fonction de critères religieux ou ethniques. Des camps ont été créés, véritables villes-prisons, où ont été entqssées ces populqtions, et exterminées.
Ayant pris part à ce conflit, en tant que reporter de guerre, j'ai participé à la libération d'un de ces camps, et ne saurais assez vous décrire mon horreur d'alors, ni même l'abhorration que je porte envers de tels camps.
Ce mot même me met dans tous mes états, d'où ma réaction. Je n'admets pas que l'on cloître ainsi des êtres humains.

La facon dont vous parlez des gens, une "population en bonne santé avec un bon standard de vie" me fait penser aux expressions que l'on emploie pour parler des animaux de la ferme, chez nous : "en pleine forme et avec des conditions de vie agréable." Ce qui explique mon association d'idées.

Un voleur recoit une peine, un meurtrier aussi, la justice est là pour y veiller. Une fois qu'ils l'ont purgée, ils redeviennent citoyens, car ils ont payé la société, pour ce qu'ils avaient fait. Le problème d'une oligarchie - et je l'avais soulevé dans un de mes articles d'après-guerre, une oeuvre de jeunesse - est que cette minorité dirigeante finit forcément par privilégier ses intérêts, sous un apparent masque de vertu. Un penseur italien de la Renaissance l'avait d'ailleurs écrit, auparavant, sauf que pour lui, il s'agissait de règles que le prince avait À suivre en vue d'obtenir et de conserver le pouvoir.

C'est un plaisir de discuter avec vous !

Cordialement,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Ven 1 Fév - 1:38

Cher Alexandre,

Votre jugement de ma societé me deconcerte de plus en plus. En effet, j'y ai vecu heureuse, sans me poser de questions et vous affirmez a present qu'enfermer les gens est la pire des choses. Mais personne ne se considerait enfermé dans les camps d'education. On prenait soin de nous. Si il y a un moment de ma vie ou je me suis considerée enfermée, c'est maintenant, dans cette pièce! Nos camps n'avaient rien de camps de prisonniers ou d'extermination.

J'ai etudié cette guerre quand j'avais 12 ans dans mon cours d'Hisoire de 2eme Millenaire. Mais je n'imaginais pas que je rencontrerais un jour quelqu'un qui l'avait vecu. Heureusement a present, il n'y a plus de guerre et c'est egalement gace au Forces de Regulation. Puisqu'ils controlent tout l'Hemisphère Nord et une partie de l'hemisphère Sud, pourquoi se feraient-ils la guerre a eux même? Cela nous assure une epoque de paix, jusqu'a ce que le gouvernement change (si il change, ce que je ne souhaite pas vraiment).

N'est-il pas un peu dangereux de remettre des meurtriers en liberté après qu'ils aient purgé leur peine? Ne risquent-ils pas de recidiver? Je ne me sentirais pas pas tres en securité en sachant que je pourrais croiser un meurtrier dans la rue. De plus, comment prenez-vous vos decisions si toute la population a le pouvoir?

J'en apprend plus sur la politique en quelques mails avec vous que dans le reste de ma vie...

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Ven 1 Fév - 2:38

24178F,


Je voudrqis connaître une chose : étiez-vous dans ce "camp d'éducation" depuis votre enfance ? Ou sinon, où étiez-vous avant ? Et après ? Je suis curieux de la réponse.
Effectivement, votre camp n'est pas de ceux où l'on extermine les gens, du moins l'espéré-je ! Mais cela revient à priver toute une population de son droit le plus fondamental : celui de se déplacer librement !

Quant aux meurtriers, ahhh ! Bonne question ! Votre raisonnement sonne juste, mais je vais vous poser une question : comment pouvez-vous être sûre que, parmi votre entourage, personne ne passera jamais à l'acte, et ne commettra jamais de meurtre ? Certains meurtriers sont malades, d'autres sont meurtriers pour des raisons particulières : crime pssionnel, guerre...
Donc, effectiviment, ils peuvent récidiver, tout comme une personne n'ayant jamais tué peut passer à l'acte. Et s'il je poursuis le raisonnement que vous tenez, il faut enfermer la population entière. Ce qui se rapproche des camps dont vous me parlez : enfermer la population pour protéger l'élite. Cela s'était déjà fait dans le passé, mais j'espérais que le futur soit plus clairvoyant. Hélas, non !

Pour que la volonté du peuple soit établie, il faudrait qu'icelui vote systématiquement, dès qu'une loi est proposée. Cela serait l'idéal, un système de votations référendaires, un peu comme les démocraties antiques. Dans notre cas, des hommes sont élus par le parti du peuple, et prennent les décisions, considérant que le peuple les accepte, car ils en sont les représentants. Notre système est, je l'admets, encore un peu éloigné du modèle utopique dont je vous parle, mais permets de s'en rapprocher. Telle est ma conviction.

J'apprécie vraiment de discuter avec vous, vous me permettez de vérifier que nous sommes encore humains, capables de dialogue.

Cordialement,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Ven 1 Fév - 6:23

Alexandre,

Je suis née dans le camp d'education, comme tous les autres enfants. J'y ai passé mon enfance et depuis mes 18 ans, je vis dans un apart dans une petite ville ou j'ai trouvé un job. Vous parlez de ce deplacer librement mais seuls les enfants sont dans des camps. Les adultes ont tout a fait le droit d'aller ou bon leur semble. Et les enfants, me demanderez-vous? Eh bien, les enfants on toujours eté de tout temps sous la coupe de leur parents, non? Ici c'est la meme chose, sauf qu'au lieu de parents, des isntructeurs specialisés prennent soin de nous. N'est-ce pas la meme chose?

N'importe qui pourrait passer a l'acte, c'est vrai et ce n'est pas ca qui va me rassurer. Mais si quelqu'un est fou au point de tuer, il y a plus de chances pour lui de re-tuer que pour quelqu'un qui n'a pas cette mentalité dangereuse et violente. Voila pourquoi je pense qu'ils devraient etre enfermés a vie.

Selon votre explication, il y a aussi une petite minorité, elue, qui prend les decisions. Peut-etre nos systemes ne sont-ils pas si eloignés que ca apres tout. Je sais que vous ne voulez pas etre associé avec les Forces de Regulation mais une societé utopique ne serait-elle pas un malange de nos deux gouvernements?

Ce debat est vraiment interressant, j'espere pouvoir le continuer avec vous.

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Ven 1 Fév - 11:24

24178F,

La façon dont vous présentez la chsoe peut paraître idyllique, oui. Oui, c'est vrai, les parents sont aussi là pour encadrer l'enfant. Mais il y a une différence de taille ! Vous me parlez d'instructeurs, mais un parent est bien plus que cela. Il dispense non seulement une éducation, mais des règles, une morale, et, plus que tout, de l'amour.
Peut-être y avait-il un fort attachement avec vos instructeurs, cela est même certainement très probable, mais ce n'est rien comparé à ce lien qui lie les enfants à leurs parents. Les parents, en transmettant toutes ces chsoes que je vous ai citées, transmettent une partie d'eux à leur enfant. Votre instructeur, lui, ne dispense qu'un savoir. Tout cela reste malheureusement bien froid. Oui, il peut tout à fait y avoir des relations amicales, mais cela s'apparente-t'il à la relation enfant-parent ? Chacun des parents est un apport différent à son rejeton, que ce soit dans sa compréhension de la vie, du monde qui l'envirronne, ou de pensées qui le tracasse. On ne peut pas se confier à tout un chacun, et j'en ai pour preuve mes enfants. Il est certaines choses qu'ils me confient et qu'ils cachent à leur mère, et inversement. Pourquoi ? Parce qu'ils savent que je pourrais plus les aider, dans tel domaine. Parce qu'ils le sentent.
Je sens que je risque de devenir comme Adam, à vous parler d'âme !
Non, un instructeur ne pourra jamais remplacer une famille aimante.

Oh, je pense que vous avez eu des amis, et j'imagine que vos liens étaient plus forts peut-être que ceux que les personnes de mon époque ont pu créer dans leur jeunesse, mais vous ignorez ce qu'est une famille.
Une femme de lettres française du siècle dernier (le XIXe, je vous le précise, car nos époques sont différentes), Mme de Beausacq, a énoncé la chose de manière tout à fait délicate : "La famille est un ensemble de gens qui se défendent en bloc et s'attaquent en particulier."
Je ne saurais mieux vous l'exprimer. Mais peut-être veux-je simplement me prouver que j'ai raison, qui sait ? Je me mets à douter de plus en plus de mes pensées, dernièrement, depuis que je suis ici.

Tuer n'est pas un acte de folie, sauf dans certains cas. Il peut s'agir d'une démence - passagère, contrairement à la folie - produite par une réaction pulsionnelle (ou passionnelle). Il peut s'agir d'un acte réfléchi et médité. Mais l'on ne peut généraliser. En tant de guerre, les soldats tuent des hommes. Faudrait-il les enfermer à vie pour ce qu'ils ont fait ? Non, lorsqu'une personne commet un méfait, on la punit, en espérant que la leçon lui serve. Et il est tout à fait normal que, avec votre éducation, vous pensiez de la sorte. Je m'explique. L'Etat agit comme les parents envers les citoyens, qu'il considère alors comme ses "enfants". Votre Système refusant ce lien, par le fait même qu'il n'existe aucune famille, il existe les citoyens, et ceux qui s'excluent du sytème, sans possibilité de retour.

Quant à nos systèmes respectifs, l'avantage que le mien présente est qu'il est véritablement représentatif de la population, car choisi par celle-ci. Ceci dit, il n'est pas parfait non plus (je pense pouvoir le dire ici en toute sécurité, cela m'avait valu un petit séjour en prison il y a quelques temps !).
Et, rien que par le principe de régulation par l'homme qui s'oppose à une régulation naturelle, ce système ne peut être utopique, car anti-libertaire. Car, là encore, une classe impose ses vues sur une autre. Vos dirigeants vosu disent comment vivre. Dites-moi, proviennent-ils, comme vous, de ces camps ? Ou bien est-ce légèrement différent, en ce qui les concerne ? Je suis curieux de savoir !

Je vous souhaite une bonne soirée,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Sam 2 Fév - 6:40

Cher Alexandre,

Vos precedents messages m'ont beaucoup troublée. Cette nuit, j'ai revé de camp de concentration et je me suis reveillée completement paniquée.

C'est vrai, j'ai souvent ressenti l'envie de connaitre mes parents. Mais vous savez, ils ne manquent pas, puisque que je ne les ai jamais connus. Et tout le monde a le meme sort que moi, ce n'est pas comme si j'etais orpheline. Je ne peux pas vraiment comprendre ce que vous dites sur la famille, c'est quelque chose que je connaitrais jamais.

Pour moi, tuer est definitivement un acte de folie. Personne ne devrait attenter a la vie d'un autre. C'est la pire chose que l'on puisse faire. C'est pour ca que je ne pense pas que les meutriers devraient etre condamnés a mort. Mais ils devraient etre sous surveillance etroite, pas relachés en liberté. Ce serait comme ouvrir la cage d'un tigre!

Bien les surs, les membres des Forces de Regulation viennent des camps. D'ou pourraient-ils venir? Ils sont des enfants normaux qui ont fait les etudes necessaires pour acceder au gouvernement.

Je tiens a vous precisez que mes votes d'aujourd'hui ne seront pas dirigés contre vous. J'en apprend beaucoup a travers vos mails et j'apprecie de discuter avec vous.

24178F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zradst   Sam 2 Fév - 10:20

24178F,


Je ne voulais pas faire naître de cauchemars en vous, je vous prie de m'excuser d'en être la cause. Nos conditions actuelles sont suffisamment pénibles, je m'en voudrais de rendre les vôtres plus désagréables.

Petite provocation de ma part : si l'on tue un condamné à mort, on doit venir à en tuer celui qui l'a exécuté... en suivant cette logique, ne finirait-on pas par anihiler la Terre entière ?
Tuer est un acte de folie, je suis entièrement d'accord avec vous, si l'on n'est pas trop tâtillon. (je mets dans ce cas démence et folie au même niveau) Mais la folie est une maladie, et comme toute maladie, l'on peut en guérir !
Vous parlez d'ouvrir la cage des tigres, mais, avant d'être en cage, les tigres étaient en liberté... Avant d'être meurtrier, ces personnes étaient comme vous et moi. Et elles peuvent le redevenir. Certes, elles auront commis un méfait atroce, mais cela n'a pas à entrer en ligne de compte dans ce que vaut la personne, car l'on en ignore les raisons. Mettons que je vous mette dans le cas suivant : vos amis, tout ceux que vous tenez pour les personnes les plus précieuses au monde sont mises en danger. Le seul moyen de les délivrer est de tuer la personne qui les menace. Que faites-vous ? Commettriez-vous un acte de folie en agissant de la sorte, ou plutôt un acte raisonné, ayant opté pour le "moindre mal" ? (sachant que si vous ne tuer pas le danger, il assassinera vos amis) C'est un dilemme moral que l'on nous posait à l'université.

Je vous ai interrogé sur vos gouvernants, car il eut été possible, dans le pire monde dystopique qui soit, qu'il fissent partie d'une "élite" privilégiée non soumises à vos conditions. Ce système semble un peu moins repoussant, mais je n'arrive toujours pas à me faire à l'idée de cet enfermement primitif (entendez par là, dès le plus jeune âge). N'y a-t'il personne présentant des troubles psychiques par la suite, dans votre société ? Cela serait plutôt envisageable...

J'aime discuter avec vous, je ne vous ai pas non plus prise pour cible, je vous ai même gratifié d'une partie de mes points de défense (sait-on jamais). Pas tous, car il y a d'autres personnes que je souhaitais défendre aussi. J'ai juste vidé mon réservoir de défense. Si je dois être éliminé, au moins serais-je heureux de savoir que j'ai pu éviter à quelqu'un d'autre de l'être !

Bonne soirée, et, j'espère, plus de cauchemars !

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zradst   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zradst
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Troisième partie ¤* :: Alexandre / 24178F-
Sauter vers: