*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ha!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ha!   Lun 1 Fév - 10:59

Ha!

Un goupil. Les goupils sont vivants, donc généralement, ils bougent. Ça fait évoluer leurs courbes quand ils se déplacent, c'est très dur d'avoir une vision nette et figée d'un goupil mais je peux me concentrer. Avant toute chose, es-tu un humain au patronyme un peu déjanté? J'ai failli me faire avoir par Balais, je ne voudrais pas tomber deux fois dans le même bocal, ça ne serait pas convenable. Et puis, deux est un nombre pair, et je n'aime pas les nombres pairs.

Je divague, il me semble. Ah, Goupil, les autres me demandent où nous sommes. En ai-je la moindre idée? Non, évidemment, et toi non-plus je suppose, je ne poserais donc pas la question. Je suis perplexe, mais heureuse, car il y a de la place ici, assez pour m'allonger au centre la pièce, les bras en croix, pour regarder les nuages. Mais il n'y a pas de nuages, c'est dommage. C'est dommage parce que j'aime les nuages, d'abord parce qu'ils sont beau, et puis parce qu'il peuvent faire pleuvoir. A brûle-pourpoint, je ne saurais pas dire si les goupils aiment la pluie mais j'attendrais de savoir si tu en es un vrai avant de remuer mes neurones pour trouver la réponse.

Une petite question, car il faut apprendre à nous connaitre: si on traçais un cercle autour de toi, le plus petit possible, quelle serait sa circonférence?

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mar 2 Fév - 3:13

Oui. Nous bougeons pour nous sentir vivants et tenter de le rester.
Les goupils, dont je suis un humble représentant, recherchent l'élégance dans le geste et dans la pensée.

J'apprécie les humains en dépit de leurs nombreux travers. Ils peuvent être de bons compagnons de jeux lorsqu'ils ont l'esprit ouvert. Ils ont souvent un grain de folie... Pour peu, certains seraient même prêts à se prendre pour des renards juste pour s'amuser !

Mais là, il semblerait que, pour la première fois, un goupil se soit fait capturé. Par qui ? Par quoi ? Je ne sais pas. J'ai cru un temps que c'était l'oeuvre d'humains, c'est bien leur genre de faire de petites expériences et il n'y a pas tant de monde capable de nous piéger.
Sont-ils prêts à pousser la perversion jusqu'à enfermer les leurs ? Peut être...

Vous pourriez aussi être une illusion, un piège. Comment savoir si vous êtes bien un être de chair et de sang sans pouvoir vous voir, vous sentir et oserais-je dire, vous "renifler" ? Le doute reste permis et par prudence, je ne piperai mot sur les secrets des goupils. Pour vivre heureux, nous avons toujours vécu cachés des hommes. Cela ne veut pas dire que je refuse en bloc d'échanger avec vous mais simplement que je ne pourrais pas tout vous dire.

Si vous n'existez pas vraiment, vous êtes au moins une source bienvenue de distraction et d'amusement pour mon esprit. Vous m'épargnerez peut être les formes les plus sévères de folie. Et si vous existez comme je l'espère... Eh bien, je ne laisserai pas dans la solitude un être qui subit le même mauvais sort que moi.

Cette cellule dépouillée et contre nature m'a fait frémir à mon réveil. Mon premier réflexe fut de tenter d'en sortir. Un échec...

A défaut, je l'ai "aménagé" comme le permet un "programme".
J'ai recouvert de lierre toutes les parois afin de les faire disparaître de ma vue sous la végétation luxuriante. Une belle couche d'humus recouvre le sol autrefois immaculé.
J'ai eu juste assez de place pour m'offrir une vieille souche de chêne creuse pour me servir de refuge. "Refuge à quoi ?" pourriez vous me dire...
J'ai enfin enveloppé la pièce dans un manteau de ténèbres et j'ai programmé pour la suite un cycle alternatif d'éclairage pour imiter les passages des jours et des nuits. Sans cela, je crois que je perdrais très vite la tête. Je vous conseille la même chose.

Je me sens encore loin de ma forêt natale. Tout paraît encore artificiel et sans âme. Cette machine de communications qui trône encore dans ma cellule semble à présent incongrue mais je la garde pour maintenir le lien avec vous.

Faire un cercle resserré autour de moi ? Il faudrait que je me tienne tranquille suffisamment longtemps pour qu'on puisse l'achever. Je doute que ce soit possible.

Une petite question me chatouille l'esprit. Que signifie ce nom "code du milieu" ? Dois-je continuer à vous appeler ainsi ? Est-ce bien un nom humain et féminin ? Certaines subtilités du langage humain que nous utilisons pour converser m'échappent encore...



PS : les goupils aiment la pluie. Inutile de te torturer plus longtemps les neurones avec cette question ! Avec ce programme, il doit être possible de faire tomber un semblant de pluie depuis le plafond ! je penserai à toi en la voyant tomber si ça marche ! Enfin, si tu permets que... je te tutoies. Puisque tu le fais, oui, il faut que j'en prenne l'habitude aussi.


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mar 2 Fév - 5:54

Ha Goupil!

Alors tu es un goupil. C'est heureux, cela signifie que tu es un animal. Les animaux sont bons, sauf lorsqu'ils sont par deux, je préfères les animaux uniques. Mais tu es seul, tu sembles apte à communiquer, qui plus est à communiquer de manière sympathique. C'est heureux, Goupil, car c'est tout ce qui nous reste: quelques idées et de quoi les répandre.

Sommes nous vraiment capturés? Je ne sais pas quoi te répondre, petit quadrupède, lorsque tu parles de perversion. Les humains sont capables de beaucoup de choses ignobles, ma mère l'avait compris. Enfermer les autres, c'est possible, c'est souvent le cas, c'est...

Moi, je ne suis pas perverse. Je fais le bien, tu sais. En tout cas, je pense le bien comme on m'a appris à la faire. Tu es caché et tu ne me dirais pas tout, tant mieux. Ah, que j'aime les secrets, les vérités déguisées! J'aimerais que tu ne me dises rien, ne serait-ce que pour pouvoir percer ton mystère. Mais je ne tiendrais pas, j'ai trop de curiosité en moi pour ça. Et tu as raison, Goupil. Il faut parler pour ne pas devenir fou! Je croyais pourtant que la folie était l'apanage des humains, mais combien d'humains sommes nous ici? Vous êtes un renard, et le grand Schtroumpf, héros de mon enfance, n'est pas l'un des miens non plus. Que dire de Balais ou de Mydriade? Il reste Poque...nous verrons s'il est perverti.

Je suis humaine, je l'avoue avec une certaine honte. Mais j'aspire à plus et suis au dessus des autres. Tu me trouves prétentieuse, non? Mais c'est autre chose, j'ai été plusieurs fois purifiée. J'ai des points communs avec toi, j'en suis sure, d'ailleurs mon premier réflexe fut aussi de faire apparaitre un chêne. Un grand arbre, unique, splendide, qui s'approprie toute ma cellule. L'arbre est la base de tout. J'ai une bougie également, qui ne s'use jamais. C'est un grande bougie blanche qui m'arrive à la taille. La nuit, j'ai l'impression qu'elle me regarde et je tremble. La bougie, c'était obligatoire, car comment vivre sans flamme? Cependant, elle m'impressionne, je dois l'avouer. Et pourtant je...

Ah, c'est astucieux, de faire passer les jours et les nuits. Pourtant, ce serait tricher. Mon cierge sera ma seule lumière, j'en fais le serment. Notre ami commun le Grand Schtroumpf a lui aussi achevé une forêt dans sa cellule. A-t-il une machine à sa taille? Je me plais à l'imaginer sautant de touche en touche pour nous envoyer des messages, le pauvre vieux.

Ha! Pas de cercle! Cependant, Goupil tu tiendras toujours tout entier dans cette pièce, quelle que soit la vitesse à laquelle tu te déplaces. Alors je modifie ma question: quelle est la taille de ta cellule?

Code du Milieu, ce n'est ni un nom, ni un prénom, mais oui, c'est bien humain. Continuer à m'appeler ainsi? Il faudrait déjà avoir commencé.

Je te souhaite bien du plaisir, Goupil.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mar 2 Fév - 8:34

Ma chère Code Du Milieu,

Je commence : je t'appelle Code Du Milieu, même si je n'ai pas la moindre idée de ce que cela signifie pour une humaine. Il s'agit peut être d'un masque que tu portes pour te protéger comme les nôtres s'évertuent à.... Ah ! J'en dis déjà trop, ma langue ne peut s'empêcher d'aller à quelques acrobaties.

Tu sembles ne pas apprécier les paires pour une raison que j'ignore. Il est parfois bon d'être à deux, des semblables opposés et complémentaires à la fois. Ils peuvent accomplir des merveilles ! Ta mère l'avait sans doute compris. Eheh !

Oui, je peux communiquer avec toi du bout de mes griffes. Ce n'est pas des plus ergonomiques mais cela fonctionne et je m'en réjouis !

Ma cellule est trop petite. Elle sera toujours trop petite pour mon aspiration à la liberté.
Hormis la vieille souche, j'ai assez de place pour y adjoindre une minusucule mare peuplée de rainettes. Leur chant m'apaise la nuit comme les lucioles que je vois danser devant mes yeux avant de sombrer dans le sommeil.
Je vais peut être abandonner l'idée du cycle jour/nuit. La nuit me protège. La lumière verte des lucioles me suffit.

La perversion que je crains à propos des êtres humains n'est qu'une possibilité... Ce n'est pas dans mon esprit une fatalité ou une certitude fort heureusement.
Preuve est, s'il en fallait, le fait que je vous adresse de bon coeur la parole, portée par cette machine.

Je ne vous connais pas assez pour me prononcer sur votre nature profonde. Je n'ai pas l'audace d'y prétendre. Votre âme est peut être aussi pure que la source d'un fleuve perdue dans les montagnes.

Que ta nuit soit douce, Code Du Milieu.


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mar 2 Fév - 11:21

Ha!

Appelle-moi comme tu le souhaites, cher Goupil, j'ai l'habitude de cette désignation. C'est un titre et non pas un nom, mais il m'emplit de fierté. Alors je le porte, non pas comme un masque, mais comme un flambeau.

Toi, tu est un goupil, j'en conviens. Tous les renards s'appellent-t-ils Goupil? N'aurais tu pas un nom qui te soit propre? Tu feins de me révéler tes secrets mais je sais que tu le fais exprès que tu cherches à m'appâter. Tu es joueur.

Les paires. C'est très simple. Mais tout d'abord, mettons nous d'accord: tout goupil que tu es, il est hors de question que tu manques de respect à ma mère. Crache sur la race humaine toute entière si le cœur t'en dit mais que jamais tes griffes sur le clavier ne suggèrent quoi que ce soit de blessant à son sujet.

J'espère avoir été claire.

Je dois paraitre glaciale, alors que nos premiers contacts sont les plus importants. Tant pis. Je préfère que tu me restes un interlocuteur sympathique mais averti.

Les paires, donc. Cher Goupil, tu es un animal et je ne sais si tu possèdes une quelconque spiritualité. Mais sache que rejoindre l'Être Unique devrait être notre but à tous. Tout en nous doit être tourné vers Lui et pour cela il n'est qu'un seul moyen: rester unique et entier. Ce n'est pas vers les autres que nous devons nous tourner, mais vers l'intérieur de nous-même. La paire détruit l'individu. Ma mère n'a...

Ne parlons pas de ma mère, je suis née, je le sais et cela fait partie de la nature. Constituer une paire durable, voilà où serait l'erreur. Cet endroit me plait: nous y sommes seuls et pouvons nous développer entièrement, mais la possibilité de communiquer nous également été laissée. Ce sont les conditions rêvées pour accéder à un degré de pureté de l'âme encore supérieur.
Tout à l'heure, je suis montée dans le chêne et j'ai posé ma main sur une branche. Il m'a semblé entendre battre le cœur de l'arbre et je suis restée de longues minutes à l'écouter. Mais il ne s'agissait en fait que de mon pouls.

J'ai parlé à Poquelin et Mydriade. Ils sont humains tous les deux mais semblent étonnamment purs pour de simples individus. Surtout la jeune fille. Mais ce n'est peut-être qu'un déguisement. La méfiance, voilà ce qui devrait être notre maître mot.

Si mes paroles ne sont pas toujours amicales, sache que j'y mets tout mon cœur. J'apprécie tes réponses, que j'espère aussi sincères que les miennes.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mer 3 Fév - 8:21

Ma chère Coddie,

Je t'appelerai donc au gré de ma fantaisie. Si le nom te déplaît, tu n'auras qu'à manifester ton mécontentement pour que j'en change.

J'ai bien un nom qui m'est propre mais votre langage ne me permet pas de te le communiquer. Nous nous identifions entre renards en nous fiant à nos sens aiguisés. Pour le dire simplement, mon nom de renard est mon odeur pour un autre renard. Vos mots sont assez inutiles pour nous. Comment pourrais-je te traduire l'odeur qui n'appartient qu'à moi ? Serait-il seulement courtois de le faire ?

Les usages des goupils et des humains diffèrent sur de nombreux points...

Je ne disais rien de blessant à propos de ta mère. Lorsqu'un renard s'amuse de voir qu'une personne a compris une chose intéressante, il la complimente à vrai dire... J'apprécie toutefois le soutien que tu manifestes instinctivement envers celle qui t'a enfanté. Je ne m'étendrai toutefois pas plus sur le sujet qui est apparemment sensible.

Joueur ? Bien sûr que je le suis ! La vie est un grand terrain de jeu. Les humains l'oublient parfois. Une tragédie quand on pense quels partenaires merveilleux ils peuvent faire dans nos jeux. Une grande complicité naît parfois entre des membres de notre espèce et les vôtres.

Nos voies sont subtiles mais toujours sincères. Je joue avec toi parce que je te porte en affection. Je ne me jouerai pas de toi. Tel est le code de conduite des renards : “jouer mais non se jouer”.

Je ne perçois pas dans tes paroles une hostilité suffisante pour me faire rebrousser chemin. Je note juste comme une certaine suceptibilité. Si tu me contredis, cela me confortera dans mon idée. Si tu l'acceptes, splendide ! J'aurais raison sur l'instant et tort dans les secondes qui suivent !

Seconde chose qui me trouble sans aller jusqu'à me peiner : cette pointe d'arrogance humaine que je crois déceler. Cette idée de valoir mieux que certains des membres de ton espèce, cette manie de les rabaisser en les groupant sous l'amas aveugle de la généralité. Chaque être est unique si je te suis et par là peut rejoindre l'Etre Unique et primordial. Quel intérêt alors à comparer son avancée sur la voie aux autres ?
Ce n'est pas qu'une question réthorique. Je suis curieux d'entendre ta réponse.

Ta vision des choses est inédite pour moi. Je te remercie de l'avoir exposé à mes yeux. Je comprends un peu mieux cette aversion de la “parité durable” que tu exprimes. Ce n'est plus un caprice dénué de fondement grâce à tes explications.

Une dernière petite question me trotte dans la cervelle :

"Ha !" est-elle bien une interjection adressée en guise de salut et d'au revoir ? Ma connaissance de votre langue ne m'est pas suffisante pour écarter le doute... Il n'est honteux d'être ignorant mais il le serait de ne pas chercher à y remédier !


Affectueusement, Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mer 3 Fév - 11:37

Ha!

Oui, c'est bien la façon dont mes camarades et moi saluons traditionnellement les autres. Que tu l'ignores me semble normal et tu n'as pas à en avoir. En effet, nous sommes malheureusement peu connue et nos coutumes ne sont pas répandues.

Tu m'appelles Coddie, un nom qui m'est peu familier, je dois l'admettre, et qui n'a pas grand sens pour moi. Cela étant dit, il ne m'offense pas plus qu'un autre. Devrais-je dorénavant t'appeler Goupy? Ce serait à la fois une riposte et une façon pour moi de te donner un nom unique pour que tu me sois reconnaissable autrement qu'à l'odeur.

Car tu n'es pour moi qu'un renard semblable à cent mille renards. Cela va changer.

Je suis susceptible, tu dis? C'est très possible, en tout cas en ce qui concerne ma mère. Elle m'a enfantée, certes, mais elle m'a aussi appris tout ce que je sais. Qu'aurais-je fait dans ce monde sans elle? J'aurais couru à la ruine, comme tant d'autres êtres humains. Mais elle m'a guidée tout au long de mon enfance et continuait encore à m'aiguiller avant que je ne me retrouve ici, parmi vous.

Car l'enfance est, j'en suis sûre, un moment clé de notre existence. Comme tu le dis, la vie est un grand terrain de jeu, mais pour moi, seul l'enfant à le droit de s'y aventurer. Lorsque nous grandissons, il nous faut cesser de batifoler à des choses inutiles et se concentrer sur notre mission: transcender notre nature humaine pour atteindre l'Être Unique. C'est là qu'intervient chez moi ce sentiment que tu appelles, peut-être à juste titre, de l'arrogance: si je considère la masse des autres comme moins pure, si je compare mon avancement au leur, c'est qu'ils n'ont pas compris quelle était leur mission. Mes camarades et moi nous battons pour répandre le message sur la Terre mais le reste des hommes nous ignore. Comment pourrais-je les considérer comme spirituellement élevés alors qu'ils s'engagent, délibérément ou non, sur le mauvais sentier?

Ici, tenue à distance des autres hommes, je me sens plus forte. Communiquer sans se voir nous permet de ne pas trop nous attacher. Et je peux profiter de mon arbre seule, son contact me ravit. Demain, peut-être j'entendrais son cœur battre.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Jeu 4 Fév - 4:40

Ha !

Je m'adapte à tes usages. C'est une bonne formule de salut. Un son vif et bref comme les aime mon larynx !
Je suis curieux d'en apprendre plus sur vos coutumes exotiques et ceux que tu appelles "camarades".

Coddie est chantant et léger. A vrai dire, je n'ai pas réfléchi à d'autres qualités qui feraient sens. J'ai peut être eu tort. Goupy ? Mais oui, c'est exquis !

Je note que tu parles d'"offense" et de "riposte" ; des qualificatifs qui suggèrent un quelconque conflit, une approche belliqueuse des choses. Non, voyons ! Tu ne peux riposter pour la simple et bonne raison que tu n'as fait l'objet d'aucune attaque.

Tu peux donc m'appeler Goupy si cela peut t'aider. C'est toujours pareil d'une espèce à l'autre, les zèbres savent se reconnaître entre eux à leurs rayures. Les autres n'y voient aucun indice ou signe distinctif ! Ils se ressemblent tous...

Tu parles de différents sentiers. Nous renards, qui nous faufilons par des pistes bien différentes, considérons ainsi les choses :

Il n'est pas nécessaire de prouver que le sentier de l'autre est mauvais pour rendre le sien juste.

Chacun suit sa voie sans porter jugement sur les choix variés de ses congénères. Certains renards ont ainsi choisi une vie urbaine dans l'ombre des cités humaines. Ils s'aventurent près de chez vous et vivent de vos "déchets".

Tu as raison. la solitude vivifie et permet de nous purifier. Seuls, nous n'avons d'autre choix que de nous pencher sur notre cas. L'isolement peut hélas rendre fou ou nous tuer.
Quelle différence faire entre solitude et isolement ? La solitude est un choix personnel, comme le tien. L'isolement provient du choix des autres ou de circonstances qui s'imposent à nous.

Enfin... Sommes nous jamais seuls ? La vie nous entoure dans ses formes les plus discrètes et variées. Ton arbre est un partenaire, un être vivant. J'en veux pour preuve que tu peux presque sentir son coeur battre ! Moi je m'amuse à courir après les lucioles pour garder la forme. Elles m'aident à leur façon aussi.

Ha!

Goupil


Dernière édition par Goupil le Ven 5 Fév - 6:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Jeu 4 Fév - 9:47

Ha Goupy!

Ravie que tu adoptes ma façon de faire. Tu sembles être un renard très ouvert sur les autres façons de penser. J'aimerais beaucoup pouvoir t'amener à l'Être Unique. Ce serait à la fois une victoire personnelle, pour moi qui n'arrive pas à convaincre les humains, et une grande avancée pour toi. J'en suis persuadée.

Tu penses que j'utilise des mots agressifs? C'est peut-être le cas. On m'a souvent incitée à ne pas encourager les rapports trop amicaux de la part des autres. Mais rassure-toi, je ne ressens aucun animosité à ton égard, bien au contraire. Tu es gentil et tu t'intéresse à tout. J'aimerais t'en dire plus sur mes camarades et moi. Mais sache d'abord que ce ne sont des "coutumes exotiques" que nous appliquons mais des rites.

Question dont la réponse m'est d'avance croustillante, quelle qu'elle soit: tous les humains se ressemblent-ils, à tes yeux?

Mais le chemin que les autres humains empruntent, est, j'insiste, le mauvais. Que dire de ces vies de débauche et de luxure, ou le respect de l'Être Unique a complètement disparu? Ces existences dénuées d'âme qui ne visent que le simple plaisir, s'empoisonnant pour cela de toutes sortes d'abominations, ne trouveront jamais grâce à mes yeux. Je ne cherche pas à prouver quoi que ce soit: je sais que mon chemin est le bon. C'est le chemin qui mènera les hommes à la pureté, quoi qu'ils aient été auparavant.

Pour les renards, c'est différent. Les renards n'ont pas conscience que l'Être Unique existe, et en raison de cette ignorance, leur conduite ne peut pas être la même. Du moins, c'est ce que je croyais avant d'avoir cette conversation avec toi. Mais les humains n'ont aucune excuse, d'autant que mes camarades et moi répandons la pensée de notre Communauté.

Alors, tu te considères ici en isolement? Pour ma part, j'ai choisi d'agir comme si j'avais décidé d'être ici, puisqu'être seule est un atout. Ainsi, cette solitude ne m'est pas douloureuse, j'en profite.

Enfin, tu joues sur les mots en me parlant de l'arbre. Certes, je ne suis pas seule avec lui, mais il représente la Nature. Et la Nature ne peut nous empêcher de rejoindre l'Être Unique car elle n'aura jamais la volonté de nous accaparer. C'est la meilleure des compagnes, Mydriade l'a également compris.

Je te souhaite la meilleure des nuits.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Ven 5 Fév - 6:39

Ha Code Du Milieu !

Vos rites sont des coutumes exotiques pour moi. N'oublie pas ma "condition" de goupil ! Tout ce qui provient des cultures humaines a une saveur exotique de mon point de vue. Cela ne signifie pas que j'en parle sans en deviner leur solennité. Et je sens aussi d'ici qu'elle te tient à coeur.

Tu veux m'en dire plus sur cet Être Unique ? Pourquoi pas ! Je suis toute ouïe ! M'y amener... Je ne sais pas mais je suppose qu'il faut déjà commencer par le connaître, apprendre le sentier que tu arpentes avec tant de ferveur.

Pour répondre à ta question sur ma perception des humains, tu dois savoir que je suis un peu une exception.
Pour la plupart des renards tous les humains se ressemblent. Leur odorat permet de les distinguer mais pas leurs yeux. Et encore... Les humains trichent avec les odeurs, ils empruntent souvent des fragrances qui ne leur appartiennent pas. On dirait qu'ils supportent mal leur odeur naturelle, eux ou leurs congénères. C'est amusant d'avoir un odorat peu développé et d'être sensible comme ça...
Pour moi c'est un peu différent car j'ai étudié les humains longuement. A force de les observer, j'ai acquis la faculté d'en reconnaître certains. C'est un peu comme pour les soigneurs d'animaux dans vos zoos. A force de les cotoyer et de s'en occuper, les humains arrivent à les reconnaître sur certains détails anatomiques, leur façon de se mouvoir ou encore en fonction de leur caractère.

Isolé ? Oui, c'était mon sentiment en me réveillant dans ma cellule. Je me sens toujours prisonnier contre mon gré. D'un autre côté, nous avons la possibilité d'entretenir quelques contacts. Il s'agit d'un procédé artificiel et froid mais c'est mieux que rien.
Je ne peux m'empêcher de regretter de ne pouvoir te toucher, te voir et te renifler. C'est ainsi que la nature l'a voulu. Ton Être unique doit considérer que les sens sont là pour nous aider à avancer, à recevoir et transmettre ce qui ne peut l'être autrement non ?
Enfin... j'accepte mieux mon sort qu'à mon arrivée même si je ne peux m'y résigner.

La Nature n'est pas un obstacle sur ton chemin vers l'Être unique ? J'en suis heureux. Je me demande pourtant... Est elle ma compagne de toujours ou en suis-je tout simplement un représentant comme ton arbre ? Suis-je un élément de sa volonté ?


Je fais des rêves étranges depuis que je suis ici... J'en ai des frissons. Je me demande si notre esprit est un sanctuaire inviolable ou si celui qui nous a enlevé se permet de s'y immiscer. Son esprit, son âme, c'est ce qu'un goupil a de plus précieux.

N'as tu pas connu la peur ou la colère depuis ton arrivée ? J'espère que non...


Ha !


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Sam 6 Fév - 0:30

Ha Goupil!

Evidemment. J'oubliais que tu es un animal. Mais j'ai tant de fois entendu les autres rire de nos pratiques ou nous considérer comme illuminés inoffensifs que je suis sur le qui-vive lorsque les adjectifs ne sont pas ceux que je voudrais entendre.

Il s'agit de rites qui nous semblent important: ils nous sont enseignés par nos aînés et nous devons les transmettre aux plus jeunes. Nous devons abandonner nos possessions terrestres et nos relations trop fortes aux autres humains pour nous concentrer sur notre âme et sur le chemin vers l'Être Unique. Cet Entité bienveillante est notre Dieu et notre Créateur à tous. Il nous a fait afin que nous aspirions à le rejoindre pour vivre nous aussi dans la béatitude. Il nous guide et il est, j'en suis persuadée, celui qui nous a enfermés ici.

Certains y verraient de la malice, voire de la cruauté, mais je sais que si nous sommes isolés des autres, c'est pour notre bien. L'Être Unique nous a vu en difficulté et ils nous a séparé de notre entourage pour que nous puissions élever notre esprit, ce que nous empêchaient de faire nos proches. En effet, malgré ma ferveur et mon dévouement au sein de la Communauté du Centre de l'Univers, car c'est ainsi que nous nous nommons, j'ai eu énormément de mal à m'éloigner de ma mère. Le temps où elle s'occupait de moi me parait si doux que je peine à en faire du passé. Seulement, à présent, je dois me débrouiller seule et cesser de rechercher sa compagnie. Ce n'est bénéfique pour aucune de nous deux et l'Être Unique, qui a bien compris mon problème, m'a fourni cette occasion de me ressourcer.

Voilà pourquoi je pense que vous êtes ici pour la même raison: vous détacher de votre vie antérieure pour commence à vous rapprocher de Lui. J'aimerais beaucoup vous y aider, tous. Si tu ne peux me renifler, c'est qu'Il l'a voulu ainsi et que cette expérience "inodore" te sera surement salvatrice.

Tu me dis avoir étudié les humains longuement. J'aimerais en savoir plus sur ce qui me semble être un retournement de situation. En effet, j'ai l'habitude de voir les humains observer les animaux. J'ignorais qu'il en fut de même pour ta race. Fais-tu partie d'un groupe de scientifiques renards? Cette idée me déplait, tu sais combien les groupes me mettent mal à l'aise. Seule la Communauté est acceptable à mes yeux car elle nous aide au contraire à nous séparer les uns des autres.

J'ai également fait des rêves singuliers. Hier, j'ai rêvé que je marchais sur un route bordée de grands arbres. Je me souviens avoir été troublée, moi qui recherche dans la vie ce qui n'est pas symétrique. Voyant des pommes tomber des arbres, je m'approchais pour les ramasser et m'apercevais alors que ce n'étaient pas des pommes mais de grosses cerises. Prise d'une peur panique que je ne m'explique maintenant que je suis réveillée, je me mettais à courir mais la route ne finissait jamais.
Je me demande si ce songe a une quelconque signification.

En dehors de ce rêve, je n'ai pas connu la peur ici. J'aime cette cellule et j'y suis bien.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mar 9 Fév - 2:08

Ha Code Du Milieu !

Pardonne moi d'avoir tardé à te répondre. Si je te disais que le temps m'a manqué, je pense que cela te paraîtrait effronté de ma part. Un prisonnier n'a pas vraiment un emploi du temps surchargé...

La perte de mon petit ami bleu m'a bouleversé. Je ne saisis pas le pourquoi de cette disparition brutale. Après cela, j'ai cherché encore et encore une issue... Pour finalement découvrir que ma cellule n'était pas (ou plus ?) verrouillée.
Je sens le piège et je n'ai risqué pour le moment que de pointer le bout de mon museau dehors. A quel caprice doit-on cette "libération" ? J'ai entraperçu un couloir et deux portes scellées... Se pourrait-il que...


Tu dis que l'Être unique nous a séparé de notre entourage pour nous donner une chance d'élever notre esprit. Pourtant, j'étais encore un jeune renard solitaire et sans attaches qui parcourait le monde... Je n'avais pas d'"entourage". J'ai bien une autre explication... Elle me fait d'autant plus enrager et désespérer si elle est juste !

Pour répondre à ta question, je ne fais pas partie d'un groupe de scientifiques renards. Il n'existe pas de tels groupes. D'ailleurs il n'existe aucun groupe chez les renards. Nous sommes libres et indépendants. Les rapports se font d'individu à individu au gré des circonstances. La seule exception est celle d'un couple qui se forme et demeure ensemble le temps d'élever les petits renardeaux nés de cette union.
J'ai longuement étudié et observé les humains par curiosité et au fil des interactions que j'ai eu avec eux... La plupart des renards ont peur de vous. Ce n'est pas étonnant quand on voit ce que les vôtres sont capables de faire. Contrairement à beaucoup, j'ai vite soupçonné que les humains qui venaient nous traquer n'étaient pas forcément représentatifs de l'ensemble de votre espèce. Un constat qui m'a quelque peu rassuré et encouragé à poursuivre...


"Seule la Communauté est acceptable à mes yeux car elle nous aide au contraire à nous séparer les uns des autres"

Cette phrase contient ce que vous appelez un "paradoxe" je crois. Je vais y réfléchir...

Quel rêve étrange ! Les miens sont plus dérangeants encore... Je me demande si cela va dans le sens indiqué par Molière ou si ce sont ses remarques qui les provoquent ou encore une intervention insidieuse de notre gêolier...


Goupil


Dernière édition par Goupil le Mer 10 Fév - 3:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mar 9 Fév - 11:14

Ha Goupy!

Il n'y a pas de mal. Je n'imagine pas les renards ayant toujours le nez sur l'écran et les pattes sur le clavier de toutes façons. Tu dois fureter la terre plus souvent que ta messagerie, c'est normal.

Tu dis être bouleversé par la disparition du Grand Schtroumpf. Pourtant, je suis persuadée qu'il est retourné d'où il venait et qu'il y est mieux qu'ici. Bien sur, c'est dommage pour lui d'avoir gaspillé cette chance qui lui était généreusement offerte de se recentrer sur lui-même mais nous, qui sommes toujours ici, tâcherons de nous en montrer plus dignes.

Les cellules ne sont plus verrouillée, c'est vrai, j'en ai moi-même fait l'expérience. Je vais déverrouiller la mienne et, si l'idée te convient, tu pourras te rendre chez moi pour me renifler. Tu noteras que l'Être Unique,nous a, dans sa grande intelligence, privés de la parole pour ne pas trop nous tenter. Ainsi, nous ne nous amalgamerons pas trop. Bien pensé.

Tu étais peut-être seul. Mais tu dis parcourir le monde et t'intéresser aux humains. L'Être Unique a sans doute pensé que tu étais un bon candidat pour ce jeu. Peut-être a-t-il voulu calmer les ardeurs de ta jeunesse en t'enfermant ici. Tu ne peux plus courir, tu dois donc penser, et travailler à le rejoindre. Ne cherche pas le pourquoi, profites-en.

Ce paradoxe est pourtant le principe fondamental de la Communauté. Si tu y penses, et je sais que tu le feras, il a du sens. Disons que nous nommes plusieurs à être seuls.

Tes rêves sont-ils trop dérangeants pour être racontés?

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Mer 10 Fév - 3:45

Ha Code Du Milieu !

Oui, ces instruments étranges sont visiblement conçus pour l'usage des membres de votre espèce. je n'y vais pas le plus naturellement du monde...

Mydriade pense aussi que ce drôle de lutin bleu au chapeau rouge est retourné parmi les siens. Je l'espère ! Si je sors d'ici, je me fais fort de parcourir les forêts pour retrouver sa trace et en avoir le coeur net. Je ne peux vivre dans le doute. Il est de plus fort sympathique et a sûrement des choses à m'apprendre.

Ton invitation me surprend et me ravit tout à la fois. Oui, honte à moi mais je désire plus que tout te sentir près de moi. Sais tu que les humains ont parfois une présence que je qualifierai de "rayonnante" ? J'ai tellement envie de te percevoir par les cinq sens.

Privés de parole ? Je l'accepte de bon coeur. je ne peux prononcer la plupart des mots de votre langage de toute façon ^^.

Un bon candidat... Hum... Il est vrai qu'habituellement j'aime les jeux mais il faut respecter les formes et le libre arbitre de chacun. Ce n'est pas le cas ici.
Mes ardeurs ? Oui, je ne m'en cache pas... Ce dieu m'a enlevé peu avant le début de la saison des amours. Il m'a arraché à la possibilité de chercher une compagne précisément l'année où j'allais me mettre à le faire, poussé par l'élan le plus naturel du monde et une maturité de corps et d'esprit.
Il m'a peut être privé de la chance d'avoir une progéniture et une renarde aimante à mes côtés pour en prendre soin.

Serait-il soudain jaloux ? N'était-ce pas une voie toute indiquée pour se rapprocher de Lui, même sans le savoir ?

Je suis reconnaissant envers nos compagnons et envers toi pour les lumières que vous m'apportez à ce sujet. je ferai de mon mieux pour tirer profit de la situation et éviter de ruminer. Ruminer, ce n'est pas le genre d'un renard.

Oui, le pardoxe n'est pas insensé. Bien au contraire, plus j'y songe plus les vérités essentielles me semblent revêtir la forme de paradoxes...

Je vais venir gratter à ta porte dès que mon invitée aura eu le loisir de profiter de mon hospitalité et voudra se retirer dans ses appartements.

Nous pourrons parler, non avec des mots, mais avec notre corps pour nous comprendre. J'ai hâte !

J'évoquerai mes rêves plus tard si tu le souhaites encore. Je ne veux pertuber aucun de nous deux avant notre rencontre et ce sujet est suceptible de le faire.


A très bientôt, Code Du Milieu


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Jeu 11 Fév - 7:38

Ha!

Je sais que tu n'y passes pas la journée, seulement j'espère que tu ne délaisseras jamais complètement la machine! Si nous n'avons pas besoin les uns des autres, nos discussions entre participants sont très agréables et ne troublent pas mes exercices. Je ne me sens pas seule, ce n'est pas mon genre.

Dans les bandes dessinées des Schtroumpfs, on dit qu'il est impossible de trouver leur village sans être guidé par l'un d'entre eux. Je préfère te prévenir car je n'aimerais pas te voir courir éternellement après un but impossible. Il y a, tu le sais, des choses plus intelligentes à faire du peu de temps qui nous est accordé.

Viens! Ne te gênes surtout pas mais dépêche-toi, car j'ai peur que cet avantage accordé par l'Être Unique ne dure qu'une semaine, et je serais très contrariée si nous passion à côté de cette occasion. Ne t'éternises pas si tu désires retrouver au plus vite ta souche creuse mais passe pour un moment.

Les mots n'auraient fait que troubler le silence, qui est l'un des composants les plus important de ma cellule. Comment rester concentrée sans silence? S'il y a un secret je ne l'ai pas encore trouvé.

Pourquoi l'Être Unique aurait-il besoin de notre autorisation? Il ne cherche qu'à nous aider et il est celui qui sait le mieux ce qui est bon pour nous. Je suis extrêmement reconnaissante d'avoir été choisie. J'en avais bien besoin.

Fonder une famille n'est pas un moyen de Le rejoindre, tu sais. Bien sûr, il est important de perpétuer l'espèce et de guider nos enfants sur la voie de l'Être Unique mais un seul des deux parents doit s'en charger, pour permettre à l'autre de continuer seul sa route. C'est ainsi que m'a mère m'a élevée jusqu'à ce que je puisse rejoindre la Communauté avec elle. Je ne crois pas que mon père en fasse partie.

Je suis pour ma part ravie que mes correspondants soient aussi réceptifs lors de nos conversations. Je crains hélas que l'échantillon que nous constituons ne soit pas représentatif de la société humaine, je te conseillerais donc de ne pas baser tes études de notre espèce sur nous.

J'ai hâte de recevoir ta visite!

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Ven 12 Fév - 2:48

( Goupil avait presque l'impression d'avoir entendu de ses oreilles ce "Viens" pressant de Code Du Milieu.
Oui, il ne fallait pas tarder. Le renard commanda l'ouverture de la porte qui glissa silencieusement vers le plafond pour y disparaître.

Il franchit le pas et posa ses pattes sur le sol d'un corridor glacé et d'un blanc lumineux. Tout cela n'avait rien de naturel pour lui. Nerveux, ses yeux vifs posèrent rapidement leur regard sur tous les recoins pour s'assurer qu'aucun piège ne l'attendait.

Il se faufila à toute vitesse au niveau de la cellule où Code Du Milieu était censée être retenue. On dirait un ruban orangé qui filait dans le vent un jour de tempête.

Il gratta à la porte. Son coeur battait la chamade alors qu'il attendait avec espoir que l'ouverture de cette cloison sinistre...


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Ven 12 Fév - 7:07

Ha!

Enfin, tu es là! Presque comme je t'imaginais, plus petit peut-être. Comme tu peux voir, j'ai ajouté deux ou trois souches creuses dans ma chambre pour que tu te sentes plus à l'aise. Il fait un peu noir, mais tu t'y feras, je pense. Et puis, tu ne comptais pas t'éterniser, si? Poquelin m'a dit que tu avais rendez-vous avec lui et Mydriade.

Tu es bien excité, petit impatient. Pourtant, je t'ai ouvert dès que je t'ai entendu gratter. J'étais en plein exercice de concentration. Mais je ne t'en veux pas, après tout, nous ne pourrons certainement pas nous voir tous les jours.

Je te fais visiter? Voilà le grand chêne dont je t'ai parlé, tu l'auras deviné.
Moi, je dors là bas au fond et j'ai mis devant ma bougie. Elle ne s'éteint jamais, encore un prodige de l'Être Unique.

C'est très étrange de devoir t'écrire alors que tu es devant moi. Bon, je vais te laisser me renifler, puisque tu es venu pour cela. Mydriade m'a dit que tu étais allé la voir, avez-vous réussi à communiquer correctement? Cette perte de parole est une bénédiction mais je m'y perds un peu.

Je te laisse la machine pour répondre et je retourne à mon exercice en attendant. Prends ton temps.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Ven 12 Fév - 8:15

( Goupil observait attentivement Code Du milieu. Elle lui laissa passage et il put contempler les lieux.
Le renard fluet penchait la gueule de tous côtés, les yeux emplis d'émerveillement. Code Du Milieu utilisa la machine pour lui donner quelques indications et lui laissa ensuite la place...)

Que tu dois trouver la situation ridicule ! Un renard qui utilise un tel outil...

Poquelin savait que je devais recevoir. Il verra bien que je suis sorti. Je doute qu'il me reproche d'être en "galante compagnie". Oui , je crois qu'il le dirait ainsi. Je lui expliquerai mon absence. Sans vouloir m'éterniser, j'ai du temps et de l'attention à te consacrer. Il serait dommage que ce ne soit pas le cas.

Je suis navré d'avoir interrompu ta méditation. Ton foyer est chaleureux et accueillant pour un renard. Oui, j'aimerais à me nicher pour une nuit dans une souche. Les renards rêvent. Nous pensons qu'un lien fort se tresse entre deux êtres s'ils dorment l'un près de l'autre. Les rêves de chacun teintent ceux de l'autre. C'est une forme de communion dans le monde de l"impalpable. Cela permet de mieux se connaître, "de nous lier sans nous entraver"... Cela ressemble à un paradoxe mais je suis sûr que tu y verras une certaine justesse.

Serais tu prête à me faire confiance pour cela ?

Mydriade et moi nous sommes laissés aller à quelques jeux. Elle a profité l'espace d'une nuit de l'hospitalité de mon humble logis. Nous avons communiqué par gestes et regards avant tout.

C'est un jeu en soi que d'utiliser et décoder le langage corporel. Un jeu que les renards pratiquent entre eux depuis toujours et que certains pratiquent en présence d'êtres humains. Il y a des points communs comme de grandes différences. C'est fascinant.
Oui, je t'ai reniflé pendant que tu utilisais la machine. Chaque être possède une odeur particulière, unique. Je pense que tu seras ravie de l'apprendre. Je pourrais reconnaître ton odeur entre mille.
A présent que tes yeux se sont posés sur moi, que tu m'as vu "vivre et bouger", tu verras peut être en moi "Goupy" et non un renard semblable à mille autres ?

Je vais contempler la flamme de cette bougie le temps que tu termines ton "exercice". J'aime à la voir danser subtilement et répandre sa lumière.

J'espère que nous pourrons partager cette nuit...


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Ven 12 Fév - 21:03

Ha Goupy!

Je te reconnaitrais maintenant entre mille, pour sûr! Quelle nuit! J'ai l'habitude de dormir dans le calme, en silence, avec pour tout compagnon cette bougie. Quel changement que de t'entendre remuer à mes côtés! J'ai d'abord été effrayée mais ta présence était en fin de compte plutôt apaisante.

Cependant, ne le prends pas mal, ce n'est pas quelques chose que je ferais toutes les nuits! C'est fatiguant d'être environnée des rêves des autres et je me sens maintenant trop bouleversée pour faire mes exercices. Pourtant, il doivent être fait, mais j'attendrais que tu partes.

Tu dois penser que je parles de ta visite comme d'une chose négative, pourtant ce n'est pas le cas! J'ai beaucoup apprécié notre rencontre mais je ne dois pas tisser de liens proches avec mes congénères, et je pense que la règle s'applique aussi aux renards.

Si tu as finis ici, je te demanderais donc de partir. Ne m'en veux pas, mais il faut que je retrouve mon calme et mes esprits. Je suis dans un état d'excitation rare et je n'y suis pas habituée. Eh oui, c'est toi qui me mets dans cet état là, Goupy!

Me diras tu ce que sont les choses étranges dont tu rêves la nuit? Il m'a semblé les voir roder autour de moi et j'aimerais une explication.

J'espère que ta visite à Poquelin te sera aussi plaisante que celle ci l'a été pour moi!

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Ven 12 Fév - 21:40

Ha Code Du Milieu !

La nuit a été riche en expérience. Ne t'en fais pas, je comprends tes règles. Un renard ne reste que le temps d'apprendre et de partager. Il le fait dans des occasions uniques comme celles là. Elles n'ont pas vocation à se prolonger plus que de raison ou se répter. J'espère que tu sauras retirer des éléments pour avancer dans ta propre voie vers l'Être unique.

A vrai dire, j'aurais filé avant que tu ne t'en aperçoives si j'ai réussi mon coup ^^. Ces quelques mots te parviendront en guise d'au revoir. Oui, je n'aime pas m'attarder et j'aime encore moins les "au revoir".

A mon humble avis, il est bon pour toi te ressentir pareille excitation précisément si tu n'y es pas habituée. Pourquoi ? Parce que c'est un état que l'Être unique permet et qu'un chemin vers lui doit passer par "tous les états". S'il est à l'origine du monde, il l'a sûrement était dans un certain état d'excitation. L'habitude, bonne ou mauvaise, est un danger si on s'y enferme aveuglément.

Ce sont des changements d'états constants qui assurent une permanence des choses. Hum... Encore un paradoxe !

Nous nous sommes mal compris sur un point. Les règles du Dieu ne me permettent pas d'aller voir Messire Molière en personne. J'ai déjà eu la chance immense de te voir ainsi que Mydriade. Sa "bonté" a des limites. Plus tard peut être pourrais-je le voir ? Il ne manquera pas d'être surpris !


Mes rêves ont été plus doux et paisibles en ta présence. J'ai mieux accepté ce que j'ai vu qu'auparavant. Tu m'as sans doute permis d'y voir plus clair. Je t'en parlerai bientôt, je t'en fais la promesse !
Il est rare qu'un goupil donne sa parole mais jamais alors il ne la reprend !

Ha !


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Sam 13 Fév - 0:26

Ha!

Te voilà parti, et je retrouve l'atmosphère paisible de ma cellule obscure. Il était temps, j'étais dans tous mes états. Je crois que je me suis habituée très vite à la solitude que nous a imposée, ou plutôt procurée l'Être Unique. Tu dis que l'habitude est dangereuse et qu'il ne faut pas s'y conformer aveuglement. Mais ce n'est pas à l'habitude que je me conforme mais aux règles qui, par leur éternel recommencement, créent une certaine habitude dans ma vie. Comment t'expliquer? Je ne veux pas être seule car j'ai pris l'habitude d'être seule, mais parce que je m'astreint à des exercices qui nécessitent le calme et la solitude. Je suis donc habituée à vivre sans les autres, mais ce n'est pas cette raison qui me pousse à continuer. Tu me suis?

L'excitation est permise, sans doute, mais elle ralentira ma progression vers l'Être Unique. On ne peut avancer que dans le calme, à la fois du corps et de l'esprit. J'ai encore du mal à retrouver ce calme.

C'est dommage, car j'avais proposé à Mydriade de la rencontrer dans ta cellule, avec ton accord, bien entendu. L'Être Unique m'a en effet laissé entendre que si deux personne se rendaient dans la même cellule au même moment, elles pouvaient se rencontrer. Ainsi, je suis sure qu'en te rendant chez Mydriade, tu pourrais voir notre ami Poquelin. Mais ils doivent être en "conversation" privée à l'heure qu'il est, si tout se passe bien.

Je disais donc que Mydriade et moi prévoyions de nous rencontrer par ton intermédiaire. Mais je me sens un peu trop bouleversée par cette nuit pour filer directement la voir, toute sympathique qu'elle soit. De plus, comme je l'ai dit plus haut, elle est avec Poquelin, ce qui me laisse le temps de me ressaisir.

J'aurais aimé aller voir Balais mais il s'est enfermé à double tour. De plus, il m'a menacé de mort, ma curiosité est donc, si elle n'a pas décru, un peu refroidie.

Ce qui m'a véritablement cette nuit, c'est que ta présence m'a inspiré des rêves qui n'en étaient pas. Un souvenir d'enfance dont je n'avais jamais parlé à personne est en effet remonté à ma mémoire. J'aimerais te le raconter, peut-être pourras-tu me dire pourquoi c'est arrivé à tes côtés.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Lun 15 Fév - 6:22

Ha Code Du Milieu !

J'ai bien peur que l'esprit de Balais ne se soit brisé. Il s'est enfermé dans sa propre folie. La captivité a eu raison de lui. J'ai fait de mon mieux pour l'aider et nous avions me semble t-il progressé... A l'évidence je me trompais car je ne puis imaginer le voir te menacer.
Son calvaire est à présent terminé. Voilà bien une maigre consolation...

Tu souhaites donc rencontrer Mydriade en ma présence ? Et dans ma cellule ? c'est bien cela que tu as à l'esprit ? C'est de l'ordre du possible, oui.
Je serai ravi d'organiser une telle rencontre.

Oui, je suis ton raisonnement même si je ne suis pas ce chemin de vie. Du moins pas encore...

Quant au calme comme une condition nécessaire pour avancer... Je ne saurais dire. L'excitation, un frein ? Je me demande si l'Être unique ne l'a pas ressenti, si ce n'est pas à cela que l'on doit toutes ces merveilles que le monde a à offrir. Tant de beauté et de diversité...


Les rêves et leurs remous font remonter à la surface des bulles de souvenirs à l'occasion. Souvent, cela demeure confus, à la limite de nos perceptions.
Oui, je ne suis pas une créature totalement étrangère au monde onirique. Je serai peut être en mesure de t'aider.


Ha !

Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Lun 15 Fév - 11:19

Ha!

Balais est parti, et tout le monde devrait s'en réjouir. C'est mieux pour nous, car sa présence était perturbatrice et c'est mieux pour lui car il n'était ni à sa place, ni à son aise ici. Nous avons fait le bon choix en l'éliminant. J'ignore si toi aussi tu l'as aidé à nous quitter. Quelqu'un parmi nous semble vouloir m'évacuer au plus vite, alors que je n'aspire qu'à rester et à vous aider. Vu son animosité, je pense qu'il s'agissait de Balais. Le pauvre homme/ustensile de ménage m'a avoué avoir des problèmes psychiques.

C'est dommage pour l'élévation de son âme, mais Balais n'avait pas de bonnes dispositions, et il se sent certainement mieux là où il est, le bougre.

Nous pouvons à présent nous rencontrer où nous le voulons, tous ensemble ou par paires, et même dans les cellules de nos camarades disparus. L'Être Unique nous accorde ces distractions avec générosité, cependant tu connais mes réticences face aux groupes, et encore plus face aux réunions de groupe. Je m'accorde donc quelques jours dans ma cellule pendant lesquels je ne recevrais aucune visite ni sortirais. J'ai refermé ma porte pour être sûre qu'on ne me dérange pas, et, lorsque je serais prête, je l'ouvrirais et rencontrerais Mydriade et Poquelin, si le cœur leur en dit.

Je suis intimement persuadée que le chemin de vie que je suis est le bon. L'excitation, sans être un sentiment totalement néfaste, ne nous autorise pas une assez grande maitrise de notre esprit pour être bénéfique. Je ne nie pas que c'est agréable, cependant, mais ce n'est pas un aspect auquel je dois m'arrêter.

Voila donc le souvenir d'enfance qui m'est revenu en rêve et qui m'a profondément marquée: lorsque j'avais entre 3 et 6 ans, je passais mes vacances d'été chez mes grands-parents et mon grand-père m'emmenait pêcher avec lui. Il était convaincu que j'adorais cette activité et m'avait offert, pour mes 6 ans, un grand livre répertoriant tous les poissons. En fait, la pêche m'ennuyait et me dégoutait mais je n'osais pas le lui dire. Un jour que nous étions tous les deux au bord de la rivière, il attrapa une grosse truite et, une fois qu'il l'eut remontée sur la berge la prit entre ses mains pour me la montrer. Il faut savoir que mon grand-père était, à cette époque, quasiment aveugle. Mon livre des poissons à l'appui, je lui expliquai donc: "Non ce n'est pas une truite, c'est une ménange mortelle, elle se reconnait à ses taches bleues, regarde." J'avais complètement inventé le nom du poisson et montrai à mon grand-père qui plissait les yeux les taches inexistantes sur le dos de la truite.
Il n'était pas expert et n'y voyait plus rien, il goba donc mon mensonge. Excitée, je continuai ma blague en feignant de lire la description de l'ouvrage: "Ce poisson est mortel au toucher. Le poison de ses écailles tue en 24 heures. Dangereux. Ne pas approcher." Mon grand-père blêmit, mais ne dit rien.
Nous sommes rentrés à la maison, tous les deux et nous avons dîné avec ma grand-mère comme s'il ne s'était rien passé. Le lendemain matin, il était mort.
Je ne me suis jamais considérée comme responsable de sa mort. Après tout, je n'étais qu'une enfant faisant une mauvaise blague. Mais quand le rêve a fait remonté le souvenir à ma mémoire, je me suis sentie coupable. Je ne sais qu'en penser. Devrais-je avoir honte?

En espérant que tu auras des éclaircissements à m'apporter.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Ven 19 Fév - 5:12

Ha Code Du Milieu !

Oui, je m'attendais à ce que tu fermes ta porte aux visites pour tes exercices de concentration durant un moment...

"Je suis intimement persuadée que le chemin de vie que je suis est le bon."

J'oserai une légère correction : le chemin que tu suis est bon. J'en suis persuadé tout comme le fait qu'il existe plusieurs bons chemins qui dépendent de la nature de chaque l'individu.

C'est donc là un rêve plein de réminiscences. Si le passé ressurgit dans un rêve, c'est souvent pour une raison bien précise. Il s'agit peut être d'une situation laissée irrésolue. L'esprit refuse parfois de s'y plonger durant l'éveil pour ne pas être perturbé.

Messire Molière m'a justement évoqué il y a peu le mal que, renard que je suis, je ne connais sans doute pas. Tel qu'il me l'a présenté, c'est vrai. La distinction humaine entre le bien et le mal m'est étrangère. Nous parlons de ce qui est naturel et de ce qui va à l'encontre de cet ordre des choses.

De ton côté, enfant tu n'avais peut être pas cette distinction bien formée dans ton esprit. Cette ignorance te laissait libre de ce sentiment de culpabilité, tu te sentais irresponsable à l'époque.

A présent que ton sens moral s'est forgé, il est peut être temps d'assumer une responsabilité pour cet acte... Peut être qu'une partie de ton esprit, pour avancer, a besoin de cela. Peut être dois tu faire quelquechose à ce propos pour continuer sereinement ton chemin vers l'Être unique ?

Tu as aussi reçu une précieuse leçon qui t'as permis de progresser... Il faut oser montrer son déplaisir avec franchise. A défaut, les voies sournoises que tu peux emprunter peuvent causer un plus grand malheur. Cette leçon, je ne doute pas que tu l'ai assimilée... Pour preuve, à chaque fois que quelquechose te déplaît, tu le précises sans ambages.
Te rappelles tu nos premiers échanges ? Tu étais assez vive et craignais même d'être ou trop froide ou trop agressive. J'en ai bonne mémoire.
On pourrait considérer que d'un mal quelque bien est ressorti et que ton grand père a offert sa vie pour te transmettre un savoir important en héritage. A présent, il s'agit de le remercier pour cela, d'honorer sa mémoire. Ton coeur doit savoir comment faire cela et l'Être unique en sera le témoin.
Une vie unique ne doit pas disparaître en vain. Chaque mort doit avoir un sens et une utilité n'est-ce pas ?


Ha !


Goupil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ha!   Lun 22 Fév - 2:49

Ha!

Bon. Les portes sont fermées, je n'ai donc plus à prendre cette décision difficile. Car j'ai passé une dure semaine, à me demander si je devais vous rejoindre ou ne pas céder à la tentation. Je pense maintenant que j'ai bien fait. L'Être Unique a voulu nous tester, nous en avons profiter pour nous voir. Puis il a vu que je ne me laissais pas faire et il a tout arrêté. Je le remercie, il me simplifie la tâche.

Je ne pense qu'il y ai plusieurs chemins possibles pour accéder à une purification complète de l'âme. Bien sur, il n'y a pas qu'une seule manière de vivre agréablement mais tôt ou tard, nous devrons tenter de rejoindre l'Être Unique ou admettre que nous avons perdu notre temps. Toi, Goupy, même si tu es un renard, j'estime que tu as été choisi, puisque tu es ici avec nous. C'est dont ton devoir de te mettre à la recherche de l'Être Unique. Si je te l'annonce de façon aussi explicite, c'est qu'il ne me reste plus beaucoup de temps pour te convaincre. Une semaine, et nous serons tous séparés. Et alors...te souviendras-tu de nos conversations? Ou reprendras-tu ta route normale d'animal?


Ainsi, selon toi, il est évident que je suis responsable de la mort de mon grand-père. Bon. Vois-tu, je n'en ai jamais été sûre. Après tout, je n'avais rien fait qui puisse le mettre en danger, et j'ai toujours cru qu'une coïncidence était possible. Faut-il que j'assume cette mort? Je ne sais pas... Mais je vais y songer.

Si j'étais vive et agressive au début, c'est que j'avais l'habitude de n'être pas prise au sérieux. On nous prenait pour des fous, partout où nous allions répandre nos idées. J'ai cru que ce serait pariel ici, mais, à part Balais, on m'a écoutée. J'en suis ravie.

Et à présent, l'Être Unique nous dit que nous devons tenter de gagner, ou du moins de ne pas perdre. Allons, je n'y crois pas. ma véritable victoire sera de parvenir à vous guider, toi et Poquelin, sur Son chemin.

Ha!

Code du Milieu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ha!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ha!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Huitième partie ¤* :: Code du Milieu / Goupil-
Sauter vers: