*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques Vermeilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chroniques Vermeilles   Mar 27 Oct - 3:34

Je suppute que ceci doit être considéré comme un subistut de journal intime, à défaut d'autre chose. Je pourrais aussi bien demander à la Corne d'Abondance un carnet de feuilles de soie, avec une couverture de cuir ornée de lisérés en feuille d'or, mais je m'en tiendrai à ce cyber journal. Enfin, de toutes façons, il faudrait que je ressente le besoin d'écrire, ce qui n'est pas encore le cas. Mais ne t'inquiète pas, mon petit Dieu, tu entendras parler de moi, de ta Lilith...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 0:29

Ces quelques personnes sont bien divertissantes... Seul Hector de Malvigne ne m'a pas encore répondu... Il en devient encore plus intéressant.
Que j'aime à sous-entendre mon existence, de façon à ce qu'ils ne saisissent rien de mon être et de mon avoir. Ils sont si charmants. Je ne sais si mes révélations à Pipo furent de bon ton. Il se peut que cela se retourne contre moi... Mais que m'importe cela, j'ai vécu longtemps, et sous l'oeil vénérable de ce Dieu fou. Si je meurs, je saurai me réincarner...

Quant aux votes, je pense que ce sont Adam et Futon Omoe qui trinqueront. Ils sont de basse noblesse, et leur propos m'ennuient profondément. A moins que je n'élimine ce Pipo à qui j'ai fait trop de révélations... Un homme mort ou éliminé n'a plus rien à dire à personne. Il est vrai que mon dégoût pour ces deux employés soit surmonté par la crainte des révélations stupides que j'ai offertes à cet extraterrestre qui ne sait communiquer... J'hésite. Il me reste encore quelques jours de réflexion. Qui sait, peut-être que Peter, Hector ou Michel-Ange éveilleront soudain une haine profonde en moi aussi...

Je ne sais analyser l'endroit où nous nous trouvons. Sommes-nous réellement sur une de ces îles, comme je l'ai dit à Pipo ? Cela pourrait être possible, mais c'est alors la Corne d'Abondance qui me surprend... Même en 2111 nous n'avions pas encore de logiciel semblable. Peut-être les îles ont-elles évolué encore après et que ce Dieu vient de quelques siècles plus tard. C'est une possibilité tout à fait concevable, ma foi.

Mes favoris et mes favorites me manquent. Enfin, pas pour eux-mêmes, mais surtout pour la source intarrissable qu'ils représentent. Certes, la Corne peut m'obtenir mon ambroisie dans des coupes d'argent et de cristal, mais boire à la source est tout de même plus agréable. C'est surtout le contact humain qui me manque... Après presque six millénaires de vie parmi la vermine humaine, et sa chaleur si douce, la solitude a de quoi troubler.
Dieu, que j'aime Ton ironie, quand tu me convoques ici pour te divertir de mon décès, moi qui me divertis du décès de tant de jouvenceaux et de jouvencelles...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 0:42

J'en dis beaucoup trop à Pipo. Je crains que ce ne soit lui qui succombe à mon attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 5:15

Je me demande d'ailleurs, pourquoi tu m'as attribué le nom de Comtesse Bathory alors que tu convoquâs mon moi de 2111 et non celui de l'époque de Bathory... N'aurait-il pas été plus simple de me nommer de mon premier nom, Lilith ? Car ce sont mes deux noms les plus célèbres, avec la Reine de Saba et Lucrèce Borgia.
Le plus logique aurait été de me donner mon nom actuel, Eris De Sancy, gouvernante de l'île de Sodome, que j'ai moi-même fait nommer ainsi. Personne ne s'y est opposé, car tous ne sont que mes poupées sur l'île. Il est vrai qu'il est amusant de converser avec des individus qui ne sont pas sous mon pouvoir. C'est aussi divertissant que mes conversations avec les gouvernants d'autres îles... Même si ceux-là finissent par finir sous ma coupe... M'as-tu convoquée ici pour arrêter mon emprise sur le monde ? Ou... le doute m'effleure... serait-ce le moi futur qui me convoqua ? Je reconnaîtrais bien là mon humour, et cela expliquerait la connivence que je ressens envers ce ravisseur masqué... Tout cela m'amuse fort, et j'ai hâte de connaître le dénouement de cette histoire...
Espérons juste que je ne me ferai pas éliminer dès le premier tour, cela serait fort dommage... Cependant, mes propos et mon incongruité pourraient liguer tous ces mâles (et cet androgyne) contre ma personne... Aurais-je alors le privilège d'assister, de mon cercueil, à leurs débats ? (Curieusement, je faillis écrire "à leurs ébats"...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 5:53

L'opium ne suffit pas à ma distraction. Ecrire devient alors le seul moyen de ne pas m'endormir. Au moins, tu ne t'ennuieras pas non plus. Tu auras de la lecture.

Je vais faire une analyse un peu plus poussée des autres individus que tu as réunis ici pour mon bon plaisir.

Pipo 3/6
Son langage n'a comme seul point positif que la distraction qu'il m'apporte. Déchiffrer ses hiéroglyphes m'amuse. En revanche, de cette manière, il est très difficile de le cerner. Cela me frustre, et curieusement, il a réussi à me faire dire beaucoup trop de choses. Il est fort probable qu'il soit la victime que je choisirai.

Futon Omoe 6/6
Il est d'un ennui ! Pire qu'un Danceny... Naïf, banal, sa conversation n'a rien d'intéressant, et est même d'une banalité douloureuse. Pourquoi avoir convoqué un être si terne ?

Adam 5/6
Presque aussi ennuyeux que Futon, il a le mérite d'avoir été choqué par mes termes voluptueux. Mais c'est un mérite bien bas, qui ne le sauvera pas de mon ire.

Michel-Ange 1/6
Voilà un personnage qui m'intrigue et me séduit. Si il est réellement l'artiste, c'est une première qualité, car j'admire son oeuvre. Si il est réellement l'androgyne qu'il se prétend, il est réellement l'être le plus intéressant parmi ces invités. L'androginéité a toujours des charmes particuliers. Je n'ai rencontré que trois ou quatre spécimens hermaphrodites, toujours délicieux et charmants. Je l'apprécie, et mon plus grand voeu serait de le goûter...

Hector de Malvigne 2/6
Il ne m'a pas encore répondu, je l'analyserai plus tard. Il semble être de bonne naissance, une qualité non négligeable...

Peter Schlemihl 4/6
Je n'en ai pas beaucoup appris sur lui. Son nom m'évoqua tout de suite ce roman que je lus à sa sortie, il y a fort longtemps... C'est celui qui vendit son âme au diable sous la forme de son ombre, si je me souviens bien. C'est un personnage de roman, c'est pourquoi il m'intrigue. Son pessimisme le place pourtant assez mal dans mon classement des individus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 6:58

Je ne me surprendrai pas en me disant combien je m'aime et m'admire. Mais en ce moment, c'est en raison de ma diabolique ironie...
Je révélai tout à l'heure à Adam que la Comtesse ne se baignait pas dans le sang de jeunes filles. C'est en effet la stricte vérité : elle ne se baignait pas dans ce sang, elle le buvait... Saura-t-il lire entre les lignes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 7:39

Oh, je suis indignée ! Choquée, outrée, hors de moi ! Il complote l'exécution de Michel-Ange, ce Japonais fade et banal ! Il ose mettre sa vie terne devant celle de l'androgyne divin. Il semble que Pipo ait moins à craindre à présent de mes votes que ce Futon Omoe de mon ire. Il faut que je me résolve à user de termes vils et bas : ce type, il va clamser. Ma vengeance sera terrible !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 9:04

Ma voluptueuse antipathie m'a déjà offert un ennemi en la personne du fade Adam. Curieusement, ce sont bien ceux que j'avais pressentis d'abord que j'éliminerai. J'hésite simplement entre Futon et Adam. Pipo saura se taire, j'espère. Ce qui est sûr c'est que je ne mettrai pas 10 points sur l'un et 10 points sur l'autre. Ce serait le plus sûr moyen de les sauver. Comme Futon n'a pas de pensées agressives à l'encontre de ma personne, Adam est ma victime toute désignée, je le crains.

Je ris de mes propos, qui peuvent sembler maladroits si je tiens réellement à survivre...
Par ailleurs, j'ai à nouveau exprimé quelque chose en voulant dire autre chose : Voyez-vous, je suis reine en mon domaine et tous savent que sous des dehors haïssables je suis en réalité une femme aimable et aimante, qui ne ferait pas de mal à une mouche. dis-je à cet Adam. Saura-t-il deviner que si je ne fais pas de mal à une mouche, c'est parce qu'elles n'existent plus aujourd'hui, et qu'il ne me servirait à rien de les éliminer. Et puis, il est vrai que mes Calices ne souffrent pas, mais éprouvent une extase que j'ai presque honte de leur infliger. C'est d'ailleurs en cela que je suis aimable. Et si je suis aimante, c'est car je prends soin de l'ambroisie qu'ils représentent pour moi...
Que j'aime sous-entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Mer 28 Oct - 9:31

Une citation me revient, qui me séduit et me charme, dans les affres de l'ennui où je languis malgré moi...
Le bûcher, très pour moi :
Le feu aux fesses, je l'ai déjà.

Malheureusement, on ne peut pas dire qu'elle me corresponde réellement...
Je vais de ce pas me blottir dans mes draps de velours d'un sombre écarlate, et j'espère que l'opium m'offrira de beau rêves sanglants, peuplés de personnes réelles, et de sensations délicieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Jeu 29 Oct - 6:52

Eh oui, ça y est : j'ai commencé à faire usage de l'hypocrisie à proprement parler. Je mens extrêmement joyeusement à Futon Omoe... Moi, répartir mes points équitablement, quelle idée fort cocasse ! Non, non, ce sera Adam qui succombera à mon attaque.

Je vais de ce pas répondre à Peter Schlemihl, qui m'a répondu avec civilité, célérité et grâce. Je l'apprécie presque autant que Michel-Ange à présent, il remonte dans mon classement.

Je vois que Pipo m'a aussi répondu... Voyons, voyons...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Ven 30 Oct - 5:43

Adam semble avoir fait voeu de silence, du moins ne m'a-t-il plus adressé la parole depuis ses menaces. Craint-il qu'en continuant de converser avec moi, je ne réussisse à le convaincre de ne pas m'éliminer ?

Futon Omoe semble plus intéressant qu'au premier abord. Pipo est toujours aussi charmant. Je trouve délicieuse la conversation de Peter Schlemihl et de Michel-Ange...

Quant à Hector de Malvigne, son mutisme ne le disqualifie toujours pas à mes yeux... J'ai comme une intuition toute féminine qu'il pourrait être un personnage intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Sam 31 Oct - 7:20

Voilà l'agonie de l'ennui : ils ont déjà perdu tout intérêt, je m'en suis lassée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Sam 31 Oct - 7:56

Faut-il réellement que je leur réponde ?
Pipo me paraît niais maintenant qu'il a évoqué sa femme.
Une erreur d'inattention m'a attiré l'antipathie de Futon.
Adam ne répond toujours pas.
Peter Schlemihl semble avoir résolu de m'engager sur un chemin glissant... Ou plutôt, poisseux de sang.
Michel-Ange est muet.
Hector de Malvigne, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Sam 31 Oct - 23:23

Peste soit de ce Pipo et de ce Peter.
Ils ont éveillé en moi des souvenirs que je tentais de dissimuler derrière la porte de rubis de mon corps, à l'abri de toute réminiscence qui puisse devenir douloureuse.
Non, il a fallu que leurs paroles éveillent les flammes de mes passions dévorantes et dévoreuses.

Ah, Lucifer, Lucifer, pourquoi m'infligeâs-tu cette errance sur la Terre, condamnée à ne jamais couler de jours teints de luxure en ta compagnie ? Certes, tu me rejoignis un temps, mais tu t'affligeâs d'une apparence si hideuse par rapport à ta magnificence habituelle que je ne pus me résoudre, moi, l'Esthète par excellence, à te rejoindre, toi et tes trois dames, dans ton chateau de Transylvannie.
Te reverrai-je un jour ? Si je succombe à ce jeu, je serai certainement envoyée en ton royaume. Aurai-je alors le courage de rejoindre ?

Eve, mon enfant... Tu étais si belle, si parfaite. Une poupée. Nous étions si acclamées à la Cour, aux Cours où nous daignions apparaître. Et puis, tu as voulu me quitter... Tu fus aussi une sublime poupée brisée. Il a fallu que je joue le rôle de mère éplorée... Et pourtant, je ne pus m'expliquer d'où venait cette si réelle douleur... Me serais-je sensibilisée à vivre parmi les humains ?

Gabriel, mon frère, mon aimé... Tu quittas les cieux pour me tenir compagnie un instant. Un trop court instant. Tu disparus un jour, sans prévenir. Où es-tu ? As-tu cédé aux avances de Dieu ou de Lucifer ? Tu me laissas seule avec mon chagrin.

Mille éphèbes et autant de vierges ne purent me consoler tout à fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   Lun 9 Nov - 2:37

J'ai quelque peu délaissé ce journal... Mais je veux m'amuser à détourner ce que je vienx d'expliquer à Hector de Malvigne :

Citation :
À mon époque, il est courant que des participants volontaires ou involontaires participent très exactement à ce genre de jeu-ci : enfermés dans une salle avec pour seul moyen de communication, un logiciel de messagerie. Cependant, il existe de nombreuses différences avec le jeu dans lequel nous sommes embrigadés : premièrement, le second logiciel n'existe pas. Au lieu de faire apparaitre ce qu'il désire, le participant envoie un message au Vizir (c'est "l'aide" du Dieu Fou, qui dans le jeu est appelé Radjah) lui faisant part de ses besoins et de ses désirs. Le Vizir les réalisera dans la mesure du possible - la présence d'autres êtres humains étant toujours prohibée. La seconde différence se situe dans le sort des éliminés et du gagnants. C'est tout simple : les éliminés retournent à leur vie d'avant, et peuvent même, s'ils le désirent, demander à jouer à nouveau dans une autre partie, quant au gagnant, il a le choix entre devenir un proche de la Reine ou retourner à sa vie précédente en empochant une récompense conséquente. Vous voyez, rien d'aussi mortel qu'ici...

Ce n'est pas tout à fait vrai : les perdants doivent rembourser tout ce qu'ils ont consommé lors du jeu, et rendre ce qui leur a été fourni. S'ils en sont dans l'incapacité, ils deviennent esclaves au palais... Mais c'est de peu d'importance, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques Vermeilles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques Vermeilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Les Chroniques du Père Bugli !
» Les Chroniques d'Yggdrasil.
» Les Chroniques d'Arcadia : Livre I (1er Projet)
» Les Chroniques de Katura : désormais aussi bientôt en BD!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Septième partie ¤* :: Comtesse Bathory-
Sauter vers: