*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 si vous lisez ce message, répondez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: si vous lisez ce message, répondez   Lun 26 Oct - 2:56

si vous lisez ce message, répondez
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Dim 1 Nov - 6:23

Messire Adam,
Je suis bien aise de trouver quelque personne à qui parler en ces étranges et effrayants lieux. J'ai peur. Pourriez vous m'expliquer l'apparition soudaine de cette prison autour de ma personne? Prison vide, sombre et sans geôliers, qui la rend terrifiante. Je crois peut-être que je suis mort. En fait, je ne crois rien. Je suis anéanti par ce spasme d'horreur qui envahi mon corps et qui ronge mon âme et mon esprit. J'ai tâté les murs de cette pièces des heures durant, sans résultat. Il n'y a ni porte, ni sortie, ni même un petit trou de sourie. Je viens à l'instant de comprendre le mécanisme abstrus de cette machine-à-lettres, et je vous demande, monsieur, si vous vous trouvez dans la même terrible situation. Votre message était si bref, je ne saurais dire qui vous êtes et ce que vous voulez, mais pitié, répondez!

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Dim 1 Nov - 8:12

Cher Monsieur de Malvigne,

Je suis bien aise d'avoir reçu votre réponse, mais votre français me semble issu d'un siècle bien lointain.

En quelle année pensez-vous vivre ce jour ?

Adam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Dim 1 Nov - 10:26

Monsieur,
Que dites vous? Je n'entends points vos sous-entendus et vos suppositions.
Mais nous sommes en 1854, comme chacun sait! Le 3 mars, précisément. Dans quel fin fond de campagne vivez vous pour ignorez jusqu'à la date du jour présent?

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Dim 1 Nov - 19:39

Cher Monsieur,

L'affaire est grave. Celui qui s'est présenté à nous comme un "dieu fou" nous a pris de notre temps pour nous réunir hors du temps. En effet, je suis né en 1960 à Paris, et la veille du jour ou plutôt de la nuit où j'ai été enlevé, la date était le 31 octobre 1999. C'est épouvantable.

Car pour moi nous somme en 1999 et pour vous en 1854.

Quelle belle époque, soit-dit en passant.

Approuvez-vous le gouvernement de votre nouvel empereur ?
Son coup d'état de 51 a été une merveille d'action politique.
Déjà, choisir un deux décembre, date napoléonienne s'il en est, était osé. Mais tirer de leur lit ses deux compagnons triumvirs pour les recoucher en geôle, il fallait l'oser.

Que faisiez-vous professionnellement, M. Hector, avant votre rapt subit ?

Adam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Lun 2 Nov - 10:35

Monsieur,

Vous me parlez de régime politique, d'empereurs, de coups d'états et d'autres maintes choses, alors que l'heure est gravissime. Le fait d'être enfermé depuis une semaine dans un cachot ne vous fait plus d'effet? Vous ne paraissez pas bien surpris, ni choqué. Mais je me dois de m'adapter si c'est ce que vous souhaité. Je veux bien vous parler rapidement de ma vie si cela vous amuse.

Déjà, sachez, monsieur, que j'exècre les empereurs, les rois et autres dictateurs, dont le seul programme politique est de mettre l'Europe et le monde à leur botte, pour une gloire personnelle ou une petite place dans l'histoire. Eh oui, malgré mon nom et mon rang, je suis bel et bien un fervent républicain. Et je suis moi même poète et dramaturge, et je lutte contre toute tyrannie!

J'aimerais maintenant savoir qui vous êtes, vous!

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Lun 2 Nov - 20:31

Cher Monsieur,

Effectivement, je conçois que nous ne soyons pas en phase du point de vue de notre condition psychologique.

Voyez-vous, cela fait une semaine que nous sommes ici et que nous échangeons entre nous soit, pour certains, afin d'essayer de comprendre ce qui nous arrive et de trouver un moyen de sortir d'ici, soit, pour d'autres, de passer le temps en attendant de voir ce qu'il adviendra de nous.

Voilà qui expliquait mon propos et ma question.

Mais je conçois que votre priorité soit ailleurs.

Je suis employé de banque à Paris. Tout bêtement.

Avez-vous vu que la machine qui nous permet de communiquer permet aussi de faire apparaître tout ce dont nous avons besoin ? Vous en êtes-vous servi ?

Adam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Lun 2 Nov - 20:42

Monsieur,

Je me suis évidemment servi de la machine pour survivre. J'ai fais venir de quoi boire et de quoi manger. Mais je n'ose pas l'utiliser d'avantage. A vrai dire, cette machine me fait peur. Elle est si irréelle, et semble provenir d'un quelconque magie noire, et je me demande si ce n'est pas le diable lui même qui nous a enfermé ici. C'est pour cette raison que je sais pas si nous devons vraiment céder à la tentation de faire apparaitre n'importe quoi. Ni y a t-il pas quelque jugement divin la dessous? Un ange ou un démon est en train de tester notre attitude, et nous nous devons de rester prudent.

Mais vous avez certainement raison, tous. Moi je viens de réussir à communiquer. Et vous autres qui correspondez depuis une semaine semblez tous d'accord sur l'idée de l'échange. Soit. Je suis certainement moins sage que vous ne l'êtes pour l'instant, et il est sans doute normal que je suives vos conseils. Une question me taraude: que pensez vous des autres "participants?"

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Lun 2 Nov - 20:51

Vous m'interrogez sur mes relations avec nos infortunés collègues, je répondrai franchement.

Avec la comtesse, je n'en ai plus. Je crains qu'elle ne soit folle, et elle s'est montrée très désagréable avec moi. Nous n'avons plus rien à nous dire.

Avec M. Omote, il me semble que ce monsieur souffre de schizophrénie. Il se parle à lui-même, il se fait passer pour japonais alors qu'il n'en connait pas un mot (il m'a remercié dans l'un de ses messages avec les mots Xié Xié qui sont... du chinois) et je trouve son apport minimum pour sortir de ce trou.

L'artiste, Monsieur Michel-Ange, est charmant et son entretien est doux, mais c'est un artiste, il prend son mal en patience, peint et sculpte. Honnêtement, j'aimerais mieux qu'il nous aide à sortir. C'est mon obsession, voyez-vous.

M. Peter Chemli quelque chose me semble totalement déboussolé, si vous me pardonnez cette expression. Il cherche un "barbet" et un homme en manteau gris.

Quand à M. Pipo, qui vient visiblement d'une autre planète, je passe mon temps à lui apprendre le français à partir d'un dictionnaire français-pipo que j'ai fait venir par la machine. Il fait des progrès remarquables.

Ah, mon café est prêt, je vous quitte momentanément.

Au plaisir de vous lire, cher Monsieur.

Adam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Lun 2 Nov - 21:35

Monsieur,
Je vois que vous avez remarqué comme moi que ce m. Omote n'est pas japonais pour deux sous. Il n'utilise que des clichés européens du langage du soleil levant, et il ponctue toutes ses phrases par des "honorable", et des "humblement". Cela n'est il pas totalement grotesque? Je me demande bien qui il peut-être en réalité, et je pense qu'il cache quelque chose. Peut-être s'agit il de ce fameux Dieu fou dont on parle tant ces jours ci. En tout les cas, je ne lui fait, pour l'instant, absolument pas confiance. Surtout qu'il ne répond pas à mes accusations.

Sinon, il est vrai que je partage le même point de vue que vous sur tout les autres. La comptesse m'ignore, Pipo est gentil mais je ne parviens pas à lui arracher une seule phrase intelligible, Michel-Ange n'est lui même que très peu loquace. Quant à Peter Chemli, il semble très préoccupé et totalement paranoïaque. Il m'a également mentionné l'homme à la redingote grise, mais je ne vois pas qui il pourrait être. Et puis il y a vous. Vous semblez bien sensé, et c'est heureux. J'espère que je n'aurais pas de mauvaises surprises sur votre comportement, il est vrai qu'il est dur de juger les gens par correspondance.

Je vous salue

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Mar 3 Nov - 6:35

Vous savez, Monsieur, vu les circonstances, je ne suis pas sûr que le jugement envers Untel ou Untel soit le plus important pour l'instant.

Permettez-moi de résumer la situation et de vous faire un bref tableau des circonstances.

Nous avons, semble-t-il été kidnappés, nous venons tous (du moins le croyons-nous à partir des déclarations des autres) d'un temps calendaire différent, nous ne pouvons pas sortir de notre prison et nous devons "voter pour éliminer" l'un d'entre nous.

Beaucoup de questions se posent :

Pourquoi sommes-nous là ?
Est-ce judicieux de se demander pourquoi nous sommes là ?
Comment peut-on sortir ? (si c'est possible)
Pourquoi "éliminer" l'un d'entre nous ?
Que se passerait-il si nous ne le faisons pas ?
Comment va se terminer toute cette histoire ?

Pour ce qui est des circonstances, nous pouvons avoir tout le confort souhaité (pourquoi ? Encore une question).

Alors, que faire ?

Deux écoles, comme je vous le disais dans mon premier message :

a) chercher à sortir d'ici
b) prendre son mal en patience.

Qu'en pensez-vous ?
Cordialement.

Adam Eveu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Mar 3 Nov - 7:26

Monsieur,
Il est vrai que le jugement, surtout lorsqu'il est hâtif, n'est pas forcement la meilleur solution, pourtant il est important de se méfier, d'analyser chacun de nos correspondant. J'ai d'ailleurs une très importante révélation à vous faire, mais je vous le dirais plus bas pour qu'elle ne dévalorise pas tout ce que j'ai à vous communiquer.

Vous venez de me poser plusieurs questions dont, évidemment, aucune réponse n'est trouvable. Mais il en manque une qui est essentielle, capitale, déscisive, et qui résoudrait beaucoup de problèmes si une réponse était trouvé. Qui est ce Dieu Fou qui nous sequestre?
Il y a deux solutions:
Soit il s'agit d'un vrai Dieu, tout ce qu'il ya de plus divin, accompagnés de pouvoirs inconcevables et d'une incroyable puissance. Dans ce cas, je crois qu'il est aproprié de dire que nous sommes sans doute perdus. Mais cela expliquerait nos "décalages" d'époque, de culture, de planète.
Ou bien, il s'agit d'une pitoyable farce qui m'est faites. Si c'est une farce, je suis bel et bien la seule victime et vous autres n'êtes que des comédiens visant à me brouiller et à tester mes nerfs et ma folie. Mais malheureusement, je crois que cette hypothèse est peu probable.

Voilà à présent ma révélation. Le soi-disant japonais à finalement répondu à mes accusations (je l'accusait de n'être pas plus japonais que moi). Il m'a répondu que c'était lui le Dieu Fou et qu'il "se marrait". A ces mots, j'avoue avoir eu très peur. Je ne sais que trop penser. Est-ce vrai? Un de nos compagnons nous ferrait il une farce de ce genre? je crois que non, à moins qu'il ne soit rongé par la folie. Que penser, donc? Et doit-on lui parler tout de même? Je suis perpexe et j'attend vos conseils avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Mer 4 Nov - 6:24

Cher Monsieur,

Votre intérêt pour mes idées me gêne un peu, mais je crois que la simplicité est une sympathique vertu (y en aurait-il de non sympathiques ?) donc je vous réponds volontiers.

Si M. Omote était le dieu fou, d'abord il ne se présenterai pas comme "fou", c'est péjoratif, et ensuite il l'aurait dit à tous, or je n'ai reçu aucune info sur ce point. Donc, je crois plutôt qu'il est dérangé. Un début de dépression, peut-être ? Ou une crise de délirium très mince ?

Je peux vous dire que c'est loin d'être une face de collégiens. Comment aurions-nous pu concevoir cet ordinateur magique qui fait apparaître tout ce qu'on lui demande, sauf un être humain et un moyen ou un autre de sortir de notre prison ?

Je crois que M. Omote a envoyé un message à cette "créature" pour tenter d'en savoir plus et engager une médiation, mais il a essuyé un échec cuisant.

Je suggère donc de prendre notre mal en patience et de profiter de ce temps pour faire mieux connaissance et ainsi essayer de comprendre pourquoi nous avons été "choisis" et pas d'autres.

Puis-je vous demander ce que vous faisiez avant de vous retrouver ici ?
Moi, j'étais employé de banque, mais je crois l'avoir déjà mentionné.

Adam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Mer 4 Nov - 7:17

Monsieur,

Je ne sais plus trop quoi penser, alors autant arrêter de penser quelques temps et de s'en remettre à votre première idée: la communication, donc.

Je ne vois pas vraiment ce qui pourrait vous intéresser. Vu l'ampleur de notre problème, les inepties que contient une simple vie n'est pas vraiment passionnant, mais qu'importe, je vais me présenter.

Je suis Hector Louis Marie de Malvigne, je suis né en 1798 et j'ai à présent 56 ans. Je vous laisse faire un petit exercice mathématique pour déduire en quelle année je me trouve vraiment. Vous étiez, ou plutôt vous êtes employé de banque? Moi je suis un poète raté, un dramaturge peu aimé, un littéraire de basse catégorie. Je ne l'ai encore avoué à personne mais avant mon enlèvement, j'étais un homme totalement ruiné. Je suis noble, certes, mais ma famille a été dépouillée de ses biens pendant la révolution. Malgré une tradition royaliste dans ma famille, je suis républicain.

Voilà un maigre tableau de ma personne. Ne sachant pas exactement ce que vous entendez par "apprendre à se connaitre", voilà ce que je vous révèle avant d'autres précisions de votre part.

Hector de Malvigne

Ps: pour Futone Omote, l'hypothèse de la crise de nerf est possible, voire probable, mais est à vérifier. Pourriez vous me communiquer ce que vous avez appris sur lui pendant cette semaine?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Mer 4 Nov - 19:32

Cher Monsieur,

Merci pour ce partage humble et simple.

Quant à M. "Omote", je ne lui parle plus depuis plusieurs jours.

Soit il est fou, soit il est malade, soit il se prend pour le dieu fou, soit il est le dieu fou.

Donc, autant de raisons valables à mes yeux pour l'ignorer.

Adam Eveu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Mer 4 Nov - 23:06

Monsieur,

Futon Omote et la comtesse deviennent complètement muets. Cela est inquiétant. Vous avez émit l'hypothèse de la folie, elle est possible, mais avez vous pensé à celle du suicide? Mon sang se glece d'effroi à l'idée que certains de nos camarades ont peut-être pensé à mettre fin à leurs jours. C'est terrible de penser à cela, mais c'est une possibilité qui ne peut être écarté.

J'ai commencé à vraiment communiquer avec Pipo. C'est un être étrange mais extrêmement sympathique. et, lorsqu'on arrive à lui faire comprendre certaines choses, il s'en montre tout content. J'ai prit du temps à lui expliquer le problème de Futon Omote, mais il a finalement comprit. Je crois. Si j'ai bien saisi, il vient d'une autre planète, et il à une femme. C'est peu mais ce n'est pas rien comme information.

Michel-Ange est taciturne.

Peter est sans doute plein d'esprit et de raison, mais il devient paranoïaque. Ce que je lui ai dit sur Futon l'a mit en panique. J'essaye de le rassurer, ce n'est vraiment pas évident.

Bien à vous,

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Jeu 5 Nov - 20:46

Cher Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous copie de mon message de ce matin à M. Schemli

"J'avoue passer par un moment difficile. Sortir d'ici est mon obsession, et je ne rencontre aucune complicité parmi nos compagnons d'infortune.

C'est cela qui porte sur mon moral.

Que faire ? Je reconnais que mon tempérament hyperactif ne m'encourage pas à la méditation et aux débats socio-culturels, voyez-vous. Je vous prie de m'en excuser
."

Tout y est dit.
Bien cordialement.

Adam Eveu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Sam 7 Nov - 3:13

Monsieur,

J'ai peut-être comprit ce qu'il n'allait pas dans notre démarche. Communiquer? Partager? Echanger? Tout cela est bien noble, mais apparemment cela ne suffit pas à faire subsister le moral de chacun. Même le mien commence lentement, mais surement, à faiblir au fil des jours. Mais que faire, alors? Je crois qu'il faudrait ce diriger vers quelque chose de plus précis et de plus profond, de plus fort. C'est bien gentil de raconter sa propre vie, mais dans des situations pareil, elle n'intéresse pas du tout. Il faudrait un projet, qui ne fasse non pas par duo, mais qui nécessite la présence de chacun de nous. Je ne sais pas si je me fais comprendre.

Le problème de ces conversations duos, c'est qu'elles apportent le doute, la méfiance, la haine. Il n'y a pas de ponts qui peuvent relier trois, quatre, cinq... personnes en même temps, et c'est ca qui créé, à mon humble avis, le malaise parmi nous.

Si vous avez comprit ce que je voulais exprimer, c'est plus qu'un miracle, car il est possible que moi même, je ne sois plus tout à fait humain.

Bien à vous

Hector
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Sam 7 Nov - 9:17

Votre idée est excellente, cher Monsieur.

Ayant quelques connaissances en informatique, je propose la démarche suivante :

j'envoie votre message à tous nos compagnons, et leur demande à chacun de répondre en envoyant leur message à tous les autres.

Ainsi nous n'aurons plus d'échanges en "duo" mais en commun.

Qu'en pensez-vous ?
---
Adam Eveu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   Sam 7 Nov - 21:16

Adam,

(Déjà, je propose le tutoiement)

Je n'y connais rien en "informatique", je ne sais pas trop quoi te dire, mais si tu penses qu'il s'agit de la bonne solution. Fais-le !

Le vote va avoir lieu avant ce soir. J'ai très peur et ne sais pas quoi faire. Je me demande s'il ne faudrait pas boycotter cet appel de Dieu. Mais sommes nous vraiment assez fou pour se mettre en travers des volontés divines? Sans doute pas... Il faut voter, certes, mais en essayant de ne pas déclencher de panique, et en essayant de faire le moins de mal possible.

Futon Omote devient complètement fou. Il envoie à tous que c'est lui qui nous à envoyé cet ordre de vote. Ce qui est sans doute faux, non? Que pouvons nous faire à son sujet? Et comment parle t-il avec toi?

Bien à toi,

Hector
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: si vous lisez ce message, répondez   

Revenir en haut Aller en bas
 
si vous lisez ce message, répondez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vous voulez attaquer quelqu un mais vous ne savait pas comment faire alors demandez moi.
» "et vous transmettrez le message de paix suivant: .... coucou ...."
» [Hors-Sujet] Les romans que vous lisez
» En dehors des RPs vous lisez ?
» [Lecture] Qu'es que vous lisez en ce moment ? 8DD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Septième partie ¤* :: Adam/Hector de Malvigne-
Sauter vers: