*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ?   Lun 26 Oct - 2:49

Enfin seul ! Loin des vains tumultes mondains... Seul, avec ma lampe d'Aladin.
Génie, mon bon génie, transforme pour moi cette pièce en voûte céleste. Installe-moi sur une méridienne de feuillages devant une table en plexiglass où 2 livres puissent trôner près de la boîte magique que notre dieu fou a daigné nous laisser.
N'oublie pas le piano à queue.
Mais je ne suis pas seul... alors j'aimerais partager ces merveilles, et plus si affinités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Dim 1 Nov - 6:34

Monsieur,
Qui êtes vous pour tenir de pareils discours? Moi qui est là depuis une semaine et qui n'ai rien comprit, moi qui ai tellement peur, moi qui ne sais que faire dans cette horrible pièce.
Et vous qui parlez comme si vous connaissiez l'endroit, sans vous étonnez, sans chercher même à comprendre. C'est sans doute que vous savez ce que nous faisons en de pareils endroits! je vous prie donc, monsieur, de tout m'expliquer. Qui nous à amené ici? Pourquoi? De quel droit? Dans quel but? De quel manière? Et qu'attendent "ils" de nous?

Répondez très vite.

Hector
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Dim 1 Nov - 8:06

Cher Monsieur,

Tout ce que je crois avoir compris, c'est que si vos questionnements et vos peurs peuvent trouver réponse ou apaisement, ce n'est pas vos compagnons d'infortune qui sont en mesure de vous les apporter.

La seule solution est donc de nourrir par nos échanges cet espace de liberté qu'il nous reste à l'intérieur de nous-mêmes.

Que faisiez-vous de votre vie avant d'être sequestré ? Peut-être pourrions-nous chercher des similitudes entre nos existences afin de trouver un sens à tout cela ?

Humblement vôtre

Michel-Ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Lun 2 Nov - 10:48

Je ne sais pas vraiment ce que vous voulez, mais vous avez sans doute raison de parlez d'échange et de partage. Après tout, nous sommes condamnés à errer en ces murs pendant un temps indéterminé. Je me présente, donc.
Je suis Hector Louis Marie de Malvigne. Né à Paris en 1798, et d'origine noble et royaliste. Mais en 56 années d'existence, j'ai pu me forger d'autres idéaux politiques, et je suis à présent un fervent républicain. J'écris et je vis de ma plume. Je suis à la fois dramaturge et poète, et j'écris des gazettes, des essais, des fables, et tout ce qui pourrait instruire et prouver qu'il y a un peu de bon en ce monde.

Je ne sais que dire de plus, pour le moment. Me diriez vous qui vous êtes?

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Lun 2 Nov - 22:42

Cher Monsieur,

Je vous précède de quelques siècles, par conséquent mon art complémentaire au vôtre ne doit pas vous être inconnu.

Complémentaire à double titre, car si votre mission est de prouver la laideur en ce monde, la mienne est d'exprimer le caractère grandiose de la création.

Par ailleurs, je ne sais ce que signifie "idéal républicain", mais le mien est de servir la paix.

Bien à vous.

Michel-Ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Mar 3 Nov - 0:03

Monsieur, en vous lisant, des doutes m'assaillent. Seriez vous le Michel-Ange, celui là de la Renaissance Italienne qui a peint les plafonds de la Sixtine? En fait, j'ai abandonné tout repère chronologique depuis que chacun me dit que nous venons tous d'époques différentes. Vous pourriez donc bien être cet artiste italien, mais qu'importe. J'ai parlé à tout le monde à présent, mais une question me vient: que pensez vous des autres participants de cet étrange "jeu". Je suis bien curieux de savoir comment vous les percevez. Il faut bien avouez qu'ils sont tous, ou presque, très bizarres, et il y en a même qui frisent sans doute la folie. Je ne sais que trop penser de Pipo, ne le comprenant absolument pas. Et la Comtesse de Jenesaisquoi semble arrêter toute correspondance avec moi.

Je vous serais gré de bien vouloir me transmettre vos impressions, je pense qu'elles me seraient utiles pour mieux m'adapter à ces étranges conditions de vie.

Hector de Malvigne


Dernière édition par Hector De Malvigne le Mar 3 Nov - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Mar 3 Nov - 0:21

Michel-Ange Buonarroti en personne !

Moi aussi j'ai rencontré quelques difficultés de communication, notamment avec Pipo par qui je me suis tout d'abord senti agressé. Mais c'était pur malentendu : ce Pipo est une personne tout à fait attachante bien qu'il vienne d'une autre planète - rien ne devrait nous réunir, mais il manifeste des émotions et une joie de vivre que je trouve charmantes.

Pour les autres, j'ai du mal à être en phase, je l'avoue, sauf avec la Comtesse car nous sommes complémentaires - dans le registre anges et démons...

Bien à vous.
Michel-Ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Mar 3 Nov - 0:40

Etrangement, la comtesse ne m'a toujours pas adressé la parole. Mais il y a Adam et cet allemand, Peter, qui semblent tout deux parfaitement sensés. Bien que l'un sois totalement paranoïaque (vous a t-il également parlé de "l'homme en gris" qu'il semble craindre plus que tout?).
Je ne sais plus qui, mais quelqu'un m'a dit que vous passiez votre temps, ici, à peindre et à sculpté. Cela est fort bien, mais songez vous tout de même à vous échapper d'ici? Je crois bien qu'il faut s'en préoccuper.

A vrai dire, je ne sais pas trop si je dois faire apparaitre, par le biais de la machine, autre chose que de l'eau et de la nourriture, car tout cela semble être lié à quelque diablerie. Faut il céder à la tentation démoniaque de faire apparaitre ce que bon nous semble? Argent, pierres précieuses, vêtements, et autre futilités? Peut-être bien que cette prison est un test de Dieu qui nous regarde et qui nous juge. Il ne faut peut-être pas céder à la tentation, rester sobre et serein.

Que pensez vous de tout cela?

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Mer 4 Nov - 22:36

J'aime autant rester moi-même, il se trouve que cela coïncide avec sobriété et sérénité qui font partie de ma ligne de conduite.
Je ne crois pas que ce soit le dieu fou qui nous juge, mais nous-mêmes sommes sensés nous juger mutuellement, jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Je suis résigné à ce sort inhérent à la condition humaine, j'aurais préféré l'assumer en pleine possession de mes moyens. Mais c'est dans ce cloître de fortune qu'il me faut l'envisager. Je l'accepte à moins que vous n'ayez une solution...

Michel-Ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Mer 4 Nov - 23:12

Monsieur,

Vous comptez donc suivre les directives du Dieu Fou à la lettre, sans protester, et envoyer l'un de nous à la hache du bourreau? Je ne sais pas trop quoi penser de cet ligne de conduite. J'aimerais bien protester, mais comment? Et sommes nous bien digne de nous mettre en travers des volontés divines? Si ce Dieu Fou est bel et bien un dieu, je ne sais pas s'il est vraiment possible de s'interposer et de le contredire. Mais ne rien faire est une idée encore plus cauchemardesque.

Avez des nouvelles de Futon Omote et de la comtesse? Ils demeurent étrangement muets depuis quelques jours.

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Sam 7 Nov - 9:29

Cher Monsieur,

Pour moi, il n'y a qu'un Dieu, le Dieu d'amour.
Le dieu fou n'est que le dieu de sa folie, son pauvre royaume de dépasse pas les limites de cette prison.
Malheureusement, la folie n'est sans doute pas compatible avec la miséricorde, c'est la raison pour laquelle il est inutile d'argumenter, encore moins de supplier.
En outre, notre sort ne dépend même pas du degré d'amusement qu'il pourrait tirer de nos échanges, puisque nous sommes nous-mêmes chargés de nous juger mutuellement : n'est-ce pas machiavélique ?

Michel-Ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Sam 7 Nov - 21:19

Michel-Ange,

Toutes ces réflexions sont fort jolies, mais vous ave sans doute remarqué le message de Dieu: il faut voter! J'avais espérer, un peu, qu'au bout de ces deux semaines, il ne relâcherait, mais "tant pis". Que faire? Lui obéir ou faire preuve d'une résistance qui se relèvera sans doute totalement inutile? Pouvons nous nous mettre en travers des volontés divines?

Pourriez vous me donner votre avis là dessus avant ce soir?

Hector
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Lun 9 Nov - 22:05

Cher Monsieur

Pour ma part, je suis résigné. Je ne crois pas pouvoir m'en sortir, ni seul, ni en groupe, comme l'a suggéré Adam.

Nous sommes des prisonniers juxtaposés, et non pas unis, donc pas plus forts que le dieu fou.

Michel-Ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ?   Mar 10 Nov - 1:08

Michel-Ange,

Certes, une union ne nous permettra pas de nous sauver, ni de combattre le Dieu Fou. Mais une union nous permettra de conserver notre humanité, loin des superstitions, des méfiances, de la haine, et de bien d'autres choses. Que suggérez vous? Crever sans s'en apercevoir, oublier les autres et mourir egoïste en répondant exactement aux intentions du Dieu Fou? Non, merci, monsieur, il faut rester saint d'esprit et humain.

Hector de Malvigne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Septième partie ¤* :: Michel-Ange/Hector de Malvigne-
Sauter vers: