*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bah merde alors, t'as gagné.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bah merde alors, t'as gagné.   Jeu 5 Fév - 10:05

Dis, Mister Dieu, qu'est-ce qu'ils foutent les autres ? Pourquoi ils ne me répondent pas ? Ils ont décidé de m'ignorer ? Ou Gaël a-t-il raison et ont-ils décidé de comploter contre nous ?

Et dis-moi, qu'est-ce qui m'est arrivé avant d'arriver ici ? Parce qu'en fait, c'est un peu flou... La dernière chose dont je me souvienne avec exactitude c'est quand j'ai accompagné Dinarzade à la station de bus et qu'on a fumé une clope ensemble... Tu m'as effacé mes souvenirs, c'est ça hein ? è_é Salopard! Moi qui devais réviser mes SVT tout l'aprèm! Je suis sûre que je l'ai bien appris, mon cours, et qu'à cause de toi, j'ai tout oublié : la preuve, je sais plus si ce sont les cellules à cônes ou les cellules à bâtonnets qui servent à la vision scotopique. Méchant é_è.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bah merde alors, t'as gagné.   Ven 6 Fév - 10:41

Seul. Désespérément seul. Seul dans une chambre qui semble une chambre d'asile, le matelassage en moins. Seul, assis sur une chaise face à l'ordinateur. Recroquevillé en position foetale, le visage enfoui entre ses genoux. Ses cheveux sont bruns ou blonds, roux ou noirs, long ou courts, ondulés ou raides, couvrent sa nuque, la laissent libre au regard. Il n'est n trop efféminé, ni trop viril. Il a peur.

C'est comme ça que je le vois.

Il a besoin d'un Ange. Comme Soeur Léa dans Golden City mais avec l'expression d'une Eveillée de Claymore. Elle est ni trop grande, ni trop petite, c'est-à-dire plus grande que moi. Seul son visage n'est pas recouvert de tissu. Son front l'est, comme celui d'une nonne. Elle est toute vêtue de blanc, sa tenue est vaporeuse. Elle semble de pas exister.

D'où arrive-t-elle ? Sans doute des murs, aussi blancs qu'elle, et elle se dirige vers lui, toujours recroquevillé sur sa chaise, et elle l'enlace, et elle se fond en lui pour le réconforter.



J'ai peur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bah merde alors, t'as gagné.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Sixième partie ¤* :: Moi-
Sauter vers: