*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journal d'une traitresse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Journal d'une traitresse.   Ven 30 Jan - 7:03

Bientôt une semaine que je suis entre ces quatre murs. Ca fera toujours une semaine où je n'ai pas risqué de mourir et où je n'aurais pas à entendre la nouvelle qu'Hector est mort au champ de bataille.
Le temps est arrêté, parait il, alors, alors, si, par exemple, là, je me coupe, est-ce que je garderais une cicatrice une fois rentrée ?
Enfin, c'est une remarque assez inutile.
Mais à quoi sert ce foutu journal si on peut pas y écrire des remarques inutiles ?
Si ça se trouve, en restant enfermée là, je vais sauver Illium, rien que ça.
Bon, si ça se trouve aussi, le "Dieu" (décidément j'ai du mal, pour moi c'est pas tout à fait comme ça, un dieu) est aussi retors et vicieux que certains de nos vrais Dieux, et je sauverais rien du tout, j'aurais juste l'air d'une pauvre cruche.


Dernière édition par Andromaque le Dim 1 Fév - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journal d'une traitresse.   Dim 1 Fév - 0:02

Bon. En voilà un d'éliminé. Ca n'est pas celui auquel je m'attendais et certainement pas celui que je voulais voir éliminé. Mais après tout, il doit n'en rester qu'un. Un seul élu. Et cet élu, si je veux sauver des milliers de vie, ça doit être moi.
Je n'ai pas vraiment l'impression de les trahir, non, vraiment pas. Je ne leur ai même pas menti, a aucun d'eux. Pour l'instant. Ca m'enrage de me sentir un pion aux mains des Dieux, entre TES mains, "dieu fou". Comme je l'étais déjà entre leurs mains. Les mortels ne seront jamais autre chose pour les immortels que des jouets. Rien d'important. Existant pour leur seul plaisir, et sur qui ils ont tout pouvoir.

Quoique... Cette foutue guerre m'a finalement appris quelque chose, même si le fait lui même n'était pas vraiment pour me plaire. Les Dieux ne sont pas tellement au dessus de nous. Les Dieux sont peut être même mortels. J'ai vu de mes propres yeux le tueur d'hommes, Achille, attaquer un Dieu. Ca montre bien l'étendue de son intelligence... Et pourtant, les actes les plus stupides sont parfois les plus sensés. Achille n'a pas seulement attaqué un Dieu, il l'a blessé. Et du sang a coulé. Enfin, ce qui ressemblait plus ou moins à du sang. Alors, on peut tuer les Dieux ? Même toi, si tu te présentais devant nous, peut être qu'on serait capables de te tuer... Cela dit, vu notre situation, je doute que ce soit très utile. On serait toujours coincés ici, et sans espoir de retour.

Mais on aurait plus à s'entretuer. Rha, et puis quoi ? Si je repartais chez moi, qu'est-ce que je verrais ? Des centaines d'hommes, des milliers d'hommes qui eux aussi s'entretuent. Pas vraiment de la même manière, mais au font la mort est la même pour tous. S'il y a précisément un moment où nous sommes tous pareils, c'est bien à celui là. Qu'on soit tué par des chiffres, foudroyé par un Dieu ou les entrailles retournées par un Achéen, la vie d'un homme ne se retrouve pas; jamais plus elle ne se laisse ni enlever ni saisir, du jour qu'elle est sortie de l'enclos de ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journal d'une traitresse.   Dim 1 Fév - 7:15

Tiens, je m'aperçois en me relisant que mes messages peuvent paraitre un peu déprimants... Enfin, pas toujours, ils peuvent aussi prendre ça comme un message... d'espoir ! Heu non. Ca parait difficile, parfois. Déjà deux qui se droguent : charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journal d'une traitresse.   Ven 6 Fév - 4:46

Des règles de vie pour les prochains, voilà l'idée de Séraphin. Il a eu le mérite d'avoir une idée, et de prendre une initiative, on ne peut pas lui enlever ça. Mais je pense que ça n'est vraiment, vraiment pas la chose à faire. D'abord, ce serait presque espérer que d'autres viendrons après nous. Ca ne changera rien, mais souhaiter une telle horreur à n'importe quel humain est tout simplement répugnant. Et puis si cela arrive, eux doivent avoir comme nous, le choix. Le choix le plus total dans la façon dont il vont décider de se comporter; des règles écrites par d'autres ne doivent en aucun cas les influencer, chacun doit être libre de choisir selon ses intimes convictions ce qu'il estime devoir faire.

Le prochain vote sera bientôt là. Je crois que Yannick ne fera pas de vieux os : il est déjà passé près de l'élimination il y a peu, mais il ne prend pas le jeu au sérieux et ne répond pas. Du moins pas à moi. Or, ce jeu est certainement le plus sérieux auquel nous ayons tous jamais joué. Ce "jeu" décidera sous peu de notre survie ou de notre condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'une traitresse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'une traitresse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Sixième partie ¤* :: Andromaque-
Sauter vers: