*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chacun sa croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chacun sa croix   Lun 29 Sep - 10:27

Monsieur,


Passons outre les événements des cinq dernières années, votre père les prônait, en d'autres temps, et expliquez-moi les raisons de ma présence ici.
Je ne serais guère surpris que fussiez incapable de me répondre, si attaché que vous êtes à vos branchages cruciformes...

Mais trêve de plaisanteries, monsieur, sauriez-vous me signifier le but de cette si longue attente ? Si j'admets que mon Haydée est derrière tout cela, je ne puis comprendre ses motivations quant à une si longue et si pénible attente. Le mariage d'Eugénie était autrement plus piquant, croyez-m'en.

Sauriez-vous me révéler votre identité, Monsieur ? Je commence à avoir les masques en horreur, pour en avoir longtemps porté. En attendant de se retrouver à ce qui semble être une fête costumée, une fois cette attente passée.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mar 30 Sep - 8:22

Monsieur,

Pour moi, point n'est question d'attente. Nous sommes ici invités par mon Père qui nous convie à un jeu où il n'y aura qu'un seul gagnant. Je ne sais pas ce qu'il advient des perdants, même si je suppose qu'ils perdent la vie.

Quant à mon identité, elle me parait pourtant claire : je suis Jésus Christ, fils de Dieu et de Marie, élevé par celle-ci et son époux.

Amicalement,
Jésus Christ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mar 30 Sep - 11:11

Monsieur, ou devrais-je dire Seigneur ?


Votre père est serait donc à l'origine de toute cette mascarade ? Comme cela est pittoresque ! Ne détiendrait-il pas les clés du château d'If, au plus grand des hasards ? Cela serait si folklorique....

Décidément, il semblerait que d'aucuns, parmi vous, prennent un malin plaisir à refuser de dire qui se cache derrière une identité si remarquable. Soit, je ne saurais, malheureusement, vous amener à la raison. Seriez-vous Villefort ? Le pauvre homme avait perdu la tête, suite à ce qu'il avait cru être la mort de son petit-fils... L'être humain est bien peu de choses, si fragile, si délicat... Un mouvement du doigt, et la trame est déchirée. Ironique, n'est-ce pas ?

En attendant de savoir ce que je fais ici, à tourner en rond, je vous souhaite le bonsoir,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Ven 3 Oct - 9:47

Vous faites erreur mon cher, je suis bien Jésus Christ, quoique, il est possible que je sois en train de mourir d'insolation sur la croix - ou tout simplement de devenir folle.
Toujours est-il que je vous souhaite le bonsoir!
JC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Ven 3 Oct - 12:36

Cher écartelé,

Vous me semblez bien peu loquace, pour une personne ayant oser affronté les grands pontes de votre époque. Il est vrai que vous fûtes muet devant Hérode Antipas.

Deviendriez-vous "folle" ? La Très Haute et Très Sainte Eglise Romaine Apostolique et Inique nous aurait-elle menti quant au genre de notre Messie ?
Cessez de jouer, vous n'êtes qu'un fragment de cette chose qui me tient compagnie, cet objet indécent.
D'ailleurs, votre araméen est plutôt francisé, mon cher.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Dim 5 Oct - 8:37

Cher prédécesseur d'Arsène Lupin,
Je ne goûte guère votre ton - même si je ne l'entends pas. Si mon araméen est francisé, c'est parce que mon Père n'est pas un idiot fini, comme vous semblez le considérer : il a songé à la barrière des langues et nous en a rendu une commune, celle qui précédait la Tour de Babel.
Et je ne joue pas, si c'est ainsi que vous le prenez.
À bientôt, cher ami,
JC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mar 7 Oct - 7:49

Cher Monsieur le fils du Très-Haut,

J'espère que la vue est bonne, de là-haut, après tout, vous devez avoir un superbe panorama sur Jérusalem, accroché comme vous l'êtes à votre point de vue, non ?

Votre Père n'est pas un idiot, je ne le pense ni ne le sous-entends. Après tout, lorsque l'on voit l'être humain, qu'il a créé à son image, on ne peut que reconnaître l'ineffable vérité : Dieu est un saint.

J'espère que vous goûtez à cette petite boutade, elle m'a beaucoup amusée.

Une question me violente cruellement : pourquoi votre Père, qui n'est qu'Amour, joue-t-il ainsi, cruellement, avec ses créatures ? N'y a-t-il pas, de plus, une effroyable violation de notre libre-arbitre ?

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mer 8 Oct - 5:18

Cher Edmond,

J'ai dit que mon Père n'était pas un idiot. Je n'ai jamais affirmé qu'il n'était ni fou ni cruel. Au contraire, sinon pourquoi l'humanité serait-elle persuadée d'avoir été créée à son image ?

Le vue est certes superbe, mais je pense qu'aux yeux de ma Mère et de tant d'autres, ma tête a actuellement roulé sur ma poitrine et mes yeux sont révulsés donc je n'en profite pas. Je suis sans connaissance là-bas puisque je suis ici, n'est-ce pas logique?

Comme dit précédemment, mon Père n'est pas qu'Amour. C'est ce que certains illuminés se sont imaginés parce qu'ils ne pouvaient concevoir le contraire, surtout sachant que je suis son héritière. Pur lui nous ne sommes que des jouets, moi y compris. Des jouets très amusants en plus. Je dois être bien malade pour y trouver quelque chose d'ironique.

Jess
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mer 8 Oct - 7:17

Melle Jésusse,

A en juger par vos accords, j'ai déduis que les différentes Eglises successives nous avaient menti, et que vous étiez une femme. Cela ne m'étonne, pour ainsi dire, qu'à moitié, les femmes ayant souvent été la source de nos ennuis, des jalousies, et ont pu faire preuve, à de nombreuses reprises, de faiblesses indignes, que le plus noble des hommes n'aurait pu pardonner. Renoncer à son amant, l'oublier, puis venir geindre à ses pieds, le supplier d'épargner l'enfant bouffi d'arrogance qu'elle avait eu du bellâtre, voilà ce que j'y vois, moi !

Votre Père, qui est aux cieux, est un sot, pour une raison simple : il joue. Seuls jouent ceux qui ne sont pas sages, car il ne savent s'occuper autrement. Cette parole est totalement gratuite, et profondément agressive, allez-vous me dire. Oui. Sachez que toute émanation de cette sainteté, à commencer par les rejets humains, me donnent la nausée.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mer 15 Oct - 2:50

Cher Dantès,

Je crains de devoir concevoir que de tous les prisonniers vous êtes le seul à faire preuve d'un peu de clairvoyance. Malgré mon emploi de formes impersonnelles pour la plupart, j'ai glissé quelques accords féminins pour voir qui, le premier, s'en rendrait compte. Je suis au regret de constater que c'est vous, hélas, qui êtes le premier à vous rendre compte de mon identité.

Effectivement, je suis la seule à savoir que je suis une femme, puisque ma mère est morte en couches et que j'ai été adoptée par une jeune vierge, Marie, qui s'est fait passer pour ma mère, sans vérifier mon sexe. Bien qu'assez sotte pendant mes années d'enfance, j'ai eu le bonheur de prononcer des phrases qui puissent avoir des sens savants ou prophétiques.

Vous remarquerez que sur toutes les statues et peintures de moi j'ai de longs cheveux et sur la plupart je suis aussi glabre. Je n'ai jamais été dotée de barbe mais ai été gâtée par la nature dans le sens où je suis aussi plate que n'importe quel homme et que mon visage n'a qu'une finesse féminine relative, plus proche des traits grossiers des hommes.

De même, la couleur de mes cheveux est bien mal représentée : ma chevelure est d'un roux ardent, recouvert et sali de la poussière de la route. Et quant à ma trahison par Judas, ce n'est qu'un impudent que j'ai rossé pour avoir découvert que j'étais une femme, tant il était persuadé du contraire. Mon appartenance au genre féminin l'a d'ailleurs tant déçu que Ponce Pilate a eu le privilège de devenir son idole suivante.

Quant aux amants, je n'en ai jamais eu, et je peux me targuer d'avoir eu une vie aussi masculine que notre chère Jeanne.

Mon Père, qui est quelque part mais sûrement pas aux cieux, n'est pas un sot. Ni un sage. Il est en tout point semblable à sa création, à commencer par vous qui vous amusez à avoir des sautes d'humeur amusantes et dures à supporter pour la pauvre Aurore qui ne sait plus dans quel sens pousse votre poil et reste perplexe avec sa brosse royale.

Amicalement,
Jessie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mer 15 Oct - 3:18

Chère "Dieu sauve",

Je me suis permis de constater votre genre, en aucun cas je ne vous ai demandé votre biographie, quiconque aura lu le Livre saura qu'il ne s'agit que d'un excellent remède contre les nuits perturbées par des insomnies chroniques. Donc, non, je ne vous ai pas demandé de vous livrer à moi, pour la simple et bonne raison que cela m'est totalement égal : je ne sais que faire de la vie des autres.
Précision : je n'ai que trop bien su quoi faire de la vie des autres, mais les jeux me lassent à un point que vous ne sauriez imaginer. Ainsi, navré, je me moque éperdument de savoir si le loup est venu vous visiter, ou bien si, comme vous semblez le dire, vos attraits féminins ont été tels qu'aucun homme ne voulait vous toucher. Quoique, quoique...

« Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus. Simon Pierre lui fit signe de demander qui était celui dont parlait Jésus. Et ce disciple, s'étant penché sur la poitrine de Jésus, lui dit : Seigneur, qui est-ce ? » crois-je me souvenir. Auriez-vous fricoté avec Jean ? En plus d'être sale et taillée comme un homme, vous auriez une petite vie ? Je vous en prie, n'y ajoutez pas Marie-Madeleine, ou nous revisiterions "La philosophie de boudoir" de notre cher Marquis... Ne me parlez pas des obédiences de Judas, elles m'indiffèrent au plus haut point...

"péDantès" avez-vous osé ? Cela m'a fait rire à un point tel que j'ai bien failli croire que les murs de ma sinistre cellule allaient rompre, mais rien ne s'est passé, ce qui est fort dommageable, vous en conviendrez allègrement. Peut-être ce "péDantèsme" est-il ce qui m'a permis de constater votre appartenance au genre féminin. Allez savoir ! Mais ne vous désolez point, très chère, je reste votre très dévoué etc. etc. le temps que dureront nos petits échanges qui, je tiens à vous le signifier, m'amusent follement.
Vous me rappelez une connaissance, un ancien banquier, quoique vous fussiez un rien moins vulgaire.

Cordialement,

Edmond Dantès

PS : vous aviez précisé, plus avant, être le fils de Dieu. Auriez-vous bafoué la nature jusqu'à changer de sexe ? Peut-être votre Père est-il plus louable que notre Eglise ne le laisse entendre... Quant à Aurore, peu me chaut de savoir ce que mes sautes d'humeur lui procurent. Que savez-vous, vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mer 15 Oct - 4:54

Cher Dantès,

Tout d'abord, je dois avouer que si vous ne faisiez pas preuve d'ironie quand vous disiez que mon mauvais jeu de mot sur votre nom vous fit tant rire, votre lettre me fit rire autant, peut-être plus. Vous êtes aussi versatile qu'une femme, c'en est presque d'un comique grinçant pour quelqu'un d'aussi misogyne.

Toujours est-il que je n'ai fricoté avec personne, ni avec Jean ni avec Marie-Madeleine. Une petite vie est ce que 'ai le plus en horreur. Je préfère les longues tirades philosophiques et soi-disant moralistes.

Et je peux vous rétorquer, que je m'amuse sans doute autant que vous. Cela fait plaisir d'avoir des correspondants qui amènent un sourire aux lèvre, comme Aurore et sa charmante naïveté et vous avec votre verve cynique et divertissante.

Amicalement,
Jessie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mer 15 Oct - 7:40

Chère J(N)essie,

Je crois que vous n'avez pas bien compris le fond de ma pensée, cela, après tout, ne m'étonnerait guère... Vous ne me voyez que misogyne, mais en réalité, c'est l'être humain dans toute sa globalité que je méprise. Certes, les femmes bénéficient parfois d'un traitement particulier de ma part, vous-même devez vous en apercevoir, non ? Enfin, me dire que je ressemble plus à une femme, par certains côtés, me flatte presque...

Vous êtes donc de ces êtres barbus et barbant qui philosophaillent pour un oui ou pour un non ? Quand donc comprendrez-vous que Calliclès a gagné depuis longtemps ? Peut-être est-ce atavique, cette volonté de peser, de faire sentir que l'on existe, d'écraser autrui par sa petite existence... Pas de petite vie, pour vous donc ? Cela n'empêche de vivre petitement, engoncé dans sa morale, prétexte virtuel inventé pour anéantir une vérité naturelle : nous sommes inégaux devant la nature. Et la bonne parole dont vous fûtes le chantre n'a conduit qu'à avilir cette mesquinerie pré-existante.

Je ne suis, pour ainsi dire, ni ravi, ni déçu de vous amuser, au contraire, cela me laisse totalement indifférent. Si vous vous arrêtez sur ces futilités, grand bien vous fasse.

J'ai une question : cela est-il humiliant d'être accroché comme un morceau de viande, aux yeux de tous, et d'agoniser lentement devant ses proches ?

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Ven 17 Oct - 4:10

Cher Dantès,

Nessie est un personnage charmant, même si je m'estime heureuse de ne pas avoir hérité de son apparence luisante.

Quant à mon appartenance au groupuscule barbus qui philosophaillent pour nu oui ou pour un non, je la nie. Tout d'abord je pense avoir précisé assez que j'étais totalement imberbe et ne fais pas partie des rares spécimens de femme à barbe.

Je suis parfaitement insensible à ce que les hommes ont fait de ce que j'ai prêché : je ne faisais sans doute que m'amuser à ce moment-là.

Quant au fait d'être humiliée par ce sort... Etant donné que je n'en ai pas conscience, ça m'est égal. Ou plutôt, je ne prête jamais attention au regard des autres.

À bientôt,
Jessie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Dim 19 Oct - 1:38

Chère Christ,

Comme je commence à vous apprécier ! Ne voyez là aucune ironie dans mes paroles, votre nihilisme m'a presque charmé. Seriez-vous donc indifférente à ce monde qui vous entoure ? Qu'est-ce qui vous meut, alors?

Ne vivez-vous que d'amusements ? Dans ce cas, vous retombez dans cette "petite vie" que vous avez dit vouloir éviter... Ce serait dommage, de se fourvoyer à ce point, et de n'être qu'un petit paradoxe, alors que l'on pourrait facilement être plus.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Sam 25 Oct - 23:52

Cher Dantès,

Je suis plus ou moins insensible à ce qui m'entoure, la preuve : je me suis abstenue de répondre pendant une longue semaine pour voir si les gens en déduiraient que je suis toute désignée pour être la prochaine supprimée. J'aime bien mettre ma vie sur le fil.

Si pour vous un amusement est comme la roulette russe, alors oui, je ne vie que d'amusements.

Au revoir
Jessie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Dim 26 Oct - 1:14

Chère Jésusse crie (mais point trop fort, cela devient assourdissant),

Vous aimez mettre votre vie sur un fil ? Pourquoi donc ? Cela vous excite-t-il ? Ressentez-vous une palpitation plus forte à l'idée de pouvoir choir à n'importe quel moment ? Vous écraser, terriblement, sur le sol, pour ne plus exister... Fort bien, mais après, que pouvez-vous accomplir ? Plus rien. Et de fait, vous devenez comme la majorité de ces êtres qui peuplent notre planète, vous devenez inutile. Comme ce vieux Caderousse, ce sot, ce fat, ce pauvre type. Sordide, je trouve cela vraiment déplorable. Enfin, cela n'engage que moi.
Vous voulez être la cible désignée ? Je n'aime pas que l'on me dise qui attaquer, vous m'en voyez navré, vraiment.

La roulette russe est follement amusante, surtout lorsque l'on est spectateur. Autrement, il faut tenter de mettre toutes les chances de son côté, et bien observer dans quelle chambre se trouve la balle, afin de savoir qui doit commencer... Cela est d'autant plus amusant que le jeu s'en retrouve pipé.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mar 28 Oct - 0:35

Cher Edmond,

Mes actes les plus fous le sont puisqu'ils n'ont pas de raisons. L'excitation, peut-être. Le fait de cesser d'être aussi sans doute. Mais j'ai survécu, n'en parlons plus. Vous semblez mépriser tout ce qui ne vous ressemble pas. Et comme je ne vous ressemble en rien, je suis sujette à être méprisée par vous. C'est regrettable. En tous cas, je vous suis obligée de m'avoir épargnée, même si c'était par simple contradiction.

Vous avez tout à fait raison quant à la roulette russe. Elle gagne encore en intérêt quand on la remplit entièrement de cartouches blanches. Je n'ai malheureusement jamais pu m'y prêter, étant donné qu'à mon époque, les armes à feu n'existent pas.

Je suis désolée de la mort d'Alexander, même si j'y suis pour 20 points. Je n'ai pu me résoudre à voter contre Aurore ou vous. Vous m'êtes plus chers qu'il ne l'était. J'en suis désolée pour lui.

Bon baisers de Jessie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mer 29 Oct - 21:32

Chère Jess,

Vous faites erreur, ma chère. Je ne méprise pas uniquement ce qui ne me ressemble pas, ce serait par trop égocentrique et arrogant. Je méprise un peu tout, en règle générale. Je ne dis pas être quelqu'un d'extraordinaire, au cas où vous attribueriez une connotation méliorative à ce terme. Je sors de l'ordinaire, certes, mais est-ce en bien ?
Je ne vous méprise guère, je ne méprise que partie des choses que vous effectuez, que vous prônez. Cela n'engage que moi, après tout, vous êtes adulte, à en juger par les Très Saints et Très Glorieux Écrits. Amen.

Remplir un revolver de balles à blanc ? Où est donc l'intérêt ? Comment peut-on savourer le regard suppliant de son adversaire qui vous demande d'en finir, une fois pour toute, après être passé par nombre de vicissitudes morales et physiques ? Les balles à blanc perdent de leur charme une fois les deux premiers coups tirés. Le mensonge s'estompe aussitôt. Un panache serait plus délectable.

La mort d'Alexander ? C'est triste, non ? A vrai dire, je m'en contrefiche, ma chère, nous ne discutions pas assez pour être proches. Je pense qu'il y a perdu, au change. Mais cela importe peu, à présent...
Avez-vous des nouvelles de notre candide connaissance ?

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Ven 31 Oct - 2:23

Cher Edmond,

Puisque vous prenez un malin plaisir à toujours me démontrer combien j'ai tort, j'essaierai d'être en accord avec vous quoi qu'il arrive maintenant - à moins que ceci aussi prête à contradiction. Oui, vous sortez de l'ordinaire, c'est sûr. J'ose juger que c'est de même pour moi. Mais peut-on soulever l'idée de bien et de mal ici? En fin de compte, ces valeurs existent-elles vraiment?
Je n'effectue rien, je ne prône rien. J'ai prononcé des paroles qui ont été interprêtées. Nuance.

Je vois votre point dans cette vision de la roulette russe, et ne m'aventurerai pas à chercher une autre vision.

Quant à Alexander, c'est regrettable. Certes. Mais mon Père sait ce qu'il fait : il ne changera pas le cours de l'Histoire, non. Il trouvera bien une manière de faire ce qu'il veut. Je pense que seul le "gagnant" saura ce qu'il est advenu aux "perdants". Ou le contraire. Peut-être les perdants sont-ils les gagnants...
Je ne sais pas.

A bientôt,
Jessie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Dim 2 Nov - 21:31

Chère Djèce,

Je suis navré, du moins en apparence, de vous avoir donné l'impression de vous contredire sans cesse. Peut-être nos vues divergent-elles tant que, quoi que nous fassions, nous ne pourrions tomber d'accord. Peut-être aussi aimé-je prendre le contrepied systématique de ce que l'on me dit. Et alors ?
Notion de bien et mal ? Vous devenez ennuyeuse à parler comme ces curetons engraissés au vin et au houblon ! Un peu d'originalité, que diable !

J'aurais imaginé que les voies du seigneur, aussi impénétrables soient-elles, ne vous seraient point inconnues. Il s'agit de votre "papa" après tout... Je ne vous cacherai pas ma déception.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Mar 4 Nov - 6:21

Cher Ed,

Je n'ai rien contre votre attitude paradoxale. J'apprécie même vos affirmations contraires aux miennes.
Je n'ai jamais dit que j'étais passionnante. Je ne suis que ce qui vous plaît de voir en moi à travers mes lettres.

Les voies du Seigneur sont impénétrables à tous et à toutes. Ce n'est pas parce que je suis sa file que j'en sais plus. Je crois.
Jess
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Jeu 6 Nov - 10:43

Chère Jésusse (feriez-vous autre chose ?),

Je ne vous ai jamais dit que vous étiez passionnante, et je ne pense pas avoir signifié le contraire non plus, d'ailleurs. Je ne cherche pas à voir quoi que ce soit dans vos messages, sinon des mots qui nous permettent de communiquer. Rien d'autre. Après, si vous tentez de vous former à une image que je pourrais ou voudrais avoir de vous-même, cela vous regarde.

j'osais imaginer que Dieu parlait parfois de ses vues avec ses enfants, mais il semblerait que non. Quel vieux fourbe !

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun sa croix   Dim 9 Nov - 12:31

Jésus,

J'ai voté.
J'ignore quelle en sera l'issue, peut-être mourrai-je, peut-être mourrez-vous... Enfin, vous mourrez, c'est un fait, pour accomplir la "Volonté" de votre charmant paternel. Mais sera-ce dû à ce jeu ?

Ah, la roulette russe... Charmant, n'est-ce pas ? Être ainsi sur la sellette, à attendre que le coup de nous transperce les tempes, cela est délectable !

Tic tac, tic tac, me dit ma montre...

Adieu, nous nous reverrons en enfer, très chère...

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chacun sa croix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chacun sa croix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remise de la Croix Provençale
» Ordre de la Croix Provençal - [ 15/07/1454 ]
» Aloisio, Trésorier de la Chacun Sa chope
» JDR à Croix - Club de jeu de rôle de la MJC de Croix
» Cérémonie de remise des médailles de l'Ordre de la Croix Provençale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Cinquième partie ¤* :: Jésus Christ / Edmond Dantès-
Sauter vers: