*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 gdjkmliy-de"b

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: gdjkmliy-de"b   Ven 26 Sep - 22:04

sfmkqlisfh

^porezàre'ir(tnjl

Boonjoiurrrr

Ah tiens.

Je crois que j'ai trouvé. Ce ne sont que des lettres, et il faut appuyer dessus... Malin comme tour de passe-passe, je n'en reviens pas. C'est assez ingénieux. Vous comprenezzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz oh tiens! On peut faire des lettres à rallongeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Hihihi.

Pardon. Vous devez me prendre pour une gamine ou une folle mais c'est tellement nouveau! On ne peut pas me reprocher d'être curieuse...

Et d'ailleurs, qu'est ce que je ferais d'autre? Il n'y a plus rien dans ma chambre! Est-ce vraiment ma chambe d'ailleurs?
]]]]])°°ç[{####==+&² Bizarre ces lettresssssssssssssssssssssss.


Ou êtes-vous, qui êtes vous au fait?

Laaaaaa beeeeeelllleeeeee auuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu boiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis doooooooooooooooooormaaaaaaaaaaant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Sam 27 Sep - 5:45

Madame, ou devrais-je dire Mademoiselle ?

Vous m'amusez. Comment voulez-vous être crédible en vous dissimulant sous un sobriquet aussi connu que celui de la Belle au Bois Dormant ? Serait-ce un jeu, auquel nous participons ? Dites-moi, je vous en conjure ! Si tel est le cas, je ne saurait qu'être Simbad le marin, ce pseudonyme m'a déjà bien servi, autant profiter de son renom, qu'en dites-vous ?

Je n'ai guère plus à vous dire, si vous refusez de me confier qui vous êtes.
Prenez garde à la femme dont vous serez la bru, vous pourriez être surprise.

Cordialement, et à un prochain bal costumé,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Sam 27 Sep - 22:39

Madame, je suis mariée. Mais ça ne fait pas un peu formel, madame? Je ne sais pas... On m'appelle souvent la belle au bois dormant, enfin depuis "l'incident" (il parait que j'ai dormi un peu plus longtemps que la moyenne). On m'appelle aussi Majesté mais certains m'appellent Aurore. Vous pouvez choisir. Et vous c'est comment?

Vous avez remarqué que je maitrise le clavier à présent?

Maintenant que je vous ai confié qui j'étais, j'ose éspérer que vous voudrez m'en dire plus, et peut-être m'expliquer pourquoi on m'a de nouveau enfermée?

Quand à ma belle-mère, vous vous y prenez un peu tard Monsieur Dantès/Simbad: elle est morte depuis belle lurette mais vous avez raison...elle était un brin surprenante.

Il y a un bal costumé de prévu? C'est donc ça cette histoire de vote? Chic! Le seul ennui, c'est que je n'ai rien à me mettre... Et vous?

J'ignore comment vous voulez m'appeler alors je ne signe pas, na!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Lun 29 Sep - 10:15

Mme La douce dormeuse,

J'ignorais que l'on vous appelait Aurore, je pensais que votre fille avait hérité de ce prénom. Comme quoi, voyez-vous, rien n'est immuable.

Je pourrais vous appeler Majesté, non sans une certaine ironie, cependant, car j'ose douter que notre roi apprécie une reine autre que son épouse. Dans l'état actuel des choses, "Majesté", je pense que nous pouvons nous permettre cette petite folie.

Ce clavier, comme vous l'appelez, se révèle bien pratique, bien que je me débatte encore avec, ne réussissant à écrire aussi vite qu'avec un porte-plume.

Je ne sais pourquoi nous sommes enfermés, quoique je suspecte - à en juger par votre sobriquet, à vous ainsi qu'à de nombreux autres - que cela n'est qu'une farce de ce "Dieu" qui doit certainement être la créature que je sauvai il y a quelques temps de cela. Voilà pourquoi cela me semble être la justification la plus plausible.

Votre "Majesté",

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mar 30 Sep - 3:09

Bonjour Edmonddantès!

Non, non Aurore, c'est parfait, et puis, vous pouvez m'appeler comme vous voulez, ça ne me dérange pas. Par contre, je ne sais toujours pas comment m'adresser à vous. Edmond? Dantès? Monsieur?

En tout cas, j'ai du mal à vous suivre, car je pense bien être l'épouse du Roi (du moins aux dernières nouvelles, je l'étais). Mais peut-être venez-vous d'un royaume étranger.

Et puis cette histoire de sobriquet! Comme si c'était ma faute qu'on m'appelle La Belle au bois dormant! Vous croyez que j'ai fait exprès de m'endormir comme ça? Oui, c'est vrai, je ne suis pas douée mais cela n'a rien avoir avec notre capture, si c'en est une.

D'ailleurs, vous vous êtes bien joués de moi avec votre histoire de bal masqué! Dire que j'y ai cru! Mais je ne vous en veux pas...c'était amusant.

Amicalement

Aurore/Majesté (enfin c'est vous qui choisissez)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mar 30 Sep - 3:23

Aurore, ou rayon de soleil matinal, ou qui que vous soyez,

Madame, je vous prie tout d'abord d'excuser la possible froideur de mes propos, mais cette dernière nuit fut très pénible.
Je me nomme Edmond Dantès, vous pouvez assurément m'appeler par mon prénom, m'ayant autorisé à usiter le vôtre.

Je ne comprends ce que vous entendez par "vous vous êtes bien joués de moi avec votre histoire de bal masqué". J'ose croire, encore et toujours, qu'il s'agit d'un stratagème festif de la sorte. Comment expliqueriez-vous, Madame, l'apparition de notre Messie et d'une de ses suivantes, Jehanne la pucelle ? Vous vivez votre personnage, soit, je ne saurais vraiment vous rejeter la faute.

Pourriez-vous au moins m'éclairer sur un point vous concernant, je vous prie, en dehors, bien évidemment, de votre rôle - admirable - de princesse morale pour enfants ? De quel pays venez-vous ? Votre franc-parler me surprend... Comment s'appellerait donc votre mari ?

Retournons à nos cellules, à présent,

Bien à vous,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mar 30 Sep - 8:01

Bonsoir Edmond!

Ne vous inquiétez pas, je ne suis absolument pas vexée par la "froideur de vos propos" comme vous dites. D'ailleurs je n'avais même pas remarqué qu'ils étaient froids, ces propos. Très observateur de votre part...mais je crois que je m'égare.

Je vous avouerais tout simplement que j'ignore qui sont ce Messie et cette Jehanne dont vous parlez. Je n'en ai jamais entendu parler. Je n'ai dialogué ici qu'avec des gens qui m'ont l'air tout à fait normaux, y compris vous, Edmond. Je ne vois donc pas vraiment le rapport avec un quelconque bal, surtout si nous sommes enfermés, et dans l'incapacité de nous voir. Et comment ça, je vis mon personnage? Je vous ai dit que je n'avais pas encore choisi en qui me déguiser! Décidement, vous avez beau m'être sympathique, je ne comprend pas grand chose à ce que vous dites.

Mais ce n'est pas grave, cela ajoute du piment à notre conversation!

Haha, oui, je suis une princesse! Mais de là à dire que je suis morale, il y a un grand pas. D'ailleurs, vous le dîtes, mon franc-parler vous surprend...pour changer un peu...

Quant à mon mari, c'est le Roi Philippe et j'habite(ais) dans son pays, le royaume Orargent. Et vous? D'où venez-vous?

Je vous souhaite un bonne nuit accompagnée de toute mon amitié!

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mar 30 Sep - 11:21

Aurore, boréale, peut-être,


"Heureux les simples d'esprit" avait scandé notre ami messianique en d'autres temps, je ne saurais trop que vous inviter à réfléchir sur la profondeur de ces paroles. Vous n'êtes pas sans ignorer que de telles sentences implacables sont parfois le fondement de religions, prenez donc garde...

Je maintiens cette idée de bal, car je constate que vous êtes quelques-uns à vous obstiner à refuser de me répondre quant à votre véritable identité. Soit !
Alea jacta est, avait déclaré ce formidable romain franchissant le fleuve interdit, armé qu'il était.

Avez-vous appris quelques informations sur nos amis que je suppose communs, et qui se retrouvent sur cette liste de personnes à contacter ?

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mer 1 Oct - 1:49

Bonjour Edmond!

Ahlala vous pourriez faire un effort quand même! Vos messages ne sont pas très faciles à comprendre et je pense que j'aurais du mal à vous répondre. Dois-je en déduire que c'est à moi que vous faites référence en parlant des "simples d'esprit"? Haha, je l'aurais bien cherché après tout!

Et à quoi donc dois-je prendre garde? Mystère...

Ma véritable identité? Mais je vous ai révélé toutes mes identités possibles et imaginables! Dites-donc, je ne sais pas ce qu'il vous faut, hein! C'est pas grave, je vous aime bien quand même!

Hahahahahahahahahahaha! Pardon, excusez-moi, mais je viens de compendre. Aurore boréale... on ne me l'avais jamais faite, celle-là! Vous êtes un marrant en fait!

Nos amis communs...forts sympathiques ma foi! Jésus est très courtois et m'a fourni de la lecture. Jeanne m'a l'air d'avoir eu une vie quelque peu probèmatique mais à part qu'elle était promise au bûcher, je ne sais rien d'elle. Alexander est tout à fait charmant mais je n'ai pas beaucoup d'informations sur son compte. Les autres ne m'ont pas répondu...

Et vous...eh bien vous êtes gentil et vous parlez par énigmes, c'est tout ce que je sais!

Très amicalement,

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Ven 3 Oct - 12:46

Mme la Reine des reinettes,

Je vous prie d'excuser ce qui aura été, finalement, une absence involontaire. Je me suis remis d'aplomb, et tout va pour le mieux, ma chère, dans un monde rayonnant de lumière, de couleurs, et de paysages champêtres, voire pastoraux.

Votre niaiserie m'aurait-elle touchée ? Cette question est assez délicate, n'est-ce pas ?

Mais la réponse en est toute simple : non, non, mille fois non !

Vous tentez tous, autant que vous êtes, d'embrouiller mon esprit par des phrases préconçues, vous ne pouvez répondre correctement aux questions pour une raison précise : vous n'êtes pas humains !
Mes doutes, que j'avais, dans une forme similaire, transmis à nos coreligionnaires, se confirment, dès à présent ! Vous ne pouvez, aucun d'entre vous ne peut, répondre correctement à des questions trop précises, car vous restez automates, articulés selon des axes particuliers, imitant l'humain, ne l'égalant jamais.
J'ignore qui a pu construire un automate moral, mais il a du génie. Le nouveau de Vinci qu nous attendions, certainement.
Ou pire.

Serais-je sur une de ces sept stèles menant au Paradis ?

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Ven 3 Oct - 21:33

Je boude.

Désolée Ed' mais je boude. Là vous dépassez les bornes des limites des frontières! Encore, que vous parliez de ma niaiserie, je peux accepter. Je n'ai jamais été très susceptible à ce genre de commentaires...je préfère me voir comme ayant une perception différente de la sagesse.

Mais là, non. DES AUTOMAAAAAAATES? Et puis quoi encore? Est-ce que je vous donne l'impression d'être une machine? Qu'est ce qu'il faut que je fasse pour que le fait que je suis une femme (à peu près) normale rentre dans votre petite tête d'Edmond? Que je danse le French Cancan?

Non, là, je boude. Alors selon vous, je n'égale pas les humains. Ca fait toujours plaisir à entendre, ce genre de petite phrase de réconfort, surtout lorsque ça fait une semaine qu'on est enfermée seule et qu'on tente de créer des liens avec nos co-détenus! Sachez que moi, je vous apprécie beaucoup, Ed'! Vous avez le sens de l'humour et vous êtes intelligent. Mais alors qu'est ce que vous pouvez être boooooorné! Depuis le début, vous me demandez ma véritable identité.

JE SUIS LA REINE AURORE! C'est bien clair, à présent? Je ne suis pas un quelconque robot moral qui cherche à embrouiller votre esprit, comme vous dites! Ce n'est pas parce que vous n'avez jamais entendu parler de moi que je n'existe pas, sachez-le! Après tout, je n'avais jamais entendu parler de vous et vous n'allez pas me soutenir que, justement, vous n'existez pas, si?

Agh!! Je boudais, mais là, je suis carrément en rogne, si vous me passez l'expression...Et comment pouvez-vous terminer par "cordialement" un message pareil? Et d'ailleurs, pourquoi continuez-vous à ma répondre, si je ne suis qu'un automate? Je suis peut-être niaise, mais il me reste quelques fragments de neurones ici et là qui me rendent vos conclusions IN-TO-LE-RA-BLE!

Eh bien, je voulais vous interroger sur l'étrange message que nous avons reçu mais je n'ai plus la tête à ça. Et puis, vos questions précises, auxquelle je ne peux soit disant pas répondre, vous obtiendriez peut-être plus de résultats en les posant plus explicitiment. Ma niaisierie doit être imperméable aux énigmes.

Revenez à la raison, Ed', car il me tarde d'échanger avec vous en tant qu'égale, c'est à dire en tant qu'être humain pensant.

Amicalement (mais toujours furibardement)

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Sam 4 Oct - 14:03

Aurore, Princesse, je ne sais quoi,


Imaginez-vous, enfermée dans une pièce étroite, hermétiquement close, comme une prison, une forteresse, abandonnée des hommes et de Dieu, et que votre salut ne vous vient que d'un pauvre détenu, un ancien prêtre, qui vous enseigne ce que vous devez pour mener votre vengeance à bien.
Présumez y être arrivée, supposez avoir franchi tous ces obstacles qui se dressaient, avoir remis l'Histoire dans les rails qu'elle n'aurait jamais dû quitter.

Et tâchez à présent de revivre la scène, en étant entouré d'illustres inconnus, de personnes de votre passé, et de personnages imaginaires. Imaginez que votre nourriture arrive dès que vous la commandez. Imaginez que presque toute chose que vous demandiez vous soit transmise instantanément, dans cette cellule étouffante. Imaginez revivre un cauchemar pire encore que votre vie, entouré de vos contes d'enfance qui ont pris vie.
Oui, qui ont pris vie, car je vous connais, Madame, comment aurais-je pu savoir pour votre belle-mère ? Vous êtes directement issue d'un conte de fée, pour moi, voilà pourquoi je m'obstine, voilà pourquoi je ne peux pas croire qu'une histoire morale pour enfants me parle !!

Dieu m'avait parlé, auparavant, puis m'avait abandonné, me laissant sur If. Il m'a de nouveau tendu la main, vers le pauvre que j'étais, je l'ai saisie, et me suis fortifié, mais ma main se trouva gangrénée, rongée par un mal que cette divinité avait insufflé en mon être : la vengeance.

Si vous parvenez à me comprendre, écrivez-moi de nouveau, et promettez-moi la vérité.

Edmond Dantès

PS : Jésus Christ est le fils de ce Dieu qui m'abhorre, à présent, et Jeanne d'Arc fut sa protégée. Vous connaissez donc en partie mon vote.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Sam 4 Oct - 23:13

Cher Edmond,

Je suis désolée d'avoir crié. En fait, à bien y réfléchir, je n'ai pas vraiment crié puisque ce n'était qu'écrit. Mais j'imagine que vous avez bien compris que j'étais en colère.

Je ne le suis plus. Sans me faire pitié, vous m'inspirez de la tristesse avec votre histoire. Que s'est-il passé au juste et pourquoi me considérez-vous comme la suite de votre cauchemar? Je ne vous ai rien fait.

Bien sur, je suis une héroïne de conte. Mais comment croyez-vous que les contes aient été écrits? Pensez-vous qu'ils soient inventés de toutes pièces? Bien sûr que non: l'histoire a été écrite à partir de ma vie, d'une histoire vraie. Et puisque vous vivez si loin de chez moi, vous n'avez jamais entendu parler que de l'histoire, que de la fiction et jamais de la personne dont les mésaventures ont inspiré ce que vous appelé ce "conte de fée". Moi. J'existe, comme vous pouvez le voir. Je vous parle. Je ne suis pas un personnage fictif. Je souffre moi aussi de notre enfermement. Je souffre de votre incompréhension.

Je vous comprend mais je ne peux pas comprendre que vous ne vous compreniez pas. Donc, vous comprend-je vraiment? Au final, n'est-ce pas de l'incompréhension de ne pas comprendre l'incompréhension de quelqu'un d'autre qui pourtant nous demande de le comprendre.

Je me relis. Je ne comprend rien à ce que j'ai écrit mais ce n'est pas de l'incompréhension. Plutôt une sorte d'incompréhensitude. Vous comprenez?

Enfin je me comprend.

Avec toute ma compréhension,

Aurore, qui vous dit la vérité (ou du moins qui essaie)

PS: là par contre, je ne comprend plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Dim 5 Oct - 5:44

Madame,

Que mon histoire vous inspire de la tristesse, peu me chaut. Je n'attend rien de vous, et réciproquement. Cet enfermement est irritant, cela devient profondément lassant.

Vous existez, il le semblerait. Mais avez-vous existé ? Non. Non, madame, les contes ne sont pas tirés d'histoires véridiques, mais issus tout droit de l'imagination fébrile d'un triste sire. Vous n'existez que dans la mémoire collective.

Comment êtes-vous arrivée ici ?? Ce Dieu qui nous détient vous a-t-il créé de toutes pièces, vous a-t-il sorti de ces lignes encrées sur ces vieilles feuilles rongées par les vers ? Est-ce dû à quelque funeste égrégore qui vous aurait fait prendre vie ?

Je n'entend goutte à vos réflexions, gardez-les à d'autres.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Dim 5 Oct - 6:36

Eh oh hein dites!

Que vous n'attendiez rien de moi, d'accord, mais moi je n'apprécie pas trop de me faire insulter. Enfin quoi, c'est vrai, j'essaie de comprendre, j'essaie d'être gentille (je sais, peu vous chaut) et vous ne répondez que froidement. Vous n'êtes pas le seul à être seul et enfermé, si? Mais je sais bien, vous vous fichez de mon sort et gnagnagna et gnagnagna...

Pourquoi est-ce que je vous répond? Je devrais "garder mes réflexions à d'autres", c'est bien ce que vous pensez, non? Mais ils ne répondent pas. Du moins pas souvent. Et vous, qui consentez à m'écrire des messages, c'est pour me traiter d'imaginaire.

Je n'existe que dans la mémoire collective? Dans la vôtre aussi, donc? Alors pourquoi ne pas tolérer ma présence et commencer à me traiter comme une compagne d'infortune. Mais non, à la place, vous me posez des questions sans réponses. J'ignore comment je suis arrivée ici, ne l'ignorez-vous pas vous même? Comment pourrais-je le savoir?

tgrtg('_ertklre

Non, je ne fais pas de rechute. Je tape sur le clavier, c'est tout. Et si je refusais de vous répondre, que se passerait-il? Nous resterions seuls et silencieux? Où serait l'avantage, je vous le demande.... Alors pourquoi ne pas mettre de côté vos soupçons et vos clichés sur les contes et être un peu plus aimable?

Car il ne suffit pas de terminer un message par "cordialement" pour donner l'impression d'être agréable.

Je ne vous dit pas bonsoir

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mar 7 Oct - 7:01

Aurore,


Ah ! Je vous réponds froidement ! Evidemment, l'on ne peut que s'en prendre à autrui.

Vous ai-je insulté ? Si tel est le cas, je vous prie d'accepter mes plus plates excuses, tel n'était pas mon but. Mais quel est-il ? Me moquer de votre sort, peut-être, puisque vous semblez si catégorique à juger les gens ! Attribuez-moi tous les griefs du monde, ma chère, j'y suis habitué, ce ne sont pas ces escarmouches qui me feront chanceler...

Oui, vous existez dans mon imaginaire, oui, j'ai lu votre histoire, ou plutôt, on me l'a lue, alors que je n'étais qu'un petit être gazouillant, encore non touché de la main putride du destin.
Oui, je ne vous connais qu'à travers les paroles de ce conteur, oui, madame, oui, madame, oui, madame !

J'accepte votre existence, soit ! Nous n'en sommes plus à une aventure près, n'est-ce pas ? En ayant à nos côtés le fils de l'homme et une guerrière française, au milieu de grands inconnus, pourquoi nous étonner ?
Les hommes ne suffisant plus, dans leurs luttes fratricides, à amuser ce pervers transcendant, le voilà qui joue avec nous ? Mais bien, mais bien, amusons-nous donc !
Trois hommes ont déjà joué à ce petit jeu, et ont perdu. Le quatrième ne fut sauvé que par mon bon vouloir. Il ne suffit que de piper les dés, à présent, non ? Les règles sont les mêmes, les joueurs changent... Et notre bon égyptien s'en est allé...

Cette machine est diabolique, elle m'a montré l'avenir par des journaux. J'ai fini par comprendre la haine que vouait notre Créateur à ses erreurs, nous.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mar 7 Oct - 10:33

Bonsoir Edmond!

Ravie de voir que vous semblez de meilleure humeur aujourd'hui. Ou peut-être est-ce moi qui suis moins susceptible. Quoi qu'il en soit, votre message me réconforte, moi qui commençait à dépérir de solitude.

Bon. Vous associez toujours mon nom à votre imaginaire, soit. Mais au moins vous acceptez mon existence! C'est un grand pas en avant! Du moins, ça l'est pour moi, et si cela ne semble être que de la résignation pour vous, eh bien je la préfère à votre froideur.

Pour le reste, c'est comme d'habitude: je ne comprend rien à ce que vous racontez. Remarquez, je finirais sans doute par m'y habituer. Mais j'ignorais que Charles de Gaulle était égyptien. Je ne lui avais pas parlé de toute façon.

Nous sommes des erreurs? C'est une insulte? Je devrais réagir mais il me semble que vous vous insultez également. Dans ce cas, c'est tolérable (quoique peu encouragé pour la résistance à la dépression). Vous pourriez aussi être en train de critiquer Dieu....

Et je me demandais pourquoi je devais avaler trois cachets d'asipirine à chaque fois que je vous lisais...

A bientôt!

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mar 7 Oct - 20:46

Chère Aurore,

Admettre que vous existez est facile, dans la mesure où il suffit de nommer un fait, un objet, une personne, pour admettre qu'ils existent. Idéellement, certes, mais cela n'empêche.

Exact, mille fois, exact, ce n'est point notre ami le grand pharaon qui nous a quitté, mais ce nobliau au nom étrange. Il semblait vraisemblablement français, à en juger par les consonances de son patronyme...

Oui, nous sommes des erreurs, ou plutôt, des aberrations, issues de l'imagination démente d'une déité malsaine. Je le maintiens.

Passez une bonne journée,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Mer 8 Oct - 9:44

Cher Edmond,

Vous allez bien? J'ai l'impression de sentir un changement de "ton" dans votre message. Vous semblez joyeusement résigné, si telle chose est possible. Remarquez, je préfère ça à votre triste agressivité ou à votre abattement incrédule.

Et si je n'existerais jamais complètement pour vous, eh bien tant pis, je m'y ferais (si vous cessez de me le rappeler toutes les deux phrases).

Charles de Gaulle est parti. Je ne sais pas où mais il a bien de la chance. On s'ennuie ici, finalement. Ce sont les votes qui décident qui part et qui reste? Dans ce cas, ne vaut-il mieux pas se faire voter dessus? Moi, ça ne me dérangerais pas de quitter cet endroit.

En fait, je crois que vous êtes cynique. Oui, ça doit être le mot.

Bonne journée à vous aussi!

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Jeu 9 Oct - 8:20

Chère Reine,

Vous ai-je paru plus "adouci" ? Résigné ? Oui, résigné à vivre, Madame, telle est la douleur que je supporte. Mais n'ayez crainte, la haine qui me ronge a remplacé en mes veines le sang qui y coulait, auparavant. Et celle-ci, contrairement à ce liquide pourpre, est inextinguible.
Je pourrais bien évidemment vous répondre de manière plus virulente, plus détestable, mais, finalement, je m'aperçois que nous sommes compagnons d'infortune.

Aviez-vous remarqué, dans le dernier message de notre Père le Très-Haut que "le départ de n'importe qui ici [lui] est indifférent et qu'il est d'une inutilité totale de s'attaquer à quelqu'un en pensant [l]'atteindre" ?

Délectable, non ? Il s'en prenait à moi, je crains que cette déité ne soit trop humaine et n'éprouve certains "bas sentiments." Cela est agréable... de savoir que cette entité supérieure est en fait aussi inférieure que nous autres, non ?

Nous ne sommes que de petites marionnettes, reproduisant fidèlement les mouvements hoquetant de notre manipulateur ganté. Il n'est rien sans nous. Et inversement.

N'est-ce pas amusant ?

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Ven 10 Oct - 6:29

Bonjour Edmond!

Eh bien là pour le coup (bien que, comme d'habitude, je n'ai pas compris un traitre mot de la seconde moitié de votre message), je ne suis pas d'accord avec vous. Amusant? Il n'y a rien d'amusant dans notre situation! C'est même plutôt déprimant de savoir que même ces êtres que vous appelez "entités" ne sont en rien supérieure à nous. Alors il n'y aurait aucun idéal à atteindre, aucun modèle pour nous autres créatures éphémères? Nous sommes condamnés à vivre dans la bassesse? Rien d'amusant.

Par contre, quelque chose de réjouissant, c'est le fait que vous acceptiez de faire preuvre de courtoisie à mon égard. Si vous êtes hypocrite, eh bien, je tenterais de l'ignorer et de répondre comme si je croyais naïvement que vous êtes sincère. Mais pour l'instant, j'ignore si vous êtes franc. Et puis, si vous êtes hypocrite, je ne m'en rendrais sans doute pas compte. Je n'aurais donc pas à feindre la naïveté puisque je serais indubitablement naïve. Haha.

Nous nous laissons manipuler, il me semble, mais je ne sais pas par qui ou par quoi, dans quel but ni comment. Nous devons voter, j'ignore pourquoi, j'ignore ce que ce vote provoque mais au ton sarcastique de notre interlocuteur, je doute que ce soit une bonne chose. Cela aurait un rapport avec les disparitions dont il parle que ça ne m'étonnerait pas. J'ai besoin de l'aide de votre perspicacité, je crois, car si je ne parviens pas à déchiffrer vos messages, ceux du Dieu me sont encore plus énigmatiques. Ils ont seulement l'avantage de contenir moins de vocabulaire que les vôtres.

Amitiés!

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Ven 10 Oct - 7:15

Madame la vicomtesse parvenue,


Il est dommage que vous ne goûtiez guère l'humour, un rien sinistre, je l'admets, de la situation humaine. Il est amusant de savoir ses semblables misérables, et d'essayer de se hisser à même hauteur que ce créateur, et de le détrôner de ce siège régalien. Oui, quelle sensation plus puissante que celle de devenir Dieu, celui-là même qui nous emprisonne, de devenir, véritablement, maître de son destin ? Forcer la destinée, terrasser nos Parques, les mettre à terre, les meurtrir sous nos souliers, et tisser par soi-même le temps qui s'écoule, qu'y aurait-il de plus grisant ? Qui peut rivaliser avec Chronos ? Même les Ases avaient besoin des pommes de Freya, c'est dire si les rides s'inscrivaient profondément dans leur peau si jeune et si douce...

Hypocrite ? Je l'ai été. Peut-être le suis-je encore, qui sait ? A force de trop porter un masque, celui-ci finit par s'attacher à notre peau, par une sorte d'affinité particulière, et s'immisce sous notre épiderme, se fondant en nos chairs et devenant partie de nous-mêmes...

Votons, puisqu'il le faut ! Eliminons nos semblables, puisqu'il faut survivre ! Si j'ai pu faire preuve de faiblesse envers cette innommable banquier, ce parvenu, cette immonde ordure dont l'éducation était tout juste aussi bonne que celle du charretier le plus vulgaire de tout le royaume, je ne faillirai pas, ici.
Ce bon vieux pharaon de Toutânkhamon est inutile. Non seulement il est déjà mort - du moins le véritable pharaon, son avatar est donc ridicule - et de surcroît, il ne discute guère. C'est donc un sot. Adieu.

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Ven 10 Oct - 8:03

Cher Edmond,

Je ne suis pas une spécialiste mais je ne pense pas que "vicomtesse parvenue" soit un terme spécialement flatteur. Qu'ais-je fais pour mériter ce pseudonyme aujourd'hui? Il n'y a rien de parvenu en moi. D'ailleurs, je ne suis même pas parvenue à déchiffrer votre missive une fois de plus. C'est dire si je suis tout sauf parvenue. Mais comme vous êtes bien avancé sur la voie de la politesse en ce qui concerne nos relations, je ne ferais pas de réflexions désobligeantes quant à l'emploi de ce qualificatif douteux. Vicomtesse, je ne le suis pas non plus mais vous deviez être à court de synonymes.

Vous êtes hypocrite, soit. Mais n'avons tous pas nos défauts? J'aimerais vous énumérer les miens mais j'ai trop peur que vous vous en serviez comme d'un tremplin à vos sarcasmes. J'ai déjà un peu trop l'impression que la sympathie que j'ai pour vous n'est pas partagée. Mais je m'y résoud, afin que nous partagions au moins ce sentiment de résignation.

Banquier? Je ne vois pas de qui vous voulez parler! Pas de moi, ça j'en suis sure et c'est déjà une bonne chose de savoir que ce n'est pas moi que vous qualifiez d'innomable (bien qu'apparement nous soyons tous les deux parvenus à vos yeux). Je ne crois pas avoir croisé d'immonde ordure non plus. Ou peut-être parlez-vous du Dieu. Banquier est encore une formule mystérieuse?

Une dernière question: savez-vous parler normalement?

Mes amitiés,

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Sam 11 Oct - 5:44

"Aurore",


Puisqu'il faut s'en tenir aux bases, soit ! Puisqu'il semble que vous preniez aussi bien les qualificatifs que l'on vous attribue... Pourquoi s'ennuyer à vouloir faire preuve d'originalité ? Villefort l'a bien montré, il s'en est tenu aux faits, sachant pertinemment de quoi il retournait, sans avoir "l'originalité" de réfléchir, ce que son métier, sa condition, son rang, peut-être, l'auraient poussé à faire. Non, il s'en est tenu à cette lettre, non décachetée, dont personne ne savait rien, sinon son père et l'Empereur, et il a voulu faire du zèle... Se faire bien voir, attendre sa chance... Vous avez certainement lu dans les journaux comment il a fini !

De la sympathie ? Mais je n'ai ni sympathie, ni antipathie à distribuer, je ne cherche qu'à m'extraire de ce trou dans lequel je suis enfermé, voilà tout ! Auriez-vous préféré que je tombasse amoureux de vous, sans vous connaître ? Pousserait-on la perversité jusqu'à s'enticher de personne que l'on ne connaît guère ? Ce serait répugnant, vous ne trouvez pas ?

Cordialement,

Edmond Dantès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   Dim 12 Oct - 8:24

Bonsoir Edmond!

Eh bien, il parait que vous vous êtes fait beaucoup d'amis, petit chanceux. J'imagine que cela ne vous fait ni chaud ni froid, voire que la nouvelle vous dégoute. Mais vous exagérez toute chose, aussi! Qui vous a demandé de tomber amoureux de qui que ce soit? Quelle horreur! On ne se connait même pas. Mais cela n'empêche pas de vouloir faire connaissance en de bons termes. Enfin je n'insiste pas.

Et Villefort? Jamais entendu parler. Mais ne pensez pas que je n'aime pas l'originalité, au contraire! Mais quand elle vous pousse à la décourtoisie par manque d'inspirationalité, il vaut mieux s'abstenir, non?

Passez une bonne nuit!

Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: gdjkmliy-de"b   

Revenir en haut Aller en bas
 
gdjkmliy-de"b
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "ciblé"?
» [Custom] "Classics"/MOTUC by Tokyonever.
» Objet(s) introuvable(s) du niveau "T'as saisi ?"
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» Liste d'armée de tempête du chaos "armée du middenland&

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Cinquième partie ¤* :: Edmond Dantès / La Belle au Bois Dormant-
Sauter vers: