*¤ Le jeu du Dieu fou ¤*

Quelques individus, isolés du monde entier par un dieu fou, ne communiquent qu'entre eux, par e-mail. Ils s'éliminent un par un... Qui restera ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Dim 13 Avr - 9:12

Bonjour.
Je me nomme Judith. Je suis ravie de faire votre connaissance, Sœur Lucie. Je suis née en 2144, dans la Bull-C de Venise. J'y ai grandi en apprenant la harpe et les arts comme les mathématiques, les langues et la littérature. J'ai à présent une culture dépassant celle de mes parents et de mes professeurs. J'ai des raisons de croire qu'ils en veulent à ma vie ou qu'au contraire, ils veulent faire de moi le prochain Maître de la Bull-C de Venise. Aucun de ces deux futurs ne m'attirent et je le leur ai fait clairement comprendre.
Et maintenant, ceci... Est-ce une Bull-R? Est-ce un rêve artificiel? Ou est-ce que ce "Dieu" est un hacker de génie? A moins que ce ne soit le Maître de la Bull-C de Venise qui ait séléctionné les personnes les plus aptes à lui succéder dans un combat psychologique? Ou alors... nous avons vraiment été enlevés par Dieu? Cela me semble étrange.
Toujours est-il qu'avec l'autre logiciel je me suis fait apparaître une harpe, une Bull-L et une MiniBull-MC. Comme celle-ci ne voulait pas donner ni d'heure ni de date, je suppose que nous sommes hors du temps. Ce qui m'étonne encore plus et m'appuye dans la supposition que ce "Dieu" est un hacke de génie venant d'une époque future et qu'il a réussi à créer une Bull-D hors du temps et de l'espace. Et que les gens qui y sont sont viennent de toutes les époques. Ma date de naissance ne vous sert donc à rien dans ce cas-là. Très bien.
J'ai 7 ans.
A bientôt,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Dim 13 Avr - 10:01

Ma très chère Judith,

Je dois t'avouer que je suis aussi déconcertée par ta missive que par la situation dans laquelle je me trouve. Au fait, je me permet de te tutoyer puisque tu me dis que tu as 7 ans (ce qui, je trouve, est très étonnant lorsque je vois ta prose, digne de celle d'un adulte, et même plus) mais je ne veux pas t'offenser. Dis-moi tout de suite si tu préfères le vouvoiement. J'ai relu ton message plusieurs fois, car c'est le seul signe de vie qui me soit parvenu depuis que j'ai atteri dans cette pièce. Avec l'exception d'un message de... Dieu.

Je vois que tu mets le nom de "Dieu" entre guillemets et je suis tentée de t'imiter. Ce message ne ressemblait en rien à ce que j'attendais de la part du Seigneur. De plus, ou sommes-nous? Cette pièce n'a pas l'image que je me faisais du paradis.

J'en viens a la partie la plus bizarre de ton message: tu dis être née en 2144, puis tu clames que nous sommes "hors du temps". C'est de la sorcellerie. Quant à moi, j'ignore la date exacte de ma naissance mais nous sommes en l'an de grace 1589. As-tu une explication?

Bien sincèrement,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 14 Avr - 4:51

Très chère Soeur Suzie, (je vous rends la politesse, puisque vous me semblez très gentille et cordiale, sans aucun doute pure et préservée des complots de mon époque dans votre couvent)

J'ai l'habitude du vouvoiement, certes, mais vous êtes mon aînée non seulement d'une dizaine d'années, mais même de plusieurs centenaires. Je ne vois donc pas pourquoi vous ne seriez pas en droit de me tutoyer. D'après mes informations actuelles, vous êtes celle qui vient de l'époque qui vient de la plus éloignée dans le passé et Suzie vient de la période la plus éloignée dansle futur. Mais tous ne m'ont pas encore répondu.

Ce "Dieu" n'est pas votre Dieu. J'en suis du moins persuadée. Après, il peut être possible qu'il soie réellement une divinité. Quoique j'en doute fortement. Personnellement, je penche plutôt pour l'hypothèse qu'il est un hacker (quelqu'un qui sait manipuler les machines comme celle sur laquelle vous écrivez mais peut aussi créer des choses pires) d'une époque encore ultérieure à celle de Suzie. Je suis désolée de briser vos croyances... mais 99% des gens à mon époque sont athées et le dernier % n'est constitué que de sectes extrémistes qui n'ont qu l'argent pour dieu. Et les Maîtres les exilent de leurs Bull-C, si bien que ces sectes cohabitent maintenant dans une Bull-C (mais cohabitent mal, puisque c'est le seul endroit où il y ait encore des meurtres et des mini-guerres).
Et puis, je ne pense pas que nous soyions au Paradis. Ni en Enfer et encore moins au Purgatoire. Nous sommes dans le Néant.

Effectivement, cette partie doit vous sembler bien curieuse, même sacrilège ou anathème. Mais vous me semblez d'un naturel calme. C'est rare pour les gens de votre époque, qui s'échauffent pour un rien, non? Quant à dire que c'est de la sorcellerie... Eh bien, non. Ce n'est pas de la sorcellerie. On a beau avoir découvert des pouvoirs psychiques chez certains êtres (dont je fais malheureusement partie, ce qui est une des raisons pour lesquelles on veut soit me tuer soit faire de moi le nouveau Maître de la Bull-C de Venise), il est impossible de créer un monde parallèle comme celui-ci, hors du temps et hors de l'univers simplement avec des pouvoirs psychiques. Je n'ai malheureusement pas d'autre explication, mais je vais aller réfléchir dans une Bull-M après avoir répondu aux autres.

Mes respects,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 14 Avr - 9:06

Ma Chère Judith,

Je pense que tu as du faire une erreur, mon nom n'est pas Suzie mais Lucie. Mais je dois avouer que cette situation est plus que confuse et que nos noms sonnent de la même facon.

Ravie de savoir que je peux te tutoyer. C'est d'ailleurs réciproque, si tu en as l'envie. Nous sommes dans la même situation ici, pourquoi ne pourrais-tu pas me tutoyer? J'avoue ne pas en avoir l'habitude mais cela ne me dérangerais pas.

Je n'ai pas encore eu l'occasion (ou le courage) de parler avec mes autres compagnons d'infortune, sauf Suzie. J'ai d'abord un peu de mal a réaliser ou je suis et pourquoi. Et j'ai également beaucoup de mal à comprendre de quoi tu parles. Par exemple, tu dis que l'expéditeur du message pourrait être une divinité. N'y a t'il pas qu'un seul et unique Dieu? Les gens de ton époque ont-ils totalement renoncé au culte? C'est une bien triste nouvelle.

J'aimerais beaucoup quelques explications sur ces "Bull" dont tu ne cesses ne parler. Ce mot ne me dit rien, c'est probablement une curiosité de ton époque. Par contre, je sais ce que veux dire le Néant et je ne comprend pas ce que tu veux dire. Le Néant n'est-il pas un endroit noir, sans rien?

Je suis en effet plutot calme, ou du moins, je ne suis pas une extrêmiste. Quant aux gens de mon époque, j'ai peur de ne pas pouvoir t'approuver. Je ne suis jamais sortie du couvent Sainte Anne et je n'ai rencontré personne d'autre que les autres soeurs.

Sincèrement,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 14 Avr - 10:02

Chère Soeur Lucie, je vous demande de me pardonner. J'ai fait un regrettable lapsus, vos prénoms se ressemblent tant. Je suis vraiment confuse et je m'en veux pour cette erreur.

Je suis incapable de tutoyer qui que ce soit. Dans les Bull-C, le seul qui aie le droit de tutoyer les autres, c'est le Maîtres. Les autres sont obligés de se vouvouyer réciproquement et de le vouvoyer, lui. Vous m'excuserez, je ne voudrais pas prendre des mauvaises habitudes, au cas où j'en réchapperais...

Je dis "une divinité" car je ne désire pas m'engager sur la pente glissante qu'est la théologie. C'est bien trop philosophique pour mon esprit analytique. Je préfère les choses bassement matérielles, et je rationnalise toujours tout au maximum. Vous me pardonnerez donc si je ne peux pas vous éclairer à ce sujet.

À mon époque, une Bull- est quelque chose de tellement utilisé qu'il est inconcevable pour moi qu'on ne sache pas ce que c'est. Je vous explique donc. En ce moment, ce qui est à la mode est la sphère. Il y a 10 ans c'était le cube, et on disait donc Cub-C, Cub-M, et caetera. Tout ce qui est "technologique" est donc en forme de sphère, et porte le nom de "Bull-". Ensuite, on rajoute une lettre qui correspond à l'objet duquel on parle. Ainsi, une Bull-C est une Bull-Cité. Il existe en tout et puor tout un petit demi-millier de Bull-C, elles étaient les premières à avoir été construites au moment de l'Inondation qui a noyé la Terre entière (non, ne faites pas de comparaison à l'Arche d Noé, cela n'a rien à voir.. enfin, j'espère, sinon Sodome et Gomorrhe suivront bientôt). Quant à la Bull-R, c'est une Bull-Rêve, c'est-à-dire une bulle dans laquelle on enferme une personne et cette personne dort en sommeil paradoxal tant qu'elle est dans la bulle, c'est-à-dire qu'elle ne fait que rêver. Pour la Bul-L, c'est une Bull-Lit, un sorte de hamac en forme de bulle qui flotte à une vingtaine de centimètres au-dessus du sol. Une MiniBull-MC est une Bull d'une dizaine de centimètres de diamètre qui fait office de montre et de calendrier à la fois. Pour finir, une Bull-D est une Bull-Dimension, qui n'a pas encore été inventée. J'étais en train de planifier de faire des recherches sur ce sujet quand j'ai été expédiée ici...

Pour le Néant, le Néant, c'est le Rien. Il n'est pas forcément noir. Il est comme on se le représente. Et moi, depuis toute petite, je me le représente comme une salle blanche vide de tout objet. Coïncidence? Je ne sais pas. Je ne crois pas aux miracls, comme je l'ai dit plus tôt. Je uis incapable de réagir par rapport à quelque chose d'irrationnel.

Vous n'êtes jamais sortie de votre couvent? Se pourrait-il que vous y ayez été abandonnée bébé?

Bien à vous
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 14 Avr - 11:51

Chère Judith,

Ne t'en fais pas pour cette erreur! Tu sais, je suis déja très impressionée que tu saches tant de choses a 7 ans, je peux bien te pardonner une petite erreur de nom.

Etrangement, ton monde ne me semble pas si différent du mien, du moins sur le point du vouvoiement. Nous ne tutoyons que les novices, ceux qui ont moins de 16 ans, et nous devons nous vouvoyer entre nous. Mais cela signifie-t'il que tu dois vouvoyer tes parents ou tous les enfants de ton age? Cela me parait une bien étrange pratique.

Je vais te poser une question très simple. As-tu lu la Bible? Il me semble que oui, car tu évoque le déluge. Mais je ne peux pas concevoir que quelqu'un puisse rester matériel après l'avoir lue. Mais tu n'es qu'une enfant, peut-être est-ce une lecture trop difficile. (J'en doute, vu ton niveau d'éloquence, encore une fois, je suis impressionée!).

C'est incroyable comme le langage peut évoluer... J'aime les sonorités de ces mots: Bull-C, Bull-M. Tu dis qu'une Bull-C est une ville, je comprend mieux tes premiers messages... tu vis donc a Venise? J'ai entendu parler de cette cité marchande. Comment est-ce? Tu parles également d'une inondation...mondiale? Comment est-ce que ta famille a pu survivre? Comment est-ce que qui que ce soit a pu survivre?

Sinon, je ne peux que te donner raison: si le Néant est une pièce blanche et vide, nous sommes dans le Néant. C'est une pensée très effrayante, je trouve. Est-ce que cela veut dire que nous n'existons plus? Par contre, je crois au miracles. On ne sait jamais ce que la main de Dieu nous donnera. Du moins, c'est ce que je pensais....cette situation ébranle mes convictions.

Pour répondre à ton dernier point, oui, j'ai été abandonnée au couvent Sainte Anne alors que j'étais trop jeune pour m'en souvenir. Les religieuses ont pris soin de moi comme elles le font toujours et je mène (ou, devrais-je dire, menais) une existence paisible. Et toi? Parles-moi de ta vie, si ce n'est pas indiscret.

J'attend ta réponse avec impatience,

Sincèrement,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Mar 15 Avr - 10:00

Chère Sœur Lucie,

A mon époque, tout le monde se vouvoie. Il est interdit d'avoir des relations trop proches avec les autres. Mes parents sont à peine autre chose des étrangers pour moi, et mamuser avec d'autres enfants me paraît un acte fort curieux et tout à fait incongru. Comment pourrait-on perdre son précieux temps à ne rien faire? Il faut de la connaissance! Il faut savoir, découvrir, comprendre... Le rire? La joie? Ce sont des mots désuets dans ma classe sociale. Les plus défavorisés y recourent plus souvent, mais surtout pour se plaindre de leur absence!

J'ai bien sûr lu la Bible. Pour être plus précise, j'ai lu la Torah, le nouveau Testament, le Coran et je connais toutes les religions (bouddhisme, hindouisme...) et les croyances sur le bout des doigts. C'est peut-être pour cette raison que mon âme ne fait pas écho à ces récits. Je connais tous les points de vue, et cela me paraît bien trop surréaliste pour qu'on puisse croire.

Je vis donc bien à Venise, mais je doute qu'ele soit comme elle l'était à votre époque. Certes, les bâtiments anciens sont encore là, mais, comme le dit le nom, une "Bull-C" flotte sur l'eau. Ainsi, exit les piliers qui soutenaient la ville. Mais ce qui fait la beauté de la ville, c'est-à-dire les magnifiques canaux, sont encore là, heureusement.
Je parle en effet d'une inondation mondiale. Hélas oui. Vous devez sans doute avoir eu des échos comme quio d'aucuns auraient prétendu que la Terre est ronde. C'est une hypothèse vérifiée, et la Terre est bien ronde. C'est une sphère, pas parfaite, certes, mais une sphère tout de même. Cette sphères à deux pôles glaciaires. Avec toutes les âneries qu'a fait l'humanité entre le XIX et le XXe, la planète s'est réchauffée, et les calottes glaciaires ont fondu. Les mers ont donc monté. Mais cette fonte qui progressait plutôt lentement s'est soudain accélérée quand une météorite est arrivée dans notre système solaire et s'est mise en gravitation autour de la Terre. Elle a provoqué des pluies qui venaient de nule part et les terres les plus basses ont été submergées. Heureusement, les premières Sphéri-C (les ancêtres des Bull-C) avaient déjà fait leur apparition, et il y en avait déjà environ 500. Ces 500 lieux préservés par les Shpèri-C ont été les seules à survivre pendant l'incroyable déluge qui a arrosé la Terre pendant plus de 6 mis d'affilée. Puis la météorite a implosé et s'est rétrécie avan de disparaître, laissant 99% d'eau sur Terre et un demi-millir de Sphéri-C et 2 milliards d'habitants (ce qui sous-entend que 5 milliards de personnes ont péri). Mais j'arrête encore votre probable comparaison au Déluge : ce ne sont pas les meilleurs qui ont survécu. Une partie des meilleurs, certes, mais beaucoup de nuisibles.

Je suis née par naissance in vitro ce qui signifie que ma mère et mes parents sont toujours vierges. Quand je vous disais que les relations trop proches étaient prohibées : les Maîtres sont allés jusqu'à interdire l'acte sexuel. J'ai vécu dans une Bull-S (Bull-Sommeil, c'est-à-dire qu'on y fait que .. dormir) jusqu'à mes 3 ans, car les nourrissons sont quelque chose d'extrêment fatiguant et inutile. J'ai passé les 4 années suivantes dans une Bull-E (Bull-Education... je vous expliquerai plus tard de quoi il s'agit, mes mains commencent à fatiguer) et je venais de me procurer une Bull-M (Bull-Méditation, dans laquelle on ... médite) quand j'ai été enlevée ici.

J'espère vous avoir éclairée,
Très amicalement,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Mar 15 Avr - 12:09

Ma Chère Judith,

Je suis ravie que tu me répondes aussi rapidement. Tes messages, comme ceux des autres, sont une source de réconfort dans cette solitude bien différente de celle du couvent.

Je découvre peu à peu que tu es une petite fille très cultivée! Je n'ai malheureusement ni la possibilité ni le droit de lire un autre livre que la Sainte Bible mais je vois que tu n'as pas perdu ton temps en 7 années de vie. Mais je vois également que ta vie n'était pas exactement une partie de plaisir. Tu dis n'avoir jamais connu la joie? Comment est-ce possible? Tu ne ris donc jamais? J'aimerais faire quelque chose pour toi, puis-je t'aider?

As-tu parlé a Henriques? Je crois qu'il vient également de Venise. N'est-ce pas une amusante coincidence? (si quoi que ce soit peut être appelé amusant dans cette situation) Je dois avouer que j'ai un peu de mal à comprendre l'histoire du futur...

Ton histoire d'inondation semble terrible, mais j'ai bien du mal a croire que la Terre soit ronde. Non, je ne peux pas y croire! Ce serait comme si nous étions debout sur un ballon: nous glisserions et tomberions, logiquement. Et même si nous y étions "accrochés" par quelque moyens, les gens de l'autre côté du ballon auraient la tête en bas et tomberaient! Non, décidément, je ne suis pas convaincue par ta théorie.

L'histoire de ta naissance alors que tes parents sont toujours vierges me fait penser à celle de Jésus. Tu dois penser que je ramène toujours tout à la religion mais n'y vois-tu pas des similarités? Ton époque est tellement étrange! Par exemple, tu dis n'avoir que dormi pendant trois ans: comment as-tu survecu sans manger? Je ne met pas en doute ta bonne fois mais ces histoires paraissent très irréalistes...

Il est très tard, je vais prendre un peu de repos. Je prierais pour toi et nos compagnons d'infortune et pour notre libération...

A bientôt,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Mer 16 Avr - 1:49

Chère Suzie, (car vous êtes la seule que je chéris)

Je n'ai jamais connu la joie, et je ne comprends pas votre désarroi. N'est-ce pas un sacrilège que de sourire, que de rire? Ce n'est pas explicitement interdit par les lois, mais c'est très mal vu. Si vous pouvez faire quelque chose pour moi? J'aimerais que vous me fassiez un câlin. Je me sens si seule, toute seule dans cette chambre vide, peulpée de Bull-'s diverses et d'automates aux regards vides.

Je vous demande pardon. Sans doute un instant d'égarement. Ce que je viens de dire serait puni sévèrement par la loi si nous étions à mon époque. Mes nerfs doivent être en train de lâcher.

J'ai parlé à Henriques, un individu très sympathique, bien que sa syntaxe laisse à désirer. Il vient en effet de Venise aussi, mais à s'arrête toute ressemblance. Je pense avoir mal compris, mais il affirme que Venise est à présent sous-marine. Je ne comprends pas comment cela pourrait être possible.

Je me doute que vous ne me croyiez pas à propos de la forme sphérique de la Terre... Mais pensez à la Lune, au Soleil, aux étoiles : ils sont tous de forme sphérique. Et quant à vos arguments, la Terre est si grande que c'est comme si vous preniez une balle de 10 mètres de diamètre et que vous mettiez une puce dessus. Et encore, nous sommes encore plus petits par rapport à la Terre. De plus, contrairement à ce que vous pensez, même si des personnes ont la tête en bas elles ne s'en rendent pas compte et ne tombent pas, grâce à la force de la gravité. Si vous lâchez un objet, il tombe, n'est-ce pas? C'est qui est attiré par le centre de la Terre. Pour nous, c'est pareil.

Vous avez bien évidemment le droit de comparer mes parents à Marie et Dieu, mais vous vous retrouveriez face à 2 milliards de "Marie"s et de "Dieu"x car tout le monde naît et donne naissance de cette manière à présent. À moins que Marie ait ét fécondée in vitro par quelqu'un qui soit venu du futur, ce qui n'est pas à exclure.

Quant à mes trois années de sommeil... Et même toutes les autres années de ma vie, puisque je ne suis jamais sortie des Bull-'s où j'étais pendant le années où j'y demeurais... On est nourri par perfusion, c'est-à-dire qu'un câble est relié à notre bras et qu'à l'autre bout on injecte des glucides, des protéines, des vitamines etc afin de nourrir la personne sans qu'elle ait à ouvrir la bouche. Cela fait gagner énormément de temps, je vous l'assure!

A bientô,
Avec affection,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Mer 16 Avr - 8:23

Ma Chère Judith,

Comment vas-tu aujourd'hui? Crois-moi, je ne cherche pas à te faire culpabiliser mais tu viens encore de m'appeler Suzie. Encore une fois, je t'interdie de t'en faire pour cette erreur, ce n'est rien.

Ce que je vais te dire va peut-être te sembler bizarre mais je te comprend. Du moins, en partie: au couvent, il est interdit de rire ou sourire. Mais lorsque la Mère Supérieure ne regardait pas, il m'est souvent arrivé de rire en compagnie des autres soeurs, ce qui n'a pas l'air d'être ton cas.

Ma pauvre petite, je te ferais vlontiers un calin (est-ce le calin qui est interdit par la loi? Cela semble très irréaliste!) mais je ne trouve aucun moyen de sortir de cette pièce. Mais puisque nous semblons utiliser la même machine pour nous écrire, voila ce que je vais faire: je vais lui faire un calin pendant que j'envoie mon message, et j'espère que tu le recevras. Le coeur y est!

Venise sous-marine ne m'étonne pas plus que tes histoires de "Bull", tu sais. Mon monde à moi se limitait au couvent et je renonce a comrpendre tout ce que toi et les autres me racontez sur le futur de notre planète. Non seulement c'est très compliqué mais ça a l'air très violent et ça change a toute vitesse.

Tes explications sur la Terre ont l'air bien renseignées. Malheureusement, on ne nous enseigne pas la science a Sainte Anne et j'ai un peu du mal à te suivre. J'ai compris l'histoire de la puce et de la balle, par contre. Mais pas celle des gens qui ont la tête en bas: si je lache un objet en dessous de la balle, il ne tombera pas vers l'objet, mais vers le sol! De plus, je n'ai jamais trouvé que les étoiles étaient rondes! Ont-elles changé depuis mon époque?

Marie, fécondée in vitro? Je ne veux pas avoir l'air vieux jeu mais je ne crois pas que la cas de Sainte Marie ait quoi que ce soit à voir avec la Science. Du moins, on m'a toujours dit que c'était une intervention divine et c'est ce que la Bible dit.

Outre le fait que je suis totalement dépassée par le principe des Bulls, cette histoire de se nourrir en dormant a l'air très pratique. Personnellement, je ne reconcerais pas aux repas mais tu as raison: c'est probablement très utile pour nourrir les nouveaux-nés.

A très bientôt,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Mer 16 Avr - 10:34

Très chère Soeur Lucie,
Je vous demande mille fois pardon. C'est une erreur impardonnable de faire une telle faute deux fois de suite. Je pense que c'est à cause de cette pièce vide, de ce Néant que je perds mes facultés - où alors je retourne lentement vers ce que j'aurais dû être si j'avais grandi "normalement"? Je me suis surprise deux fois à tutoyer PinK, une gentille fille qui se prétend bête mais cache un intelligence encore non-exploitée. Elle aurait bientôt 10 ans. Lui avez-vous déjà parlé?

Les câlins ne sont pas interdits par la loi, mais vouloir un contact physique avec une autre personne l'est. A plus forte raison si l'on a un contact physique avec quelqu'un. Mais le câlin ne peut pas être interdit par la loi, puisque ça n'existe plus. Ce mot a été supprimé de tous les langages il y a trois ans, puisqu'il n'était plus usité. En tous cas, merci beaucoup pour le vôtre.

Pour la balle.. Savez-vous ce qu'est un aimant? En théorie, oui. Eh bien si vous lâchez un objet en fer à une distance assez prche d'un aimant, l'aimant attire l'objet en fer. À présent, remplacez mentalement la balle par un énorme aimant et transformez les puces en des puces de fer. Vous aurez à peu près la Terre, sauf que c'est bien plus compliqué.
Vous ne trouvez peut-êrte pas les étoiles rondes, mais vous êtes d'accord que le Soleil et la Lune le sont. Faites de ces deux astres une généralité : toutes les étoiles, les planèts etc sont de forme sphérique. On a juste l'impression que les étoiles sont de simples points (de forme circulaire, notez bien!) tellement elles sont éloignées de la Terre.

Pour Marie, ce n'était qu'une supposition. Une hypothèse que rien ne vient vérifier. Je ne m'hasarderai pas à faire des recherches sur ce sujet-là.

A très bientôt, Lucie,
Affectueusement
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Jeu 17 Avr - 8:14

Ma très Chère Judith,

As-tu passé une bonne nuit? Je t'interdis de t'inquiéter pour cette erreur, elle est tout a fait pardonnable. Et je ne vais pas me vexer parce qu'une petite fille s'est trompé sur mon nom deux malheureuses petites fois. Tout le monde peut se tromper, voyons!

Tu dis n'avoir pas grandi normalement. J'avais justement une question à te poser à ce sujet: est-ce que tous les enfants de ton époque sont aussi intelligents et cultivés que toi? Ont-ils tous dormi dans cette Bull pendant trois ans? Ne me crois pas trop curieuse, je voudrais juste savoir si tu es un cas à part ou si tous les petits de ton âge sont aussi doués.

J'ai commencé à parler a PinK hier, la pauvre a l'air très effrayée par la situation. Elle avait l'air de croire que ses parents l'avaient abandonnée et je ne savais pas vraiment quoi dire pour la rassurer.

Les câlins, supprimés du langage? Non seulement je n'en vois pas l'utilité mais est-ce que ce n'est pas nocif pour les enfants comme toi? Quel est le problème avec les câlins? Ton époque m'a l'air d'avoir de terribles aspects...

Je comprend de mieux en mieux tes explications. Mais tout de même, comparer la Terre à un aimant dépasse de loin mon imagination! Par contre, je peux bien te croire que les étoiles sont rondes. On ne les voit pas assez bien d'ici pour que je puisse vérifier, de toute façon.

J'ai une question à te poser, quelque chose qui me tracasse depuis le début mais tu es la première à qui j'en parle: dans son message, notre "Dieu" parle de votes, de points... as-tu une idée de ce que tout celà veut dire? Je n'ai pas le moindre indice...

Très affectueusement,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Jeu 17 Avr - 9:47

Chère Soeur Lucie,

A mon époque... Tous les enfants grandir de cette manière? Oh non, voyons! Certes, tous les nourrissons dorment pendant leurs 5 premières années dans des Bull-S, mais ensuite ils sont envoyés à l'école apprendre juste ce qu'il leur suffit. Ceux ceux qui habitent la Coupole ont une éducation privilégiée comme la mienne. D'autant plus que je suis la nièce du Maître actuel.

Comme je l'ai dit, les contacts physiques sont interdits, car tout contact physique sous-entend intimité et toute intimité suppose confiance, ce qui inclut attentas à la personne du Maître. La seule Bull-C où ce mot subsiste encore est dans la Bull-C où coexistent les Sectes dont j'ai parlé. Mais là, les enfants préfèreraient dormir dans des Bull-S plutôt que d'entendre les bruits de combat dehors ou se faire enlever à tout bout de champ.

J'attendais cette question. Apparemment nous devons protéger et condamner certaines personnes de celles qui ont été enlevées. Je compte mettre 4 points de défense sur vous et respectivement 3 et 3 sur le Vicomte et PinK. Je resterai neutre pour Alice, Henriques et Suzie. Je diviserai mes points d'attaque sur Mouarf, Maureen et Violoniste amateur. Et vous ?

Affectueusement,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Jeu 17 Avr - 11:54

Ma Chère Judith,

Tu es donc une enfant priviliégiée? En es-tu contente? Je pense que beaucoup aimerait avoir ta connaissance mais c'est sans doute également un fardeau. Le Maître dont tu parles a vraiment l'air d'être un personnage très puissant et si tu en es la nièce, tu as probablement beaucoup de pouvoir aussi. A moins que tu ne sois trop jeune. Je trouve qu'il y a bien trop de responsabilités sur tes épaules...

Par contre, ton deuxième paragraphe m'a beaucoup deconcertée. Pourquoi la confiance serait-elle associée à un attentat contre ce Maître? Ca n'a aucun sens! Si je comprend bien, les seuls qui peuvent se faire confiance vivent dans un endroit rempli de batailles? Ce n'est pas un monde très joyeux...

Il faut donc protéger...et attaquer. Je vais bien sur te protéger de la plupart de mes points, tu es une correspondante très sympathique et une brillante petite fille. Comme toi, je donnerais probablement mon soutien à PinK, qui a l'air perdue et peut-être au Sieur Vicomte, qui m'a répondu plus d'une fois. Suzie, Henriques et Mouarf m'ont chacun écrit une fois et, ayant fait connaissance avec eux, je ne peux pas les attaquer. S'ils ne répondent pas d'ici le vote auquel nous semblons être forcés, je voterais pour Maureen, Alice et Violoniste Amateur. J'espère agir justement...je n'ai jamais été confrontée à une telle situation...

Je te souhaite une excellente nuit.

Avec toute mon affection,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 21 Avr - 5:21

Ma Chère Judith,

Comment vas-tu? Je dois t'avouer que je m'inquiète pour toi car tu ne m'as pas répondu depuis 4 jours. J'espère qu'il ne t'es rien arrivé! Tu as probablement entendu parlé de l'élimination du violoniste amateur. C'est malheureux et je me sens coupable d'avoir voté contre lui. Malgré ton silence, je t'ai donné la moitié de mes points de défense, et protégé PinK, le Vicomte et Maureen, qui s'est mise à me parler beaucoup peu avant le vote.

Mon message sera court, car j'attend toujours tes réponses à mon précédent message et ne veux pas te submerger de questions.

J'espère recevoir un message de toi très vite, cela me manque beaucoup.

Affectueusement,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 21 Avr - 5:35

Chère Soeur Lucie,

Je vous demande pardon de ne pas avoir répondu plus tôt. J'ai fait un malheureux geste et une mauvaise chute et me suis cassé le bras droit. Je me suis donc mise en Bull-G (Bull-Guérison) pour quatre jours, sauf le temps de voter en me servant de ma main gauche. Vous ne m'en voulez pas trop, j'espère?

Pour votre message précédent, voici mes réponses :
Je suis donc une enfant privilégiée. Le Maître n'ayant pas d'enfants et qu'une soeur, je suis la seule enfant qui puisse aller librement dans sa demeure. Et je n'ai pas de responsabilités pour le moment. Je sers plutôt de cobaye... À votre époque j'aurais été considérée comme Sorcière...

C'est peut-être nu concept difficile à saisir pour vous... Comment expliquer... Si deux personnes se font confiance, et si par hasard il se trouve qu'elles sont toutes deux contre le système des Bull-C, elles peuvent se débrouiller pour faire un attentat. Peut-être qu'il y a un peu de paranoïa dans l'air, aussi...

Pour les votes, j'ai fait comme j'avais dit, et j'ai été heureusement surprise en sortant de ma Bull-G d'avoir été tant protégée. Je vous remercie grandement de votre protection et vous en suis très reconnaissante. Pour vous dire combien j'ai été secouée, j'ai failli vous écrire cette lettre en vous tutoyant. Pour la disparition de Violoniste amateur, d'après le message de "Dieu", il n'a correspondu avec personne. Nous n'avons donc pas pu connaître sa psychologie. Peut-être avait-il déjà succombé à la dépression et s'était-il suicidé en arrivant ici.

Encore confuse de vous avoir inquiétée,
Affectueusement,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 21 Avr - 9:45

Ma très Chère Judith,

Comment pourrais-je t'en vouloir si tu t'es cassé le bras? Au contraire, j'espère que tu vas mieux et que tu ne souffres pas trop. Je ne connais rien aux Bull-G mais c'est probablement plus efficace que tout ce que je connais.

Comment traiter une enfant comme un cobaye? Ta vie devait être très dure. Mais pourquoi dis-tu que tu étais une sorcière? Tu as des pouvoirs? Tu parles avec les morts? Ce n'est pas que j'ai peur de toi mais je ne suis pas très confiante avec ce qui sort de l'ordinaire....c'est à dire a peu près tout ces derniers jours.

Un peu de paranoïa? Je dirais beaucoup! Cela veut dire que la confiance est interdite? Comment peut-on vivre sans confiance? Comment les gens peuvent-ils se parler et se comprendre sans aucune confiance? Cela me parait impossible.

Je ne sais pas ce qui a pu arriver au pauvre violoniste pour l'empêcher de répondre et surtout de voter mais j'aurais bien aimé pouvoir lui parler avant son élimination. Quant à nos points, ils sembleraient que nous ayons toutes les deux été chanceuses. Espérons que la chance continuera. Je m'appretais à dire "que Dieu nous gardera" mais je ne sais plus quoi penser sur Dieu.

Avec toute mon affection,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Mar 22 Avr - 8:14

Chère Soeur Lucie,

Les Bull-G sont incroyables. En deux jours mon bras est comme neuf et en plus je suis plus sereine et moins nerveuse (même si ce que je viens de dire est un pléonasme).

Pour ma qualité de "sorcière" on peut dire que je suis empathique. C'est assez éprouvant parce que je ressens constamment les sentiments et les émotions des gens autour de moi dans un rayon de 200 mètres. Et on s'y habitue et on peut en faire abstraction. Sauf que, seule dans ma salle, je ne ressens rien. Rien du tout. Et c'est assez oppressant.

Justement. Tout le monde est devenu laconique. On ne se parle plus, on ne ait que se vouvoyer quand il est nécessaire d'échanger des informations. Il n'y a plus ni amour ni haine.

Affectueusement,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Sam 26 Avr - 14:06

Ma très Chère Judith,

Je suis ravie de savoir que tout va mieux pour toi et je suis infiniment désolée d'avoir gardé le silence pendant si longtemps. J'essayais de me convaincre que tout ceci n'etait qu'une illusion et que j'allais me réveiller. Evidemment, je n'ai pas réussi et je me retrouve maintenant avec beaucoup de nouveaux messages et un moral a zéro.

Eprouver les sentiments des gens doit etre une chose assez horrible si cela arrive tout le temps. Ne te sens-tu pas pluto soulagée maintenant que tu es seule?

Je ne peux pas imaginer que tu vives dans un monde sans amour. Ne sens-tu pas qu'il te manque quelque chose? J'aimerais t'aider et au lieu de t'envoyer des messages, je m'enferme dans ma solitude. Je m'en veux...

Avec toute mon affection,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Sam 26 Avr - 22:36

Très chère Soeur Lucie,

Il se trouve que j'ai été moi aussi réduite au silence : je m'étais mise en mode "médiation" dans une Bull-M où j'essayai de réguler à grand-mal la terreur qui me prit. Je n'y réussis point et me condamnai donc à une anxiété permanente qui m'accompagnera, je le crains, jusqu'à la fin de la cruelle partie de ce jeu créé par le "Dieu" qui nous est ici présenté.

Il m'est difficile d'éprouver du soulagement sans les sentiments des autres autour de moi. Parce qu'au moins je savais que les gens avaient des sentiments. Et éprouvaient des émotions. Alors que là, c'est ... stressant, comme on dit.

Je vous ai menti pour certaines choses et je vous en demande pardon. Certaines choses ne sont pas tout à fait vraies, mais j'espère que vous me le pardonnerez. Si je survis cette semaine et la semaine suivante, je vous le dirai. Mais s'il vous plaît, ne me demandez pas ce que c'est pendant la semaine qui vient... si je survis.

À bientôt,
Affectueusement,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Dim 27 Avr - 3:49

Ma très Chère Judith,

Il semblerait que nous soyons toutes deux dans la même situation: anxieuses. Nous n'avons toujours pas les résultats du vote mais j'espère de tout coeur que tu survivras. Et je ne dis pas cela parce que je veux savoir quels sont ces "mensonges" dont tu me parles. Je ne peux pas imaginer ne plus recevoir tes messages, qui sont une des seules joies auquelles j'ai accès dans cette prison.

En effet, tu dois te sentir en manque maintenant. Mais j'essaie de te confier un peu mes sentiments chaque jours, ainsi, c'est un peu moins "stressant". As-tu établi le contact avec tous les autres? Mouarf m'a dit que tu l'avais insulté, c'est un homme très étrange, je trouve.

Je te pardonne d'avance pour avoir menti, tu sais. Cela peut arriver à tout le monde, surtout aux petits enfants. Mais j'espère que tout cela ne te mine pas trop le moral.

Affectueusement,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Lun 28 Avr - 21:41

Chère Soeur Lucie,

J'ai établi le contact avec tous mes contacts mais certains m'ont pas ou peu répondu. Mouarf a sans doute trouvé que ma constatation par rapport au fait qu'il ait un esprit fruste était une insulte. Je lui aurais bien demandé pardon, mais il nous a quitté, hélas.

Petits enfants... Si vous saviez...

Vous savez, j'en ai assez d'attendre les résultats. J'ai toujours hai etre dans le pouvoir de quelqu'un d'autre. Malheureusement c'est le cas, depuis ma naissance.

Puis-je vous tutoyer? (Meme s'il est possible que je passe du tutoiement au vouvoiement au milieu de mes lettres...)

Affectueusement,
Judith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Mar 29 Avr - 13:21

Ma très Chère Judith,

Comment vas-tu aujourd'hui? Ne te fais pas trop de soucis au sujet de Mouarf, je pense que son manque d'abilité pour utiliser la "machine" l'avait déja condamné. J'ai été triste de voir qu'il avait reçu beaucoup de points d'attaque, il me semblait plutôt gentil. Mais je préfère le voir parti plutôt que toi.

Que veux-tu dire? Ne m'as tu pas dit que tu avais 7 ans? Pour moi, tu es une petite fille. Serait-ce le mensonge dont tu parles? Je sais que j'avais promis de ne pas te questionner donc ne te sens pas obligée de répondre.

Pour cette semaines, nous pouvons voter quand nous voulons mais choisir est toujours aussi difficile.

Bien sur que tu peux me tutoyer! Il me semblait déje te l'avoir proposé mais tu avais refusé. Je suis heureuse que tu te sentes assez à l'aise pour le faire maintenant.

Avec toute mon affection,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Sam 3 Mai - 10:32

J'ai peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   Dim 4 Mai - 11:48

Judith?

De quoi as-tu peur? Que se passe-t'il? Je t'en prie, parle-moi, donne-moi des explications! Je ne sais pas quoi toi te dire, je n'ai aucune idée de quoi tu as peur.

Répond-moi, s'il te plait, j'ai besoin d'avoir de tes nouvelles.

Avec toute mon affection,

Soeur Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si nous imaginions que c'était vrai et non un rêve?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» Raids L.I.G : Qui sommes nous ?
» Ces chansons qui nous font du bien ...
» Un nouveau Pro Tour Player est parmi nous
» Quand le passé nous tien...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*¤ Le jeu du Dieu fou ¤* :: Archives des parties de Jeu :: *¤ Quatrième partie ¤* :: Sœur Lucie/Judith-
Sauter vers: